Death’s door la bombe indépendante de l’été

Présenté en mars dernier lors de l’ID@Xbox, Death’s Door avait fait forte impression. Développé par Mark Foster et David Fenn, créateurs de Acid Nerve (déjà développeurs de l’exigeant Titan Souls) et édité par Devolver Digital, le jeu avait marqué par une direction artistique singulière et un gameplay rappelant les The Legend of Zelda à l’ancienne. Sorti le 20 juillet dernier sur PC et les consoles de Microsoft, que vaut la dernière créations d’Acid Nerve ? Nous vous l’expliquons dans ce test de Death’s Door.

 

Messager de la mort

Death’s Door débute très simplement. Vous prenez le contrôle d’un petit corbeau armé d’une épée et capable d’une roulade. Si le scénario du jeu est au départ très cryptique, on comprend que le corbeau dont on a le contrôle n’est pas n’importe quel oiseau. En effet, il travaille pour la Commission des Faucheurs et a pour but de récupérer les âmes des défunts. Votre mission commence par devoir aller récupérer une âme particulièrement imposante.

Test Death's Door - Tutoriel

L’histoire du corbeau que vous contrôlez va rapidement s’accélérer. D’une manifestation au sein de la Commission à des réflexions autour de la mort et du cycle de la vie, les pérégrinations de notre corbeau permettent finalement de découvrir un scénario étonnant et proposant des rencontres et des dialogues oniriques et amusants. Les personnages que vous croiserez au fur et à mesure du jeu sont originaux, et présenté autour d’une direction artistique de tout premier choix.

Test Death's Door - Personnages

 

Que la mort est belle

Le premier point qui marque en jouant à Death’s Door est en effet très clairement sa direction artistique. Présenté dans une 3D isométrique rappelant Hades, le jeu d’Acid Nerve n’a rien à envier aux décors des enfers. Les décors des cinq biomes que vous traverserez sont magnifiques, dotés de couleurs chatoyantes et pleins de vie. Les effets de flou permettant de gérer la profondeur sont excellemment gérés et le jeu est parfaitement optimisé.

Test Death's Door - Graphismes

Les différents univers que vous découvrirez sont très différents les uns des autres et vous permettent de découvrir de magnifiques décors. La bande-son accompagnant le tout n’est pas en reste. De douces mélodies lors des phases d’exploration à des pistes plus dynamiques lors des combats, Death’s Door est tout simplement un jeu magnifique.

 

A crow to the past

Dans son gameplay, Death’s Door se rapproche fortement des The Legend of Zelda à l’ancienne (entendez par là pré-Breath of the Wild). Le corbeau débute son aventure dans les bureau de la Commission qui servira de Hub. À partir de là, vous pourrez atteindre les différentes zones du jeu par des portes comme améliorer les capacités de votre personnage. Si ces outils de personnalisation semblent assez négligeables dans les effets, elles permettent d’ajouter une touche de jeu de rôle.

Test Death's Door - Portes

En prenant l’une de ces portes, le héros est téléporté dans l’un des mondes desquels il devra ramener des âmes égarées. Chacune de ces zones rappelle les donjons de Zelda. Entre énigmes et combats, les habitués d’Hyrule seront en terrain connu surtout pour résoudre des énigmes proches d’être enfantines pour la plupart. Le game-design de ces donjons est excellent (heureusement car aucune carte ne vous sera proposée), l’ouverture de raccourcis au fur et à mesure de l’avancement rend les morts peu punitives. La fouille des donjons en devient particulièrement agréable et rappelle les plus belles aventures de Link. Là où Death’s Door se singularise, c’est dans ses combats.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test Eastward - l'aventure de John et Sam

 

Timing est mère de sureté

Lors de son annonce, Death’s Door était souvent présenté comme un mélange entre Zelda et Dark Souls. Ses combats semblant exigeants et l’écran de mort rappelant les créations de FromSoftware nous ont bien trompés. Si Death’s Door propose des boss demandant au joueur d’apprendre des patterns et être précis dans ses esquives, le jeu n’a rien à voir avec la difficulté des Souls. Exigeant mais jamais punitif, Death’s Door se rapproche plutôt d’un Hollow Knight dans sa gestion des combats.

Test Death's Door - Mort

Votre corbeau peut combattre avec son épée au corps à corps (sans compter les armes qu’il débloquera par la suite) et utiliser son arc pour infliger des dégâts à distance. Au nombre de quatre au départ, le corbeau récupère une flèche à chaque coup d’épée qu’il donne. Ainsi, les combats sont extrêmement dynamiques et motivants. Perdant quelque peu en intérêt à long terme car manquant d’innovation, le mode de combat de Death’s Door est malgré tout excellent.

Disponible à moins de 20 euros, Death’s Door propose une aventure d’une dizaine d’heures en ligne droite (suivant votre nombre de morts) et vous demandera quelques heures de plus pour découvrir tous les secrets du jeu et affronter tous les boss facultatifs. Doté d’un rythme très bien géré, les heures passent très (trop ?) rapidement.

Test Death's Door - Sorcière

 

Death’s Door – Immanquable de l’été

Grâce à direction artistique de tout premier ordre, d’un univers enchanteur, d’un gameplay excellent et d’un game-design à montrer dans les écoles de jeu vidéo, Death’s Door est bien la bombe indépendante que nous attendions. S’il s’avère quelque peu répétitif dans ses combats et trop facile dans ses énigmes, il propose une épopée magnifique et mémorable.

Death's Door
9 Le testeur
La communauté ( Votes)
Pour
  • Une superbe épopée
  • Un game-design proche de la perfection même sans carte !
  • Des personnages et discussions touchants et amusants
  • Un scénario étonnement agréable
  • Un jeu exigeant mais pas trop
Contre
  • Si vous laissez le jeu de côté quelques jours... Il faut une bonne mémoire, sans carte !
  • Des combats quelque peu répétitifs en fin de jeu
  • Des améliorations peu visibles
Graphisme
Scénario
Gameplay
Contenu
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Or Award Vonguru

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.