Oraxeat XL800, le haut du panier pour un siège de confort

En début d’année, nous vous présentions le siège Oraxeat MX850. Pour perdurer dans cette continuité, nous nous penchons maintenant sur le XL800, la version haut de gamme de ce modèle produit par la société française du même nom. Prévu à la fois pour un confort d’exception et un bon maintien du dos lors d’une utilisation prolongée. Vendu au prix maximum conseillé de 449,99 euros. Est-ce le prix à payer pour s’assurer d’un confort irréprochable pendant ses sessions de jeu ?

 

 

 

Si pour ma part j’ai toujours été habitué à des modèles de fauteuil de type Racing, l’utilisation d’un fauteuil de la famille du XL800 était une première pour moi. En effet, j’ai toujours été plus habitué à ceux comme leur modèle MX800 baqué avec de très fins accoudoirs.

 

 

La famille d’Oraxeat enfin au grand complet

Déballage et détail du colis

Si vous avez déjà déballé un colis de ce genre, vous savez que c’est tout sauf léger. On a affaire ici à un beau bébé de 25 kilogrammes soigneusement emballé. Chaque partie est elle-même protégée par un renfort souple ou une couche de plastique épaisse. Pour plus de sûreté, les accessoires sont d’ailleurs livrés dans un carton lui-même rangé dans le colis.

Oraxeat XL800
La tête du chat sert d’échelle pour la taille du colis

En procédant au déballage du produit, on obtient les pièces habituelles à commencer par le support en étoile puis l’assise et le dossier. Viennent ensuite les coussins adaptés aux lombaires et aux cervicales. On note sur ceux-ci un revêtement aux finitions velours. Le toucher se veut doux et agréable, une première mise en appétit pour mon assise.

Au niveau du dossier, nous avons affaire à un revêtement en PVC micro perforé. On notera qu’il s’agit d’un matériel hybride prévu pour être plus facile à nettoyer. On notera par ailleurs que la marque nous indique que la résistance aux chats se veut accrue. Mais… pour des raisons évidentes, je n’ai pas souhaité tenter « le diable »

Oraxeat XL800
Le Diable en question

En ce qui concerne l’armature, le châssis est intégralement en acier et aluminium renforcé. Ce choix de matériel va permettre une meilleure résistance du fauteuil. Par ailleurs, ce dernier est prévu pour tenir un poids maximal de 200 kilogrammes. Une garantie de 10 ans vient renforcer l’assurance d’un produit prévu pour durer dans le temps.

Maintenant que l’on s’est penché sur les matériaux un à un, il est temps de les assembler et de faire prendre forme à notre XL800.

 

Le montage du XL800: étape par étape

Étape 1 : la base

Dans tout montage de fauteuil, on commence systématiquement par la base. Cette dernière est toujours l’étape la plus simple car elle consiste à assembler le support de votre fauteuil. Dans ce cas précis, on prend le temps de clipser les cinq roues une à une sur le support en étoile. Aucune encombre sur ce passage, les roues s’emboitent parfaitement bien et on peut passer à l’ajout du vérin de classe 4 qui lui, servira à régler la hauteur de votre siège.

Étape 2 : l’assise et le dossier

S’il y a bien une chose que l’on peut souligner, c’est l’anticipation prévue par le constructeur. Dans le cadre d’un montage de fauteuil, on a toujours une certaine appréhension quant à la fixation entre l’assise et le dossier. En effet, ces trous étant percés à la chaîne dans des matériaux très souples, il arrive souvent que nous ayons affaire à des trous mal terminés. Par ailleurs, les fauteuils Oraxeat sont envoyés avec les vis pré installées dans chacun des réceptacles prévus. Ainsi, vous obtenez une plus grande facilité de placement et d’installation.

C’est donc dans cette optique qu’on installe sans forcer cette fameuse jonction. On retrouve également cette idée pour le vissage de la base. Notez d’ailleurs que celle-ci est très lourde, quasiment autant que le dossier si ce n’est plus.

