Test d’un casque polyvalent et libre, le H3PRO Hybrid d’EPOS

Il y a quelques mois, je découvrais grâce au test du casque H3 par notre collègue Aykori la marque EPOS, et ce que j’en lisais avait de quoi intriguer – notamment parce que son histoire est associée à quelques casques autrement plus connus grâce à la joint-venture entre Demant et Sennheiser, établie dès 2003, et au sein de laquelle naît EPOS. Quand cette joint-venture s’achève en 2020, après la dissolution de Sennheiser Communications, c’est alors EPOS qui reprend plusieurs de ses secteurs d’activité, en particulier le gaming.

La jeune EPOS (poésie, en grec ancien) émerge donc d’une lignée assez prestigieuse de casques plutôt haut de gamme et souvent assez novateurs, déployant d’ailleurs beaucoup de particularités que j’apprécie particulièrement : la sobriété, le Bluetooth, le micro amovible, la réduction de bruit active… J’ai donc logiquement sauté sur l’occasion de pouvoir tester et présenter le H3PRO Hybrid, un casque à 279 euros promettant une remarquable polyvalence et fusion de fonctionnalités, comme vous allez le voir.

Epos H3PRO Hybrid

 

Unboxing

La couverture du EPOS H3PRO Hybrid est classieuse et sobre – sans doute un peu trop, le casque étant à peine visible, et devant exagérer sa teinte légèrement bleutée pour se détacher un tout petit peu du fond noir. On n’y apprend d’ailleurs pas grand-chose d’autre que le nom du produit et sa nature de « casque de gaming sans-fil », dans un vert marin surprenant, mais offrant un peu plus d’identité.

Epos H3PRO Hybrid

Malgré une illustration à peine plus visible, le dos met en avant quelques arguments promotionnels (notamment la pureté du son, la clarté de la voix), deux devises (« Le pouvoir de l’audio » et « Crafted to Last, Designed to Excite » qui sonne mieux en anglais que dans une traduction française approximative), et quatre fonctionnalités du H3PRO Hybrid : le micro amovible, une connexion avec une faible latence, une double-connexion sans fil, et une réduction active du bruit améliorée. Une excellente synthèse qui n’a pas besoin de quinze logos inconnus du grand public ou d’accumulation d’arguments, mais a même le luxe d’omettre sciemment quelques qualités du H3PRO Hybrid pour se concentrer sur l’essentiel, la promesse du meilleur confort sonore en toute liberté.

Epos H3PRO Hybrid

Une fois la boîte ouverte, très légère déception : elle ne contient aucun semblant de pochette pour envelopper son casque pendant le transport, une proposition que l’on voit de plus en plus régulièrement (sans même parler des véritables housses de protection). Vite occultée cependant par la surprise devant la profusion de matériel : le casque, le micro, un dongle (émetteur USB), un cache, un câble USB, un câble « de console », un câble USB-A, un guide de démarrage rapide et un guide de sécurité. Pas mal !

Epos H3PRO Hybrid

Le casque lui-même est enfin aussi élégant qu’on pouvait l’espérer. Noir avec des reflets bleutés, il arbore pour toute marque le subtil logo d’Epos ressemblant à un W (en fait un E stylisé), et d’un côté de l’arceau le nom de la marque, sur l’autre le nom du casque, en noir sur un fond bleu sombre métallisé, de sorte que le tout est assez difficilement discernable, ce qui est assez exceptionnel pour être noté à une époque où l’on tente plutôt d’exhiber les logos, a fortiori sur un casque gaming donc destiné à un usage intérieur.

Epos H3PRO Hybrid

Sur sa gauche, on trouve le bouton d’allumage, un port USB-C et un port jack si voyant qu’on le prendrait pour un emplacement pour micro, et dont la profondeur rappelle au moins intuitivement quelle partie du câble il faut y brancher. En outre, sur l’oreille, un cache peut être retiré pour accueillir le micro.

Epos H3PRO Hybrid

Notez que vous n’avez pas à clipser ledit micro, au risque de le faire dans le mauvais sens ou un peu trop brutalement, puisque cette connexion est magnétique. La dissimulation de l’emplacement réservé au micro est ainsi parfaite, contrairement à beaucoup d’autres casques gaming avec lesquels on ne pourrait sortir tant leur nature est évidente. Et alors que j’ai l’habitude de déplorer les petites pièces qui peuvent se perdre, le cache est assez grand pour que le risque soit moins grand qu’avec d’autres éléments.

Epos H3PRO Hybrid

Sur sa droite, une touche pour lancer une tentative d’appairage en bluetooth (en ce cas, le voyant d’allumage clignote en bleu et rouge) et l’ANC (la réduction active de bruit), tandis que sur l’oreille se trouve le curseur circulaire pour ajuster le son. Astucieux : cela réduit le risque d’appuyer sur un bouton en cherchant une molette, cela autorise un curseur assez grand, et le crénelage ressemble vaguement au motif situé sur le cache du micro, sur l’oreille opposée, pour un effet encore plus passe-partout.

