Critique – Lore Olympus de Rachel Smythe

Nous vous en parlions lors de sa sortie, Lore Olympus est une toute nouvelle bande dessinée dont l’auteure est Rachel Smythe. L’éditeur derrière cette BD est Hugo Éditions. Dans cette histoire, nous suivons les aventures de la jeune déesse du printemps dans la mythologie grecque : Perséphone. Rapidement, elle rencontrera le dieu des enfers Hadès dont elle tombera quasi-instantanément amoureuse. Ce qu’elle ne sait pas sur le moment, c’est que cet amour est réciproque.

L’histoire est quelque peu revu par l’auteur puisque nous trouvons les dieu de l’Olympe dans une époque futuriste, c’est-à-dire avec des voitures, des réseaux sociaux et des smartphones. Dans cette œuvre, Rachel Smythe explore aussi des thèmes bien plus sombres et adultes comme les violences sexuelles, le stress post-traumatique, la dépression mais aussi le féminisme et la liberté !

Bref, que vaut cette toute nouvelle bande dessinée au format papier qui nous vient tout droit du Webtoon à succès du même nom ? Réponse dans cet article !

 

Un petit mot sur l’auteure Rachel Smythe

Rachel Smythe est donc l’auteure de Lore Olympus ou Traditions d’Olympus en français. Elle est une auteure-illustratrice qui nous vient de Nouvelle-Zélande. Cette œuvre est son premier roman graphique. Depuis plusieurs années, elle publie les épisodes de son histoire sur la plateforme Webtoon. À ce jour, au moment de la rédaction, chez nous, il existe près de 186 chapitres. En France, les tous premiers épisodes sont sortis le 19 décembre 2019.

Récemment, Rachel Smythe s’est vu remporter le prix des lecteurs Goodreads 2021 dans la catégorie roman graphique.

Pour plus d’informations sur l’auteure, n’hésitez pas à voir son compte Instagram.

 

À quoi peut-on s’attendre en découvrant la couverture ?

Tout d’abord, on ne peut s’empêcher de remarquer l’épaisseur de cette bande dessinée. Effectivement, elle compte pas moins de 360 pages pour 1,1 kg. On est pas loin du poids d’une édition colossale de L’Attaque des Titans (1,45 kg), c’est pour dire ! Niveau format, elle est plus petite qu’une BD « classique » puisqu’elle mesure 18,5 x 23,5 cm. Par contre la couverture est assez épaisse et semble de très bonne qualité.

Sur la couverture, on constate une très grande opposition entre Hadès, roi des enfers qui est dans les tons bleus, bleus foncés et noirs. En face, en dessous, à l’instar du film Upside Down réalisé par Juan Solanas, on aperçoit Perséphone sur son cheval entourée de hautes herbes. Tout est rose/violet autour d’elle. On voit bien la contradiction de ces deux êtres, l’une qui vit dans la nature et l’autre qui vit dans une grande ville avec des buildings. Pourtant, au centre, comme un levé de soleil, le bleu et le rose se fondent ensemble. On imagine très vite que malgré leurs différences, ces deux personnages sauront trouver ensemble une certaine harmonie.

Sur la tranche et au dos, on retrouve toujours ce même contraste. Sur la quatrième de couverture, il y a moins de détails. On trouve notamment le synopsis de Lore Olympus et les logos de l’éditeur et de Webtoon.

Résumé de Lore Olympus

« Une réécriture contemporaine de l’une des histoires les plus connues de la mythologie grecque : l’histoire d’amour surprenante entre Perséphone et Hadès !

Perséphone, jeune déesse du printemps, est nouvelle au Mont Olympe. Sa mère, Déméter, l’a élevée exprès dans le royaume des mortels, pour la protéger des tentations. Mais après que Perséphone lui a promis de s’entraîner comme vierge sacrée, elle est autorisée à aller à l’université et à vivre dans le monde glamour et trépidant des dieux. Lorsque sa colocataire, Artémis, l’emmène à une fête, sa vie entière change : elle y rencontre Hadès et l’étincelle est immédiate avec le souverain charmant mais incompris des Enfers. Tout s’accélère alors… 

Découvrez comment la rencontre de ces deux êtres va changer la face de l’Olympe, et quelle lutte mènera Perséphone pour trouver sa place et affirmer son pouvoir. »

 

Parlons des illustrations

Les dessins de Rachel Smythe sont particulièrement beaux et colorés.Lore Olympus par Rachel Smythe Effectivement, tous les personnages possèdent des couleurs qui leur sont propre, rose pour Perséphone, bleu pour Hadès, jaune pour Héra etc… Cela donne donc des vignettes très colorées. De plus, l’auteure les remplit dans un style un peu « aquarelle » qui fait ressortir de nombreux éléments.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Echo Studio, l'enceinte au son premium de la gamme Echo d'Amazon ?