Étape 3 : La finalisation

Une fois toute les parties fixées, il n’y a plus qu’a joindre votre base et le reste de l’installation. Comme je vous l’indiquais plus haut, l’ensemble se veut quand même relativement lourd et assez imposant. Veillez à vous faire aider ou disposer d’un endroit assez espacé pour cette dernière étape. En dehors de ce point, les deux parties se rejoignent facilement et on peut commencer à profiter de son assise. Pensez notamment à vérifier que le vérin fonctionne correctement dans un premier temps. Dans le cas contraire, vous aurez à votre disposition un fauteuil couteux au ras du sol.

Oraxeat XL800
Le montage est fini et votre XL800 est prêt à l’emploi

Le XL800 prend forme

Notre fauteuil étant prêt à l’emploi, il est temps de faire un tour rapide de ses caractéristiques.

Comme il a été vu un peu plus haut, on a affaire ici à un siège dont les matières ont été choisies avec parcimonie. Dans un premier temps, le PVC composant le revêtement donne une certaine qualité aussi bien sur le dossier que sur l’assise. Dans le cadre de l’entretien, ce dernier va être très facile à nettoyer en cas de besoin. On notera par ailleurs que les poils de chat ne trouve pas de point où s’accrocher. Ce qui permet de les enlever sans encombres.

Pour ce qui est des finitions, les surpiqures apposées sur le revêtement va donner un certain cachet au fauteuil. En dehors de la sensation appréciable, cela donne une touche bien moins monotone au fauteuil en comparaison des fauteuils de type racing habituels. Les accoudoirs 4D quant à eux vont offrir une totale liberté à l’utilisateur. Le fait de pouvoir les positionner dans absolument tout les sens permet de s’adapter à tout type de maintien. Que ce soit en hauteur comme en orientation ou profondeur tout a été pensé.

Un léger point à dénoter

On va noter une petite ombre au niveau du coussin des cervicales. En effet, si celui du dos se veut extrêmement confortable et discret, ce dernier tient un tout autre registre. Conçu pour maintenir le coup de la meilleure des façons, le coussin va parfaitement remplir son rôle à un petit détail près. La grande majorité de ses utilisateurs jouent avec un micro casque sur les oreilles. Et le casque va indéniablement venir se loger sur le velours en même temps. Ce qui va donner lieu à une position très souvent inconfortable à ce niveau. J‘ai par conséquent du prendre l’habitude de ne l’utiliser que lorsque mon poste est en haut parleur. En dehors de ça, le coussin de maintien est rangé en attendant que le casque prenne du repos.

Oraxeat XL800
De très grandes dimensions

 

Un avis sur le joyaux d’Oraxeat ?

Le Oraxeat XL800 se définit comme un fauteuil haut de gamme et va tout mettre en place pour justifier cette position. En effet, que ce soit au niveau de son assise comme pour les matériaux utilisés, on a affaire ici à une valeur sûre pour un investissement sur le long terme. Par ailleurs, le fauteuil est également large et va donc s’adapter à 99% des morphologies. Je note ici une marge de personnes non concernées car sa destination vers un public d’un mètre soixante quinze minimum va notamment rebuter la gente féminine. Par exemple ,les pieds de ma femme par exemple ne touche pas le sol lorsqu’elle l’utilise. Outre cet aparté, on pourrait facilement être découragé par le prix de 449 euros par rapport au prix que peuvent avancer certains constructeurs. Vous aurez cependant la certitude d’un matériel de qualité pour de très longues sessions de jeu.

 

Un VG d'or ! award

 

Oraxeat XL800
10 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • siège haut de gamme
  • confort parfait
  • châssis renforcé
  • excellentes finitions
Contre
  • nécessite un budget assez élevé
  • le coussin des cervicales est bien pensé mais peu pratique
    Montage
    Finitions
    Confort
    Rapport Qualité / Prix
    ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
    Classé par:

    Soyez le premier à donner votre avis

    User Avatar
    {{{ review.rating_title }}}
    {{{review.rating_comment | nl2br}}}

    Voir plus
    {{ pageNumber+1 }}

     

    Contenu en rapport

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.