Jeux Vidéo

Darkest Dungeon : le test

Darkest Dungeon : le test

Darkest Dungeon : le RPG tour-par-tour du moment à ne pas rater

 

Sorti le 19 janvier dernier sur PC, Darkest Dungeon est un RPG d’aventure Heroic Fantasy aux combats au tour-par-tour qui a déjà su attiré l’attention des joueurs avant sa sortie puisque la bêta était déjà très appréciée. Édité par Red Hook Studios, le jeu est disponible sur Steam au prix de 22,99€. Sachez que Darkest Dungeon vous fera souvent perdre tous vos moyens car ici, c’est la loi du random qui règne en maître. Votre cœur doit être bien accroché car vous vacillerez entre joie et frustration.

Petit conseil pour faire baisser votre tension artérielle, écoutez Naheulbeuk tout en jouant, cela vous fera vraiment du bien. Voici une vidéo qui illustre bien les niveaux de rage que Darkest Dungeon peut vous faire atteindre. Attention à votre clavier, à votre souris, à votre PC, ils ne vous ont rien fait. Prenez de grandes respirations et contrôlez-vous car, comme vous allez le voir ici, la rage est réelle.

 

 

Maître de ton destin tu ne seras point

 

cleek_images_jeux_video_darkest_dungeon

Bienvenue dans l’univers sombre de Darkest Dungeon. Vous commencez le jeu dans un petit village sale où le soleil ne semble jamais pointer le bout de son nez. Il semble faire froid et pour rien au monde vous aimeriez y passer votre vie. Un vieux monsieur aux allures de pervers vous demande de récupérer certains objets de sa famille. Il vous vend cette quête comme quelque chose de noble qui servira positivement le village. Gentil comme vous êtes, vous acceptez, évidemment. Avant de partir, il vous faut préparer. Vous comprenez d’ailleurs assez vite que le gameplay est scindé en deux parties : la préparation et la mission.

Il vous faut donc engager d’autres héros pour partir remplir votre quête et surtout, surtout, prendre des torches avec vous. Ah les torches, vous les oublierez une fois, mais pas deux. Le fait que vos personnages soient dans le noir augmente considérablement leur niveau de stress. Alors n’oubliez pas vos torches ! Vous pourrez par la suite améliorer les personnages que vous recrutez, les soigner quand ils perdent les pédales, améliorer la ville en lui donnant un semblant de dignité et acheter des objets utiles pour vos quêtes. Vous êtes maintenant prêts, c’est parti.

Vous entrez dans le donjon où vous devrez looter, c’est-à-dire ramasser des objets sur les mobs que vous tuez, dans des coffres ou bien sur votre chemin. Comme dit plus haut, les combats sont au tour-par-tour. Ne négligez surtout pas l’aspect stratégie de Darkest Dungeon ou vous vous en mordez les doigts. Ce n’est pas un jeu de bourrin où il faut appuyer sur toutes les touches, non. La composition de votre équipe est également très importante. Un tank, un heal, des DPS etc. Tout est une question d’équilibre. À partir de là, vous vous dîtes : « OK j’ai une bonne équipe, j’ai des torches, j’ai tout bien fait, tout va bien se passer. » Hé hé…

 

cleek_images_jeux_video_darkest_dungeon_1

 

Combattez jusqu’à ce que mort s’en suive

 

Il ne faut pas penser aux combats uniquement lorsqu’ils se présentent. Il faut s’être préparé, et penser à l’après combat. Si vous réussissez votre quête mais que tous vos personnages sont en mauvais état, il vous en faut d’autres en réserve. Il vous faut aussi soigner ceux qui sont mal en point. Vous êtes totalement libre de recruter qui vous voulez, en temps voulu. La position des personnages lors des combats est également très importante. Évidemment, vous ne placerez pas le soigneur en frontlane, nous sommes d’accord ! Attention aussi aux placements des casters, des cac (corps à corps). Si vous désirez attaquer un mob mais que vous n’avez pas la portée nécessaire, votre personnage ne servira strictement à rien.

