Gaming

Test – Logitech G903 + Powerplay – Le plus ergonomique ?

Test – Logitech G903 + Powerplay – Le plus ergonomique ?

Ergonomie

 

L’ergonomie, c’est l’adaptation d’un environnement à l’utilisateur. Ici, la souris doit s’adapter aux besoins de l’utilisateur et répondre à ses demandes en un minimum d’étapes possibles. Est-ce que cette souris est ergonomique ? Nous allons voir ça en décortiquant certaines spécificités de la souris. D’abord, la souris dispose de 4 surfaces de patins (en haut, en bas, à gauche, à droite, zumba). Cela lui permet d’être clairement stable et de glisser très confortablement sur la plupart des surfaces sur lesquelles la souris va être utilisée.

 

 

Ensuite, le sans fil est ultra ergonomique. Que ce soit avec ou sans le Powerplay, quel bonheur de pouvoir juste bouger la souris sans avoir à penser au fil qui va peut-être nous gêner. Ici, en plus, l’ergonomie ne vient pas prendre la place de la performance, elle la sublime. Bon, par contre, si vous n’avez pas le Powerplay, il faudra la brancher pour la recharger, ce qui est clairement dommage. J’ai réussi à tenir un peu moins d’une journée (23h) pour décharger complètement une batterie pleine. C’est plutôt intéressant mais l’ergonomie prend vraiment un up avec le Powerplay.

 

 

Les boutons, quand ils sont bien utilisés et programmés, vous permettent de gagner en productivité et en organisation. Les deux boutons (sur la droite ou la gauche en fonction de votre main dominante) sont parfaitement bien placés pour tomber sur votre pouce. J’ai dit précédemment que les boutons en dessous de la molette étaient un peu compliqués à aller chercher et c’est vrai puisqu’il faut détendre sa main pour les atteindre. Il faudra donc plus de temps pour s’y adapter et créer un mouvement fluide.

Vraiment, le seul souci que j’ai, c’est qu’il me manque des boutons. Il me manque un bouton à l’extrémité gauche pour les droitiers et l’extrémité droite pour les gauchers. La G502 proposait cela et en plus avait des boutons supplémentaires à gauche du clic gauche. Je suis conscient que le côté ambidextre rendait compliqué cette dernière fonctionnalité. Cependant, je pense réellement qu’un bouton en dessous des deux déjà présents aurait dû être là.

 

 

En ce qui concerne la prise en main, la souris s’en sort vraiment très bien. La main se pose très bien au début et on ne met vraiment pas très longtemps avant de prendre en main les boutons standards. Elle a été utilisée dans quelques jeux choisis stratégiquement pour voir si elle s’adapte bien à tous types de jeux.

D’abord, dans Counter-Strike: Global Offensive, je n’ai pu utiliser que les boutons faciles d’accès mais la performance du capteur et de la technologie sans fil a vraiment bien fait le travail. Dans Mass Effect: Andromeda, qui dispose d’énormément de fonctions, j’ai pu utiliser plus ou moins facilement tous les boutons. Enfin, dans Divinity Original Sin 2, lors de nombreuses et longues sessions de jeu, j’ai pu tester le confort de la souris sur un temps très long (#Nuitagitée). Tous ces tests ont confirmé mon avis :

Avec le Powerplay, les seules choses qu’il manque à la souris pour être parfaite sont des boutons supplémentaires bien placés. L’ergonomie prend également un sacré coup si vous avez besoin de la recharger avec le câble.

 

Gaming

Testeur de matériel High-tech, monteur de PC et vidéaste à temps partiel.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Gaming