Le microphone B20 est-il un produit indispensable pour son set-up ?

La marque EPOS a sorti son nouveau microphone B20. Plutôt spécialisé dans les casques jusqu’à maintenant, nous testons aujourd’hui ce microphone. Vendu au prix de 199 €, il semble prometteur et rapide à utiliser grâce à son plug-and-play. La marque le présente d’ailleurs comme un microphone pour les streamers ! Est-ce bien le cas ?

EPOS - B20

 

Unboxing et premières impressions

Lors de l’unboxing du microphone B20 de EPOS, je découvre une grosse boîte qui s’ouvre comme un livre. J’apprécie toujours ce mode d’ouverture, qui m’évite de manipuler trop les boîtes et de les abimer. De plus, à l’ouverture, cela fait toujours son petit effet ! Ici, c’est le cas, puisqu’on découvre directement le microphone. Très élégant, sobre et noir, le microphone est vraiment très beau. Je le trouve à la fois design et pour autant passe-partout. Il est très symétrique dans sa conception.

Boîte EPOS

Sur la face avant du microphone, on découvre deux boutons : mute et volume, et sur la face arrière, on trouve la molette pour le gain et le bouton permettant de choisir le modèle de captation (nous en parlerons plus bas).

Microphone B20 de EPOS

Dans la boîte, on trouve d’autres éléments comme le support du microphone, les différentes guides et un câble USB-C vers USB-A. Petite remarque sur le câble qui s’avère être un câble non tressé et dans la mesure où le câble est amené à être déplacé que l’on soit sur un support bureau ou sur une perche pour micro… c’est selon moi un point assez négatif. Je pense qu’à ce prix on peut s’attendre à un maximum de durabilité pour le produit et cela passe par les accessoires.

 

Contenu de la boîte
  • Micro
  • Support de bureau
  • Câble USB de 2,9m
  • Guides
Caractéristiques techniques
  • Modes de captation : bidirectionnelle, cardioïde, directionnelle et stéréo
  • Commandes audio intégrées
  • Connexion : USB Plug-And-Play
  • Indicateur LED pour le micro on/off
  • Poids : 530 grammes
  • Dimensions : 112 mm * 112 mm * 239 mm

 

Il s’agit a priori d’un très beau micro, qui promet une utilisation complète du fait des différentes zones de captation. De plus, on peut installer un logiciel afin de paramétrer encore davantage son produit et obtenir un microphone encore plus approprié pour l’utilisation que l’on souhaite en faire. La prise en main m’a semblée simple, et j’ai apprécié de trouver dans le petit guide l’explication des différents modes de captation bien illustrée.

 

Mise en place et test du micro B20

Pour le test, peu de manipulations sont nécessaires avant de pouvoir utiliser le produit. Puisqu’il s’agit d’un système de Plug-and-play il faut brancher le micro grâce au câble UBS à son ordinateur, et le microphone fonctionne directement. Vous pouvez de plus brancher un casque grâce à la prise jack si vous le souhaitez. Vous pouvez ensuite le placer sur votre bureau grâce au support. Ce dernier s’installe et se visse très facilement, et il y a un petit espace pour faire passer le fil sous le support. C’est là encore que j’ai regretté l’absence d’un câble tressé, car chaque déplacement du microphone pourra mettre à mal le fil et l’abimer quelque peu.

Afin de m’installer au mieux j’ai pu tester la souplesse du B20, qui peut être passé totalement à l’horizontal. Il m’a fallu tourner le micro dans plusieurs sens, rediriger le câble, et la base afin que tout puisse être optimisé au mieux.

Microphone B20 de EPOS

J’ai trouvé cela un peu fastidieux puisque finalement on est vite limité dans la rotation : si le micro est tourné dans le mauvais sens, le captation n’est pas bonne, si le fil va dans un sens, il ne passe pas sous l’encoche prévue à cet effet dans la base, si le micro est tourné dans le bon sens, le fil dépasse… Pour autant, malgré la première impression, on se rend rapidement compte de toutes les possibilités qui s’offrent à nous et cela vaut bien quelques minutes de mise en place ! Afin d’être plus souple, on peut utiliser une perche à micro. J’avais la chance d’en avoir un pour tester, il a juste fallu glisser le micro sur le manche prévu à cet effet, et tout de suite, la marge de manœuvre est plus grande forcément et on apprécie d’autant plus que le micro soit pivotable.

