Oraxeat TK700, un siège gamer standard à la française

Après vous avoir présenté le XL800 de la marque Oraxeat, il est temps pour nous de vous présenter leur modèle plus standard, le TK700. Présenté comme un modèle plus standard de fauteuil Racing, ce dernier se veut tributaire de l’expérience de la marque française et propose des matériaux récurrent dans ses conceptions. Ce dernier, vendu au prix conseillé de 399 euros, se doit donc de répondre aux attentes au même titre que ses deux frères plus haut de gamme.

 

Déballage et détail du colis

Comme toujours lors de la réception d’un fauteuil gamer, ce dernier nous ai apporté dans un gigantesque paquet. Au bas mot, c’est une fois de plus 25 kilos de cuir et de métal qui nous attend. Naturellement, chaque partie du fauteuil est protégée par du papier bulle. Ainsi, on évite au maximum les chocs et l’endommagement du produit.

Oraxeat TK700
Comme toujours, le chat fait office d’échelle

En procédant au déballage du produit, on obtient les pièces habituelles à commencer par le support en étoile puis l’assise et le dossier. Viennent ensuite les coussins adaptés aux lombaires et aux cervicales. Une fois encore, ceux-ci disposent d’un revêtement aux finitions velours. Petite inquiétude cependant, le haut du dossier se retrouve un peu bombé comme compressé à l’empaquetage. Fort heureusement, ce n’est que très léger et le coussin viendra recouvrir le défaut de fabrication.

Parlant du dossier ainsi que l’assise, on retrouve notre cher PVC perforé, mais ici l’application se veut différente. On voit directement que le revêtement est d’avantage tendu. Au toucher également, la densité de la mousse est accrue. On ressent en amont le souhait d’un fauteuil de maintien plus que de confort.

 

Le montage du TK700: étape par étape

Étape 1 : la base

Comme pour tout montage, on ne le répètera jamais assez, lisez le manuel ! Ici encore, le mode d’emploi se veut d’une précieuse aide, nous aiguillant pas à pas dans l’assemblage. Pour les premières parties, on compense par monter les roues sur le support étoilé. L’opération des plus classiques se répète 5 fois et on passe à la suite.

Pour cela, on va fixer à notre base toute neuve le vérin de classe 4. Attention sur celui-ci, une petite sécurité sous forme de capuchon rouge est à enlever pour les prochaines étapes.

Une fois ce premier passage réalisé, notre base est prêt et n’attend plus que la suite des évènements pour briller.

 

Étape 2 : l’assise et le dossier

Pour cette partie, on recommande généralement de la faire accompagner d’une aide précieuse. En effet, le dossier doit être placé à 90° et l’alignement demande parfois une certaine coordination. À cela vient s’ajouter le challenge d’une vis nécessitant un œillet et un serrage. Par conséquent, on peut vite se retrouver tributaire d’une mauvaise organisation.

Oraxeat TK700

Comme pour tout dossier de ce genre de matériel, on vérifie également au préalable que les trous sont bien faits. Non pas que la manufacture soit mauvaise mais les percées sont souvent faites par des machines, et le PVC sous cette forme est très peu réceptif aux forets. Passez la clé Allen à l’intérieur du pas de vis et la vérification est faite.

Dès qu’on a notre seconde partie de fauteuil, il faut passer sur la partie inférieure. Afin d’installer notre base et ses accoudoirs. Ici, on vous conseillera de tout visser sérieusement au dernier moment. L’espace prévu est calculé au millimètre près et si un accoudoir est vissé trop près du centre, alors votre base ne pourra jamais être fixée.

Oraxeat TK700
Quand on vous dit au millimètre près

Une fois que vous avez passé cette étape, il ne reste plus qu’à faire les dernières petites finitions.

 

Étape 3 : la finalisation

On commence bien évidemment par faire se rejoindre le support étoilé et le siège. Dès que les deux parties sont bien assemblées, il faudra donc vérifier directement que le vérin fonctionne. Dans ce cas précis aucun problème, le siège se lève indiquant que tout marche comme sur des roulettes. On va donc installer sur les côtés du dossier les petits caches en plastique pour plus d’esthétisme. À l’inverse de nombreux fauteuils, ceux-ci se clipsent simplement par dessus.

