Accueil Hardware Test : NZXT H7

Test : NZXT H7

0

L'intérieur du H7

Sommaire

L’intérieur du H7 

Le châssis 

L’ouverture du boîtier se fait très simplement en écartant les panneaux latéraux. Pour cela, il ne faudra pas hésiter à forcer un peu, le système de push/pin étant assez résistant. D’ailleurs, les panneaux sont maintenus par un système similaire à celui du Meshlicious de Ssupd.

L’intérieur du H7 est des plus classiques puisque la première chose qui nous fait face, c’est l’emplacement de la carte mère. Dans le bas, on remarque la présence d’un cache alimentation parcourant toute la longueur du boîtier.

En revanche, NZXT n’est pas avare en passage de câbles puisqu’il y en a tout autour de l’emplacement de la carte mère. On en retrouve de très grand sur la droite et au-dessus de la carte mère. Dans le bas, au niveau du cache-alim deux autres sont présents. Toutefois, pas de cache, si ce n’est une longue platine ciglée NZXT sur la droite de la future carte mère.

À l’arrière, on retrouve les très nombreuses assistances pour le câblage à base de guide et de bandes velcros.

 

L’alimentation et le stockage

Comme on peut le voir, l’emplacement de l’alimentation dispose de deux longues bandes caoutchoutés. L’objectif est de limiter au maximum les éventuelles vibrations qu’elle pourrait émettre en fonctionnement.

Sinon, pour le stockage, nous avons le droit à une cage de deux emplacements 3,5″. Cette dernière est complétée par deux platines 2,5″ positionnées derrière le plateau de la carte mère. Quant au platines supplémentaires fournies en bundle, on pourra les positionner sur le cache alimentation.

Ici, pas de riser PCIe ou autre, néanmoins, sachez que le boîtier est intégralement filtré et que la ventilation en façade se monte sur une platine amovible.

Quitter la version mobile