Accueil Lifestyle Critique – Soïchi par Junji Itô et édité par Mangetsu

Critique – Soïchi par Junji Itô et édité par Mangetsu

0
Soïchi par Junji Itô

Intro et résumé

Sommaire

Critique – Soïchi par Junji Itô et édité par Mangetsu

Junji Itô, c’est un mangaka que l’on commence à bien connaître chez Vonguru. En effet, après la critique de Frankenstein et de Zône Fantôme Nous revenons aujourd’hui avec le dernier tome paru chez les éditions Mangetsu, Soïchi. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Junji Itô est considéré comme l’un des maîtres de l’horreur dans le monde du manga.

 

Résumé de l’œuvre

« L’été s’annonce radieux pour Michina et Yûsuke, mais leur jeune cousin Soïchi, lui, ne l’entend pas de cette oreille. Sombre et facétieux, le garçon au terrifiant sourire clouté n’hésite pas à recourir à la sorcellerie vaudou, aux farces obscures et à son imagination démoniaque pour éteindre le sourire lumineux de tous ceux qui l’agacent ou le rejettent.

Prenez place dans le sinistre train fantôme de l’un des personnages les plus emblématiques de Junji Ito et parcourez un recueil qui réunit pour la première fois l’intégralité des aventures de l’enfant terrible de l’auteur.

Cette édition bénéficie d’une préface de Marius Chapuis et d’une analyse en fin d’ouvrage par Morolian, spécialiste francophone du maître de l’horreur. Cette œuvre, contenant de nombreux bonus, s’intègre dans une collection grand format, à la fabrication soignée, spécialement dédiée au célèbre mangaka. »

 

Un petit mot sur l’auteur

Junji Ito est un mangaka japonais né en 1963. Il est considéré comme l’un des grands maîtres de l’horreur dans le monde du manga. À l’origine, Junji Ito est un dentiste qui se reconvertit dans le manga dans les années 90. Chez nous en France, ses œuvres ne nous arrivent qu’au début des années 2000. Plus précisément en 2002 avec sa fameuse histoire Spirale ou Uzumaki en japonais. Ce n’est que très récemment, en 2021, que l’éditeur Mangetsu a décidé de sortir, petit à petit, la plupart de ses œuvres. On découvre alors :

Il obtient en 2021 le prix Eisner du meilleur scénariste dans le domaine des comics d’horreur. Certains de ses mangas ont même été adaptés fin des années 90.

Quitter la version mobile