Mobilité et Téléphonie

La fin de l’Ipod ?

La fin de l’Ipod ?

+++++++ADDENDUM++++++++++++++

La keynote est maintenant terminée et mon article se trouve décallé avec ce que propose Apple. Deux solutions : la première, je me flagelle en assumant ne plus rien comprendre à la stratégie d’Apple.

La seconde, je maintiens qu’Apple n’a plus la main avec son Ipod ( comme avec son Iphone ) et qu’un projet innovant est réellement dans les cartons. Difficile de le sortir sur une fin d’année, difficile de le sortir après les évènements récents…je ne sais pas.

Cependant, une chose est certaine : comme pour l’Iphone 4S, plus rien ne justifie de considérer le couple Ipod/Itunes comme incontournable sur 2011/2012. Deezer et surtout Spotify vont faire mal.

 

+++++++++++++++++++++++++++++++

 

 

 

Je sais, il y a 6 mois on m’a balancé à la figure que je m’étais lourdement trompé quand j’annonçais un changement profond de la gamme macbook avec une suppression du lecteur optique.

Aucun changement n’est survenu et les sarcasmes ont couru…pas grave, pour ma part, je maintiens que ce changement n’a été que retardé par Apple.

Je me risque donc, à quelques heures de la grande cérémonie Solaire des Appeliens, à une nouvelle tentative d’anticipation sur l’évolution du marché.

Itunes a révolutionné la musique c’est indéniable. l’Ipod est la principale seringue donnée par Steve Jobs pour propager son modèle de culture dématérialisée, visionnaire et rémunérateur. C’était le 23 Octobre 2001 et Apple répondait aux profonds changements qui bousculaient l’industrie de la musique depuis Napster en 1999. Avec les années, le produit a évolué esthétiquement mais depuis 10 ans, ses fondamentaux n’ont pas bougés.

Seulement en 10 ans la technologie ne s’est pas arrêtée. Et le contenu est passé de la galette à la mémoire électronique pour maintenant s’acheminer vers le cloud.

En fait, au delà de l’Ipod, c’est Itunes qui ne s’est pas profondément repensé. Quand on regarde Deezer et surtout Spotify, on comprend qu’il y a danger pour Apple.

La plateforme Apple a sécurisé les éditeurs en ralentissant l’hémorragie des recettes et en donnant un caractère légal à des pratiques qui s’étaient déjà inscrites dans les moeurs ( la dématérialisation ). Cependant, aujourd’hui la dématérialisation voit son spectre d’action s’élargir : la vidéo, les séries, la TV, les jeux…tout cela implique de repenser "la seringue" qui rabattait le consommateur vers Itunes ( et après vers Apple en général car c’est avec l’Ipod puis l’Iphone qu’Apple s’est requinqué ).

Mon avis est donc que l’Ipod va mourir. Ou alors il va profondément muter. L’Ipod Touch sera sans doute génétiquement le dernier descendant de la chose qui prendra la suite de l’Ipod. On y trouvera évidemment des gènes de l’Ipad mais sans doute aussi de l’Iphone pour cette satanée histoire de cloud et se besoin d’aller chercher/stocker le contenu ailleurs que sur un disque physique. 

On a entendu parler d’un Ipod connecté en 3G, clone castré de l’Iphone 4…pourquoi pas ?

L’enjeu est là : en mettant le contenu sur le cloud on permet un meilleur contrôle de sa destination, on sécurise les éditeurs et pourquoi pas, on débloque les barrières de la culture numérique : audio, Vidéo, Livres, revues….ne nous trompons pas, c’est ce que vient de faire AMAZON avec son Kindle Fire. Comme pionnier, Apple se doit de réagir.

 

Mobilité et Téléphonie
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Mobilité et Téléphonie