Les molettes et touches micro sont plutôt pratiques, et il n’est pas nécessaire d’installer le logiciel pour les utiliser. Le fait de pouvoir contrôler le volume permet de rendre l’utilisation plus optimisée, et c’est entièrement relié au son de Windows (si vous baissez à zéro avec la molette, c’est baissé à zéro sur votre ordinateur). D’un seul clic vous pourrez vous mute et une LED vous permet de savoir si votre micro est activé ou non (pratique pour éviter les ratées ou ne pas parler dans le vide !). De l’autre côté, on trouve la molette pour modifier le gain, et surtout la molette permettant de sélectionner le mode de captation. J’ai regretté de retrouver cette molette derrière, surtout au début.

En effet, les premiers pas avec le micro nous permettent de tester les différents modes, de vérifier avec nos amis si on est mieux entendu à tel ou tel endroit, sur tel ou tel mode, et ayant posé mon micro sur une perche, je devais réellement me contorsionner pour vérifier sur quel mode j’étais. Il aurait pu être intéressant d’intégrer un système de couleur avec la LED, avec une couleur pour chaque mode par exemple !

Vous devriez regarder aussi ça :
Le nouveau clavier mécanique CHERRY MX 10.0N RGB

En ce qui concerne la captation justement, il y a donc quatre modes possibles :

  • Mode stéréo : idéal pour capture une image sonore réaliste et générale, il étend le champ de captation par rapport au mode cardioïde.
  • Mode cardioïde : adapté aux podcasts, chants et autres voix. Le mode est idéal pour l’enregistrement seul, pour une séance de streaming.
  • Mode omnidirectionnel : recommandé pour les situations où l’on souhaite capter l’ambiance générale, pour des séances en groupe.
  • Mode bidirectionnel : idéal pour capter les nuances d’un instrument de musique ou enregistrer une conversation entre deux personnes.

La marque recommande de se trouver à 15 ou 20 cm du microphone et je les rejoins sur ce point. Plus loin, la voix est moins clairement définie et plus près, le son est moins précis.

Concernant la voix retransmise, l’impression générale est unanime : le microphone B20 permet une voix claire et proche de la réalité. Mon micro habituel avait tendance à étouffer ma voix et donner l’impression que je parlais un peu du nez par exemple. Ici, on m’a dit avoir retrouvé l’impression de m’entendre dans la vraie vie. C’est un vrai point positif ! Et d’ailleurs, l’un des plus importants à mes yeux, pour un micro.

 

Logiciel Gaming Suite EPOS

Il existe un logiciel qui permet d’optimiser son expérience utilisateur sur le microphone B20. Il s’agit de la Gaming Suite EPOS. Sur ce logiciel, on accède à de nouveaux paramètres de personnalisation.

Pour autant, j’ai été déçue de mon expérience avec ce logiciel. En effet, un problème récurrent remonté par les utilisateurs du micro est le fait qu’il soit obligatoire de configurer son micro comme microphone par défaut ET comme casque par défaut. En effet, lorsqu’on ne le fait pas, on ne peut plus accéder aux options au bout de quelques secondes, c’est comme si le microphone n’était plus détecté (alors qu’il fonctionne). Ne pouvant brancher mon casque au micro (il s’agit d’un wireless connecté par USB), je me suis retrouvée très embêtée car si j’accédais aux paramètres avec le microphone comme casque par défaut, je ne pouvais pas écouter le retour en direct. Et si je paramétrais mon casque habituel par défaut, au bout de quelques test, le microphone n’était plus détecté et les options ne m’étaient plus accessibles.

J’ai pu tester auprès de mes amis directement, et ils n’ont pas senti de différence lorsque j’activais la réduction de bruit ou non par exemple, ce qui m’a semblé dommage.

 

Conclusion 

J’ai trouvé le microphone B20 de très bonne qualité. Cela est notamment dû au fait que le microphone se suffit à lui-même même sans trop de paramétrages. Il est élégant, maniable et surtout possède de nombreuses touches sur le microphone, ce qui permet un contrôle quasi total depuis ce dernier. La voix est claire, réaliste, et le micro ne sature pas !

Néanmoins pour 200 €, je pense attendre d’un microphone qu’il possède un logiciel plus complet en terme de paramétrages (et qu’il n’ait pas de bug comme celui présenté). J’ai aussi été un peu déçue par la réduction de bruit peu efficace à mon sens (notamment lorsqu’il est présenté comme un outil pour les streamers !). De plus, un câble tressé n’aurait pas été de trop comme évoqué plus haut !

Argent Award Vonguru

Microphone B20 - EPOS
8 Le Testeur
La communauté ( votes)
Contre
  • Le design élégant
  • Réglages sur le microphone
  • Support très pratique
  • Facile à utiliser (rapidement)
  • Tous les modes de captation
En quelques mots...
  • Logiciel (notamment la configuration par défaut...)
  • Câble non tressé
  • Réduction de bruit peu efficace
  • Un peu cher dans l'ensemble
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.