Acer Swift 3 : il vaut ce qu’il vaut

Acer est surement la marque qui nous a fait parvenir le plus de PC portables chez Vonguru : du plus hardcore gamer à l’ultraportable, on en a testé un paquet. Par contre on s’était rarement attaqué à des gammes plus basses, avec des configurations moins poussées et surtout sans réel effet wow : un PC basique. Mais c’est aujourd’hui chose faîte avec ce Swift 3 : ce laptop entrée de gamme a ses points forts, mais aussi ses défauts …

 

Design – Ergonomie

Nous sommes ici sur un laptop à moins de 600 €, alors il est compliqué de s’attendre à beaucoup de standing, ni même de matériaux nobles. Le châssis est entièrement fait d’un matériau métallique à l’effet, soyons direct, très cheap. On retrouve aussi énormément de plastique que ce soit sur le clavier ou autour de l’écran. Le châssis est rigide et ne se tord pas quand le PC est porté à ses extrémités.

Le Swift 3 ne fait pas partie des poids plumes sur le marché en restant sur 1.45 kg. Bien que contenues, ses dimensions sont celles de la plupart des laptops aux écrans 14 pouces sur le marché : 323 (W) x 228 (D) x 17.95 (H) mm. Il se veut assez pratique de manipulation dans la vie quotidienne que ce soit pour le travail, les cours ou le loisir.

Bien que très classique donc, le design de ce laptop est passe-partout et efficace. Il se fondra tout aussi bien dans une salle de cours (post-covid) que dans un milieu professionnel.

La charnière de l’écran est imposante dans ce design mais n’en est pas moins résistante, il faut un peu forcer pour ouvrir l’écran et il ne vacille pas pendant le transport.

L’écran quant à lui dispose d’une dalle de 14 pouces IPS qui est assez agréable à utiliser au quotidien, les couleurs sont plutôt jolies, la dalle est matte et donc agréable pour les yeux. La luminosité est correcte, bien qu’il puisse en manquer un peu si vous êtes dos au soleil, évidemment.

 

Connectiques

Contrairement aux derniers laptops haut de gamme qui, en quête de finesse, délaissent une grande partie de leurs ports, ce Acer Swift 3 se dote d’une connectique assez large. On retrouve un port HDMI pour lier un écran, un port USB 3.0, un port USB 2.0 (bon ça c’est un peu scandaleux) ainsi qu’un port USB-C qui n’est pas Thunderbolt et donc ne prend pas en compte un écran. Enfin, un port Jack 3.5mm est bel est bien présent pour y brancher un périphérique audio.

Performances et configuration

Les performances du Acer Swift 3 sont étonnamment satisfaisantes. Entièrement équipé chez AMD, il permet de naviguer sur tous les sites que vous souhaitez, faire de la lecture vidéo, et même lancer quelques applications assez lourdes. Évidemment, on évitera les jeux sur une telle configuration.

Il se base sur un Ryzen 5 3500U (fréquence : 2.1 Ghz, 3.7 en boost), un quad-core disposant de 4 Mo de cache. Il est soutenu par 8 jolis Go de RAM (évidemment soudés), largement suffisants pour ce à quoi il est destiné aujourd’hui. Côté carte graphique, ce Swift 3 s’arme d’une Radeon Vega 8 cadencée à 1200 Mhz.

Vous devriez regarder aussi ça :
Les sorties Netflix de la semaine #50 : Zero …

La navigation est fluide puisque aidée par le SSD de 512 Go qui équipe l’appareil. En utilisation classique (mails, vidéos…) il reste étonnamment silencieux et froid, il souffle mais sans devenir une turbine. Juste assez pour le garder à bonne température et garantir les performances nécessaires. Pour la forme j’ai tenté de lancer quelques jeux, et je peux confirmer l’évidence : il n’est pas fait pour ça.

Par contre, j’ai pu l’utiliser comme plateforme pour coder, à côté de mon PC principal : et c’était plutôt agréable. Puisqu’il est plutôt léger, compact, qu’il dispose d’un SSD et que ses performances sont correctes, travailler sur du Node.JS ou des serveurs PHP ne l’impressionne pas, et bien que son clavier ne soit pas monumental, il rend le développement agréable.

Le clavier justement parlons-en : le feeling des touches est assez classique, le retour est agréable, l’appui est précis et le revêtement assez doux. Encore une fois il n’est pas conçu pour jouer mais bien pour être agréable tous les jours. Il est rétro-éclairé en blanc sans être réglable. Le capteur d’empreinte placé sous le clavier est plutôt performant, mais petit malus sur son placement que je préfère en haut à droite du châssis.

Le trackpad est au contraire ce qui se fait de plus basique : il est peu précis, pas très doux ni glissant et semble finalement assez cheap. On en vient très rapidement à chercher une souris pour palier à ce trackpad du démon.

 

Autonomie

Ici non plus rien d’impressionnant pour ce Swift 3 qui s’en sort dans la norme : 8h d’autonomie en moyenne sur une charge. Pour une batterie de 48 Wh, c’est plutôt pas mal.

Par contre ici. Je marque une pause.

Il faut arrêter, avec ces connectiques de charge des années 2000. Elles sont nulles, pas pratiques, moches et introuvables. Voilà.

 

Conclusion

Pour 600 €, l’Acer Swift 3 est un bon rapport qualité-prix. Il est correct partout et s’offre quelques petits luxes comme un capteur d’empreintes. Il peine dans quelques rares domaines.

Silver Award

Acer Swift 3
7 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Bonnes performances
  • Gabarit assez compact
  • Capteur d'empreintes
  • Autonomie correcte
Contre
  • Finitions cheaps
  • Chargeur des années 2000
  • Trackpad
Design
Qualité de fabrication
Hardware et conception
Performances et usage
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.