Epos H3PRO Hybrid

 

Caractéristiques techniques

Généralités

Couplage auriculaire : tour d’oreille

Principe du transducteur : dynamique, fermé

Poids modèle : 308 g, 288 g (sans bras de flèche)

Longueur de câble GSA 31 USB câble : 2 m

GSA 30 console câble : 1.5 m

Connecteurs USB-A / 1 x 3,5 mm (GSA 31 USB câble/GSA 30 console câble)

Compatibilité GSA H3PRO Dongle : PC, PS4TM, PS5TM ; GSA 31 USB Cable : PC, PS4TM, PS5TM ; Bluetooth ; GSA 30 Console Cable : PC, Mac®, PS4TM, PS5TM, Xbox® One, Xbox® Series X|S, Nintendo Switch™ et consoles avec prise jack 3,5 mm

Autonomie de batterie GSA H3RPO Dongle (ANC activé) : 19 h

GSA H3RPO Dongle (ANC désactivé) : 30 h

Bluetooth® (ANC activé): 22 h

Bluetooth® (ANC désactivé) : 38 h

GSA 30 console câble (ANC activé): 18.5 h

GSA 30 console câble (ANC désactivé): 29 h

GSA H3RPO Dongle + Bluetooth® (ANC activé): 19 h

GSA H3RPO Dongle + Bluetooth® (ANC désactivé): 28 h

GSA 30 console câble + Bluetooth® (ANC activé): 19 h

GSA 30 console câble + Bluetooth® (ANC désactivé): 27 h

Durée de recharge : 2 h

Garantie internationale de 2 ans

Version Bluetooth® 5.2

 

Casques

Réponse en fréquence 20-20,000 Hz

Sensibilité 116dBSPL / 0dBFS @ 1kHz

THD <0.35% / 0dBFS @ 1kHz

Taille du pilote 40 mm

 

Microphone

Réponse en fréquence 100-7,500 Hz

Courbe de directivité Bidirectionnelle

Sensibilité 1 kHz (tige articulée) -20dBFS / Pa @ 1kHz

Sensibilité à 1 kHz (écouteur) -20dBFS / Pa @ 1kHz

Style : amovible

 

Emballage

Dimensions de la boîte (L x l x H) : 226 x 237 x 95 mm

Poids (produit et emballage compris) : 719,09 g

Langues : anglais, allemand, français, japonais, russe, espagnol

Contenu de la boîte : GSA H3PRO dongle, GSA 25 Cache – Noire, GSA 31 USB câble, GSA 30 câble de console, USB-A extension câble, safety guide, quick start guide

Epos H3PRO Hybrid

 

Le H3PRO Hybrid, une connectique remarquable

La qualité la plus visible du casque, dès l’ouverture de la boîte, est naturellement sa polyvalence, matérialisée par quantité de câbles, qui sont pourtant encore loin de traduire tout ce que l’on pourra en faire.

Le câble USB-A vers USB-C permet bien entendu une connexion filaire en même temps que la recharge du casque – dont on appréciera la rapidité, à peine 2 heures pour remplir complètement des batteries à plat ! Il est logiquement complété par un câble jack, qui ajoute la connexion filaire aux téléphones portables et autres tablettes, manettes, Nintendo Switch…

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Souris Cooler Master MM730

En outre, il dispose bien entendu du Bluetooth, ce qui pourrait paraître relativement anodin si cela n’octroyait pas au H3PRO Hybrid la possibilité d’une double-connexion audio (et non filaire !), en Bluetooth pour un appareil et par l’une des autres voies pour l’autre. Pratique quand vous voulez jouer sur console et communiquer par discord par exemple – ou regarder un film pendant une réunion interminable où vous savez que l’on ne vous sollicitera pas, hum…

Epos H3PRO Hybrid

Enfin, il propose sa petite originalité avec le dongle, un petit émetteur USB qui s’appaire immédiatement avec le casque aussitôt branché à un ordinateur, une console… La connexion est donc plus rapide qu’en Bluetooth, et garantit surtout nettement moins de latence !

Je dois noter qu’ayant réussi l’expérience avec une PS4, je n’y suis pas parvenu sur une Nintendo Switch, alors que la compatibilité est mentionnée. Il ne faut pour autant surtout pas exclure une simple mauvaise manipulation de ma part.

Ce dongle a l’inconvénient d’être assez petit, tout de même assez long pour être extrait d’un port de PS4 ou Switch avec peu d’efforts, mais pas assez pour ne pas craindre régulièrement de l’avoir perdu. Surtout si, comme moi, vous travaillez essentiellement sur un laptop ne disposant que de deux ports USB, vous obligeant régulièrement à reconfigurer ce que vous y branchez en laissant ces petits dongles de côté.