Néanmoins, par rapport au Webtoon d’origine, ici je trouve que les couleurs sont un peu ternes. En effet, comme vous pouvez le voir sur les images présentes dans cet article, elles sont très vives au niveau des couleurs. Sur la version papier, tout semble beaucoup plus « décoloré » et c’est un peu dommage à mon sens. Après, c’est peut-être l’effet de l’écran qui donne cette impression.

Lore Olympus par Rachel Smythe

Notre avis

Malgré le nombre de pages que l’on trouve dans cette bande dessinée, la lecture se fait relativement vite car il n’y a pas tant à lire que cela. Toutefois, on ne peut que vous conseiller de vous attarder sur les planches, car sur ce format, elles sont tout bonnement magnifiques. On pense surtout à l’une des premières représentant la voiture de Hadès. La lumière des phares ou même les effets lumineux sont très bien représentés.

Malgré le fait que l’histoire soit prévue initialement pour être scrollée, ce volume a été bien pensé pour que l’on ne soit pas gêné par ce changement de format, bien au contraire. Tout est fluide et on ne pourrait pas deviner qu’il s’agissait à l’origine d’un Webtoon.

À la lecture, j’ai constaté des petites différences en ce qui concerne la traduction des vignettes. Par exemple, dans le Webtoon français, nous trouvons comme sur l’image ci-dessous « La créature la plus abominable qui soit. ». Or, dans la version papier de Traditions d’Olympus, cela devient « La créature la plus moche sur terre. ». Je pense honnêtement que la traduction a été refaite suite à la sortie de ce volume en anglais. Ce qui expliquerait ces petits écarts.

Lore Olympus par Rachel Smythe

Lore Olympus ne sera pas à conseiller pour des enfants qui voudraient découvrir la mythologie grecque, clairement. Au fil de l’histoire, nous découvrons que la jeune Perséphone subit un viol. On peut constater tout ce qu’elle peut ressentir pendant et après cet évènement traumatisant. Cette partie est poignante, choquante, bouleversante, prenez donc quelques précautions. Attention donc aux âmes sensibles. De l’autre côté, on constate aussi que Hadès est traumatisé par son enfance et qu’il semble être suivi par un thérapeute. C’est après un cauchemar de son côté, et suite à son agression pour Perséphone, qu’ils seront amenés à se téléphoner et en découvrir davantage l’un sur l’autre.

Ce chapitre 25 est suivi par un épisode bonus, qui n’a jamais été publié par Webtoon. Je ne vais pas vous spoiler, mais il est très intéressant et vient parfaitement compléter l’histoire d’origine.

À titre personnel, j’adore cette histoire et je la suis sur l’application depuis début 2020. Chaque semaine, je lis un nouveau chapitre, sans en manquer un seul. J’ai alors été très heureuse de pouvoir livrer cette critique sur le format bande dessinée de Lore Olympus. Le format est vraiment original et plaisant. Idéalement, je chipote un peu, mais il serait sympathique que les vignettes soient légèrement plus brillantes pour faire ressortir les couleurs. Bref, si vous aimez les histoires d’amours, la mythologie grecque et les bandes dessinées, vous n’avez plus qu’à craquer pour Lore Olympus !

 

Conclusion

Nous arrivons au terme de cette critique de Traditions d’Olympus écrit et dessiné par Rachel Smythe. Le relire a réellement été un plaisir puisque j’ai lu les tous premiers épisodes en début 2020. Ce format bande dessiné est particulièrement soigné, épais, et de bonne facture. On ne pourrait pas deviner qu’il s’agissait d’un Webtoon à l’origine. De même, je n’ai constaté aucun soucis entre ce changement de format puisqu’à la base l’histoire est prévue pour être scrollée. L’histoire en elle-même est toujours aussi prenante, vibrante, choquante parfois mais on s’attache vite à la petite Perséphone et au dieu Hadès. Ils forment un si beau couple dans ce récit !

Vous trouverez Lore Olympus chez les Hugo Éditions au tarif de 24,95 €. Si vous n’arrivez pas à attendre la sortie du second volume qui devrait, je pense arriver cette année, vous n’avez plus qu’à vous créer un compte pour profiter, gratuitement de l’histoire sur Webtoon. Aujourd’hui, 186 chapitres sont disponibles sur l’application. Un nouveau est publié chaque semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.