Acer Predator Triton 500 : un colosse parmis les portables

Dans notre quête pour trouver un PC portable ultra compétitif, nous nous arrêtons aujourd’hui sur le Predator Triton 500. Imaginé par le fabricant Acer, leur réalisation se veut axée sur le Gaming avec un grand G. Conçu pour rivaliser avec les ordinateurs de bureau, leur outil de jeu se définit donc comme une véritable station à part entière. Vendue au prix maximum conseillé de 2 999 euros, Acer se positionne ici avec une machine haut de gamme. Est-ce que cette dernière est capable de rivaliser avec les PC actuels ?

Acer Triton 500

 

Caractéristiques

Premier détail mais pas des moindres, on a affaire ici à un ordinateur qui se veut relativement peu imposant. Au vue des caractéristiques que nous allons détailler plus bas, je m’attendais vraiment à quelque chose de très lourd, pour ne pas dire mastoc.  L’écran se veut relativement fin et l’ensemble des composants va réussir à se loger dans l’habitacle de 3.5 centimètres d’épaisseurs.

Acer Triton 500
Un logo lumineux se trouve au dos de l’écran

Pour ce qu’il a dans le ventre bien sûr, c’est une toute autre histoire.

  • Processeur Intel Core I7-10750H (Hexa-Core 2.6GHz / 5.1 GHz Turbo – 16 threads Cache 16 mo)
  • 16 Go de mémoire DDR4 (2 slots – maximum 64Go)
  • Écran Full HD 15.6″ avec un taux de rafraichissement à 300Hz
  • Puce graphique NVIDIA Geforce RTX2080 (Max-Q) avec 8Go de mémoire DDR6 (Compatible HTC Vive & Windows Mixed Reality)
  • SSD 1To
  • Dimensions : 255x17x358 mm
  • Poids sans batterie 2.2kg (2.5 kg avec batterie)

Vous l’aurez compris au travers de ces quelques spécificités, nous sommes en face d’une machine ayant du coffre. De quoi nous permettre, sur le papier, de répondre à nos attentes notamment en terme de jeu fluide et rapide. L’usage de tels composants va permettre à la fois de passer sur des réglages en jeu « Ultra » mais également de se pencher sur d’autres possibilités comme la VR ou le multi-screen. À l’inverse du Aero 15 que nous vous présentions il y a quelques temps, axé sur une configuration nettement prévue pour le graphisme.

 

Design et gabarit

Comme je vous en parlais un peu avant, le Triton 500 est très fin. Sa légèreté et sa finesse lui permette sans aucun soucis d’être transporté d’une pièce ou d’un lieu à l’autre. Compte tenu de la fragilité de ces derniers, on évite cependant un déplacement trop fréquent de l’appareil.

Au niveau du design, Acer a décidé ici d’adopter un style très sobre avec tout de même un axe très cosmétique au niveau du clavier. Depuis les effets RGB jusqu’à l’utilisation d’une police un peu spatiale. Tout nous donne ici un air de produit futuriste ne demandant qu’à vous faire passer à la vitesse supérieure.

Acer Triton 500

Puisque nous parlons des touches, ces dernières sont relativement larges et disposent d’un espacement mutuelles de 50 millimètres. De quoi faciliter l’entretien du produit. On va cependant noter que la largeur de ces dernières impose au fabriquant de choisir un clavier sans pavé numérique.

Pour le revêtement, rien de bien surprenant. Il s’agit d’une plaque en plastique à effet métallique. Permettant au matériel de respirer et vous de ne pas vous brûler les poignets. Petit point surprenant cependant car le repose-poignet a tendance à se charger en électricité statique notamment après un arrêt prolongé. Rien de bien méchant mais toujours assez surprenant lorsque vous n’êtes pas encore très bien réveillé…

Au niveau des connectiques maintenant, le strict minimum a été prévu. On retrouve donc 3 ports USB 3.0, un port HDMI, un port Ethernet.

 

Performances et usage au quotidien

On va bien entendu maintenant passer aux choses sérieuses avec la mise en place de notre appareil. Pour démarrer, le Triton 500 dispose d’une touche d’allumage disposée sur la partie supérieure de votre clavier. Après un très court temps de chargement (environ 8 à 12 secondes en moyenne), votre machine est prête à l’emploi. On notera par contre que la machine s’allume en jouant un son similaire à l’ouverture d’un SAS de Startrek. Après 2 semaines d’usage, je n’en ai toujours pas compris l’utilité.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Laptop MSI GE76

Acer Triton 500

Après ce bref passage sur CPU-Z afin de voir exactement ce que la bête avait dans le ventre, il était temps de l’essayer pour sa réelle utilité, le jeu en Ultra.

Dans le contexte actuel, il faut avouer que je n’ai eu que l’embarras du choix, depuis mon coup de cœur actuel Genshin Impact jusqu’aux jeux les plus gourmands comme mon traditionnel Death Stranding, tout y est passé.  Dans l’ensemble des essais, on arrive bien entendu à un résultat impeccable, que ce soit au niveau de la fluidité ou la vitesse de chargement, l’appareil répond à nos attentes comme il se doit. Il aura fallu arriver sur le mythique GTA 5 pour atteindre un cap un peu plus bas.

En effet, en poussant la machine au maximum de ses capacité, les FPS diminuent drastiquement. Ce qui nous fait passer d’un 144 facile à 70 au maximum. Si cela reste fluide, il s’agit toujours d’un écart relativement grand quand on se penche sur l’étendue de ses capacités.

 

Une ventilation qui se donne

En dehors des performances pures, il y a toujours une chose qui est à surveiller sur un ordinateur, et c’est la ventilation. Dans ce cas précis, Acer met ce point en avant notamment sur la page de leur produit. En effet, il est indiqué que trois ventilateurs sont prévus pour optimiser le déplacement de l’air et réduire la chaleur en surface de l’appareil. Sur le papier, c’est un point qui se vérifie facilement. Néanmoins, après un usage prolongé de deux à trois heures, l’appareil chauffe tout de même inexorablement notamment sur les bords de la machine. Si cela n’est pas très inquiétant au départ, il faut tout de même être vigilant au delà d’un certain nombre d’heures pour ne pas endommager votre équipement.

Acer Triton 500
Trois petits ventilateurs de ce genre sur la façade arrière

Notons tout de même que l’appareil se veut extrêmement silencieux et ce même lorsqu’il est poussé dans ses derniers retranchements. Un plaisir pour les oreilles qui ne peut pas être caché.

 

Conclusion

Le Acer Triton 500 répond à toutes les attentes en matière de gaming. Que ce soit au niveau de la fluidité en jeu ou simplement les performances attendues d’un ordinateur portable. On dénote néanmoins le manque de connectiques qui ne va pas aider à lui offrir une alternative très expansive pour devenir une station fixe. Il saura cependant respecter les standards de base pour répondre aux attentes du joueur aguerri.

Vendu pour un prix maximum conseillé de 2 999,99 euros. Il s’agit d’un budget conséquent mais qui saura plaire à bon nombre de joueurs cherchant un légerc ompromis entre casanier et mobilité . Ou simplement aux amateurs de jeux en VR.

Un VG d'or ! award

 

Acer Triton 500
9 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Design élégant
  • Performant pour quasiment tous les jeux actuels
  • Très haut taux de rafraichissement
  • Allumage ultra rapide
Contre
  • Beaucoup de logiciels inutiles
  • Chauffe au bout de quelques heures
  • Peu de connectiques
  • Limité au Full HD
Design
Qualité de fabrication
Hardware et conception
Performances et usage
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.