Critique – Blood of Zeus par Charles et Vlas Parlapanides 

Blood of Zeus est une série télévisée d’animation pour adultes d’origine américaine. Elle a été créée pour Netflix par Charles et Vlas Parlapanides (film Death Note sur Netflix). Le tout est produit par Powerhouse Animation Studios (Castelvania). Blood of Zeus est disponible sur la plateforme Netflix depuis le 27 octobre 2020 dernier.

Avec cette série TV d’animation, on se retrouve à mi-chemin entre l’animé japonais et l’animation américaine classique. Cela nous rappelle dès les premières minutes la série Castelvania (c’est d’ailleurs là que l’on a apprit que c’était le même studio, d’où les ressemblances).

Alors, de quoi parle cette série ? Nous suivons le personnage de Héron, fils illégitime de Zeus. Il va malheureusement se retrouver au cœur d’une « scène de ménage » à hauteur des Dieux. Pour rappel, dans la mythologie, Zeus est marié à Héra. Cette dernière, blessée, trahie et honteuse, se met en tête de se mettre sur le chemin de Héron et de sa mère pour les faire disparaître eux et Zeus lui-même.

Avant de commencer notre critique, on vous laisse visionner la bande annonce officielle diffusée par Netflix.

 

L’avis de Alan Grant : 

Appréciant particulièrement les animés, je me suis laissée tentée par le visionnage de Blood of Zeus. De plus, j’aime beaucoup la mythologie grecque et romaine, étant moi-même « collectionneuse » des BD sur la mythologie de chez l’éditeur Glénat (que je recommande pour tous les amateurs d’ailleurs !).

Malheureusement, dès le départ, quelques petits soucis techniques m’ont directement dérangés. En effet, on remarque qu’il y a comme des latences dans l’animation. Ce n’est pas très jolie esthétiquement parlant puisqu’on a comme une impression « d’à-coups » à de nombreuses reprises. Je l’ai constaté dans quasiment tous les épisodes de la série. Toutefois, j’ai apprécié retrouver le même style de dessins/d’animation que dans Castelvania. J’ai rapidement compris que le studio était en fait le même. Par contre, j’ai trouvé que les yeux des personnages ne transmettaient pas vraiment leurs émotions (mise à part quelques larmes), tout est trop « lisse ». On est très loin de la qualité des yeux de l’animé L’Attaque des Titans par exemple.

Sinon, j’ai globalement apprécié la série animée Blood of Zeus. Néanmoins, je regrette la vitesse à laquelle l’histoire est contée. Tout va trop vite, à tel point que l’on ne s’attachera pas du tout aux personnages. À un moment donné, l’un des personnages de l’intrigue viendra à décéder, et je n’ai personnellement rien ressenti à ce moment. C’est dommage. Il aurait été préférable d’avoir peut-être quelques épisodes supplémentaires pour apprendre à s’attacher aux différents personnages.

Une saison deux est prévue pour 2021, je ne suis pas particulièrement pressée de voir la suite. Pour moi, Blood of Zeus est une bonne série, mais je ne l’attends pas vraiment la suite avec impatience. Ce sera plus, le genre de séries que je regarderai si je n’ai rien d’autre à me mettre sous la dent.

Vous devriez regarder aussi ça :
Récap' cinéma : découvrez les sorties cinéma du 21 juillet 2021

 

L’avis de Lucile Deloume : attention, ce n’est pas pour les enfants

Aimant beaucoup tout ce qui attrait à la mythologie grecque, j’ai commencé à regarder Blood of Zeus à hauteur d’un épisode par soir. Merci d’ailleurs à l’algo de Netflix pour la recommandation car je ne le trouve pas assez bien mis en avant, si bien que je n’étais pas au courant de sa sortie en octobre dernier, ne l’ayant découvert que début janvier. Nous voilà donc à suivre Heron, qui n’est pas sans rappeler l’histoire d’Hercules. Attention cependant, c’est une histoire montée de toute pièce. Heron n’est illustré nulle part dans la mythologie grecque. Ce n’est en rien dérangeant, au contraire. Je n’ai pas l’habitude d’animer sur ce genre de thématique, et c’était très rafraîchissant de découvrir cette série à chaque épisode.

Composé d’une saison de 8 épisodes d’une trentaine de minutes, je n’ai pas vu le temps passer. Cependant, je pense qu’il aurait fallu quelques épisodes de plus afin de bien approfondir le scénario, un peu trop bâclé par moment. J’aurais aimé plus de détails sur Seraphim, mais aussi sur la mère de Héron et son passé, mais aussi, qu’est-ce qui a attiré Zeus vers cette mortelle, qu’est-ce qui l’a poussé à contourner ses propres lois. Au final, si l’idée est très bonne, que le tout est bien fichu, on aura du mal à s’attacher aux personnages, même principaux, tant ces derniers ne sont pas assez approfondis. Superficiel donc, ce qui nous donne un réel goût d’inachevé.

Blood of Zeus

Alors effectivement, qui dit rapide dit intense et rythme. On ne s’arrête jamais, il se passe toujours quelques chose de nouveaux, et les flash-backs sont assez bien utilisés, sauf quand on a le droit à un flash-back d’une action qui s’est déroulée 5 minutes avant ??? Je cherche encore car s’il s’agissait ici de faire du remplissage, il y avait réellement PLEIN de choses à faire, à dire, à voir, avant de penser à ça… mais passons. Et pourtant, difficile de ne pas passer un bon moment devant Blood of Zeus. Si la série a ses défauts, elle a aussi ses qualités, qui fait que pour moi, elle rentre dans la catégorie « qui se regarde facilement », et pas dans celle des séries « qui marquent ».

Et vous ? Avez-vous regardé Blood of Zeus ? Avez-vous l’intention de la regarder à vos heures perdues ?

 

 

 

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.