Notre fauteuil étant prêt à l’emploi, il est temps de passer rapidement en revue ses avantages et inconvénients.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - OnePlus Nord 2

 

Le TK700 est prêt

Maintenant que notre nouveau fauteuil est complet, il est temps de l’essayer ! Comme pour ses prédécesseurs, on va retrouver le même maintien dorsal. Les deux maintiens latéraux viennent englober les épaules sans trop de gêne. Cependant, je fais partie des gabarits moyen (voire poids plume), je pense qu’une carrure plus imposante aura du mal à s’y glisser malgré la possibilité d’accueillir un poids allant jusqu’à 150kg. Il va s’adapter d’ailleurs aux petites et grandes tailles. Que vous fassiez 1m40 ou 1m80, vos pieds devraient toucher le sol sans aucun soucis.

Oraxeat TK700

La gestion de la hauteur et des accoudoirs se fait quant à elle, de façon naturelle. Oraxeat n’a pas dénaturé les principes de base et les manivelles sont facilement accessibles. On reviendra cependant sur une gène à ce sujet un peu plus bas.

Oraxeat TK700
Comapraison de matière avec le XL800

 

Un petit défaut de conception vite dérangeant

Avec une utilisation prolongée du modèle, il est très vite arrivé un soucis des plus dérangeant. En effet, les accoudoirs 4D ont une fâcheuse tendance à voir leur base se dévisser sur le terme. Entrainant une perte d’équilibre et bien entendu un certain inconfort. En l’espace de deux semaines, il aura été nécessaire de les resserrer à deux reprises. Si je veux bien admettre que je ne suis pas un modèle de force, quand une vis est serrée, elle est sensée le rester pour un long moment.

Le second soucis que j’ai pu relever n’est pas de conception mais plutôt un côté pratique que je n’avais pas relevé sur le XL800. Le matériel utilisé pour les coussins de maintien est extrêmement similaire. Cependant, ceux du TK700 ont une tendance des plus fâcheuses à attirer les poils de chat. Si bien qu’on peut très vite se retrouver avec un coussin gris et piquant si votre animal favori a tendance à s’endormir sur celui-ci. En dehors de ça je vous rassure, le PVC semble tout aussi résistant et les griffes de nos félidés n’ont qu’à bien se tenir !

Enfin, j’ai toujours une certaine incompréhension quant au système de vis appliqué pour ce fauteuil. Là où on a l’habitude d’une simple vis, on enclenche et on serre, Oraxeat a pensé différemment son TK700. Par conséquent, il vous faudra donc prévoir pour chaque fixation un œillet et un collier de maintien. L’exercice peut très vite devenir fastidieux et on a tendance à ne pas comprendre l’intérêt d’un tel labeur. Un maintien supplémentaire est toujours de mise certes mais est il vraiment nécessaire ?

 

Un avis sur ce modèle de chez Oraxeat ?

Si pour autant, nous avons adoré le XL800 par exemple dans une autre catégorie de gamme, le TK700 laisse plus de place au doute. Si bien sûr, il assure le confort des joueurs recherchant avant tout de l’ergonomie, sa dureté m’a laissé perplexe. De la même façon, le rendu du PVC attendu comme agréable n’était pas au rendez-vous. On doit également faire attention aux accoudoirs ayant tendance à se dévisser, créant du jeu rapidement. L’appui étant essentiel, on a un peu de mal rapidement avec ce point.

Oraxeat TK700

Ainsi, il se classera sans aucun mal dans les sièges de milieu de gamme, mais son prix élevé de 399 euros le rendra trop cher pour ses bénéfices. Commençant à connaître les produits de la marque, on suppose cependant que le TK700 est, comme ses grands frères conçus pour durer dans le temps. La garantie de 10 ans faisant foi.

 

Silver Award

 

Review 0
7 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • siège ergonomique
  • Montage facile
  • châssis renforcé
  • Matériaux résistants
Contre
  • Prix trop élevé
  • Densité de l'assise trop rigide
  • Vis trop fastidieuses pour peu de maintien supplémentaire
Montage
Finitions
Confort
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.