La connectique est donc non seulement optimale, mais assez remarquable. Ce qui bien sûr ne rend pas le casque plus attrayant s’il n’est pas bon…

Epos H3PRO Hybrid

 

Un casque polyvalent pour garantir confort et liberté

Signalons d’abord que le H3PRO Hybrid est extrêmement confortable – tout simplement l’un des casques les plus confortables dont j’aie pu tâter. Il faut dire que mes oreilles sont parfaitement enveloppées dans un espace assez large pour ne leur infliger aucune pression, et que les coussinets enrobés de similicuir sont particulièrement agréables, de même que l’intérieur en similicuir de l’arceau. C’est au point que j’ai déjà déjeuné après une réunion ou un film en oubliant que je le portais, ou si habitué que je ne voyais même pas de réelle nécessité à l’ôter !

Epos H3PRO Hybrid

J’ai vu une douzaine de films en le portant, dont des merveilles comme le Michel-Ange de Konchalovsky, L’Exercice de l’État de Schoeller ou Le Hasard de Kieslowski, mais aussi la version Justice is Gray de Justice League, l’immonde Gods of Egypt et l’intéressante bien qu’inégale série Star Wars Visions, sans parler d’innombrables réunions diverses via Discord, Meet, Tabletopia, Messenger, de sessions de The Witcher 3, Borderlands 2 et Skyward Sword sur Switch, God of War, Injustice 2 et Star Wars Battlefront 2 sur PS4, quelques jeux de société notamment sur PC, et évidemment de quelques dizaines d’heures d’écoute musicale sur mon téléphone portable.

Il m’est arrivé de subir de très légers sauts du son avec le dongle, peut-être juste une perte éphémère de connexion, mais de façon sporadique et résolue presque instantanément. En dehors de cela, je n’ai pu qu’apprécier la qualité assez impeccable du son dans toutes les configurations, avec une excellente spatialisation pour les expériences les plus immersives, et n’ai jamais eu l’impression de subir la moindre latence en jeu.

Epos dispose de son logiciel, la Epos Gaming Suite, téléchargeable ici, qui permet d’adapter les possibilités sonores du casque à ses préférences, et même d’avoir accès au Surround 7.1.

Précisons que j’ai assez peu recouru à l’ANC (la réduction active de bruit) parce que… le H3PRO Hybrid bénéficie d’une réduction passive assez impressionnante : mettez simplement le casque, et vous vous apercevrez que vous êtes déjà un peu isolé des bruits du monde, alors ajoutez-y du son, et à part au milieu d’un carrefour très fréquente ou dans un jeu exigeant une attention au moindre souffle du vent, vous n’aurez simplement besoin de rien de plus pour être complètement plongé dans ce que vous écoutez. Bien entendu, quand vous êtes entouré de bruits divers, vous verrez la différence avec l’ANC, je suis loin de la dire inutile !

Quant au micro… quel meilleur test que de vous faire écouter un podcast où je monologue régulièrement en recourant au H3PRO Hybrid (sur le film The Suicide Squad de James Gunn dans la critique YouTube du blog Batman Legend) :

J’ai vu que l’on reprochait au micro du H3 de capter un peu trop les bruits environnants. N’ayant pas essayé ce casque moi-même, il me faut déduire que le problème a été résolu puisqu’on ne me l’a jamais signalé lors d’une prise de son où je portait sa version H3PRO Hybride.

Petite fonctionnalité très pratique : le micro se désactive quand on le relève, et se réactive en le baissant. Donc pas de touche à chercher, pas d’incertitude sur le fait qu’il soit allumé ou non, juste un geste très intuitif. Il est même étonnant qu’il soit si simplement et si bien pensé, et qu’à côté de cela, il soit impossible de savoir si le casque est allumé ou non (aucun voyant ne l’indique) avant d’avoir lancé quelque son que ce soit. Il n’en aurait pas fallu beaucoup pour que l’intuitivité du casque soit plus globale.

Rappelons que le micro (un peu massif, et pas pliable) est très aisément amovible, et remplaçable par un cache. On n’a ainsi aucun souci à porter le H3PRO Hybrid en ville – contrairement à beaucoup de casques gaming, dont le micro ne se retire pas, optant pour le RGB, ou simplement beaucoup plus exhibitionnistes.

Epos H3PRO Hybrid

Le H3PRO Hybrid, un haut de gamme proche de la perfection

Les reproches que je pourrais adresser au H3PRO Hybrid relèvent du pinaillage : deux petites pièces que l’on peut perdre (le dongle et le cache), l’absence de housse et d’indicateur que le casque est bien allumé… et voilà tout.

En dehors de cela, il est impressionnant par la qualité sonore proposée, et par sa polyvalence et sa liberté : utilisable pour du gaming comme pour du travail de bureau ou même en extérieur, avec un micro amovible à l’usage intuitif, connectable à un appareil émettant du son de quantité de manières, y compris avec un dongle assurant une connexion instantanée et pour ainsi dire pas de latence, extrêmement confortable, j’imagine mal que l’on puisse regretter son acquisition !

Or Award Vonguru

Review 0
9 Le Testeur
La communauté ( votes)
Design et Look
Confort et Ergonomie
Qualité Audio
Bundle et équipement
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.