Au niveau des quêtes, il s’agit en général de nettoyer un donjon, de récupérer des objets ou tout simplement de tuer le boss dudit donjon. Vous ne choisissez ni les cartes ni les objectifs. Random random… Je vous ai parlé des torches, n’oubliez pas non plus la nourriture pour revigorer votre équipe. Certaines quêtes vous demanderont de faire des petites pauses dans le donjon. Un campement sera alors placé dans votre inventaire. Vous pourrez buffer votre équipe pour les rassurer et leur remonter le moral, manger, etc. Votre inventaire est d’ailleurs assez petit. Réfléchissez bien aux objets qui valent le coup d’être pris et ceux que vous pouvez laisser sur place. Petite anecdote, si vous achetez des objets et consommables avant de partir en mission mais que vous ne les utilisez pas, ils seront perdus. De ce fait, vous perdez de l’argent.

L’objectif d’un combat est double dans Darkest Dungeon. Il vous faut tuer vos adversaires, mais aussi et surtout faire attention à la vie de vos personnages. Si vous sortez d’un combat dans un sale état, attendez-vous à mourir au prochain affrontement. Ah oui, j’oubliais… Quand un de vos personnages meurt, il meurt. Tout simplement. Vous ne le récupérerez pas. Alors jouez la prudence, et fuyez si vous sentez que vous allez trop perdre. Mais si vous estimez, en revanche qu’il est worth de tuer un de vos personnages pour le succès d’une mission, faites-le. Et ne vous dites pas que vous allez simplement shut down le jeu afin de ne pas sauvegarder. Non non, le jeu sauvegarde toutes les secondes. Dommage !

 

cleek_images_jeux_video_darkest_dungeon_3

 

Stress : définition

 

Parfois, vous êtes en veine. Les monstres ne vous font pas trop de dégâts, des dégâts random, je vous le rappelle. Mais quand le dieu du random s’en prend à vous et que les monstres infligent coup critique sur coup critique à votre équipe, vous devenez un peu comme le monsieur de la vidéo un peu plus haut. De plus, ne sous-estimez jamais le stress que peut subir votre équipe. Certains de vos personnages y sont d’ailleurs plus sujets que d’autres. Parlons aussi de la torche, par exemple. Si elle faiblit, vos personnages verront moins bien et auront plus de mal à réussir à toucher leurs ennemis, sans oublier que le manque de luminosité va vraiment les faire flipper. Ils stressent, vous stressez. Un des personnages est touché, il stresse. Il a faim, il stresse. Il ouvre un coffre mais ne sait pas ce qui se trouve dedans ? Il stresse. Et il stresse aussi si un de ses compagnons stresse ! Oui, ce jeu n’est que stress. À la fin de votre mission, si vous êtes encore en vie, allez donc faire à tour à l’église ou au bordel pour décompresser.

Si vous stressez trop, vous aurez des malus. Déjà que le jeu est difficile mais avec ça… Et si, pire encore, le stress atteint son paroxysme, votre personnage deviendra totalement perché. Par exemple, lors de mes premières heures de jeu, mon healer a décidé de ne pas se soigner. À croire qu’elle avait développé un goût prononcé pour la douleur… Selon la légende, un héro avec un stress au maximum peut se reprendre en main, se concentrer et rentrer en mode berserker, mais bon, c’est selon la légende, je n’ai eu pour ma part que des héros qui perdaient la tête.

Le stress, c’est une chose. Mais revenons sur le dieu du random. Il fait émerger des monstres où il veut quand il veut. Il vous jette des sorts lorsque vous ouvrez une armoire, vous inflige des dégâts venus d’un autre monde, bref, il n’est pas souvent clément. Mais quand il l’est, vous êtes content.

 

cleek_image_jeux_video_darkest_dungeon_4

 

Conclusion

 

Vous parler de Darkest Dungeon en long, en large et en travers aurait été long et fastidieux tant il y a de choses à dire sur ce jeu. Je ne peux que vous conseiller d’y jouer car il est vraiment agréable, extrêmement complet et plaisant. Il vous faudra quelques parties pour bien comprendre toutes les complexités de ce jeu et pour appréhender tous les facteurs qui rentrent en ligne de compte lorsqu’on y joue. Alors laissez-vous tenter par cette aventure et surtout, n’oubliez pas vos torches !

 

Jeux Vidéo
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Jeux Vidéo