Désenchantée Saison 3 – Une histoire qui tourne en rond

Depuis le mois d’août 2018, nous avons un rendez-vous ponctuel avec le légendaire Matt Groening sur Netflix. Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’une antépénultième saison des Simpsons mais bien sa nouvelle série pour adulte, Désenchantée saison 3. Nous suivons donc ici le troisième volet des aventures de la Princesse Bean. Toujours accompagnée bien sûr de son lutin de compagnie Elfo et son démon personnel Luci.

Désenchantée série Matt Groening

Si vous ne connaissez pas la série, celle-ci mélange allégrement ambiance fantastique médiévale et soucis modernes, alliant souvent le désaccord entre père et fille à d’autres vices que l’on connait. Par ailleurs, la série ne se prive pas pour faire un clin d’œil à l’utopie moderne via une ville steampunk. Un rêve sans doute de la part de Matt Groening.

Si les deux premiers volets se sont annoncés riches en révélations et en intrigue, qu’en est il de cette troisième partie ? Est-elle à la hauteur de ses prédécesseurs ?

 

Quand trop d’intrigues ont été installées

Pour rappel avant de démarrer, la saison 2 de Désenchantée s’était achevée sur une Bean conduite au bucher avec ses compères. Pour cause, le roi Zög se meurt suite à une mauvaise balle et son demi-frère, l’héritier légitime, condamne sa sœur pour régicide. Au moment où les flammes allaient les atteindre, ils s’effondrent par un trou secret et rideau. Si la fin se veut téléphonée sans quoi la série se terminerait, j’ai cherché à savoir  où tout ça nous mènerait.

 

Un scénario qui ne veut pas avoir de sens

La révélation ne se fait pas attendre car on retrouve une fois encore la mère de Bean. Si celle-ci était accompagnée d’un chat et d’un homme, on croirait à une mauvaise parodie de la team Rocket. Chaque fois que l’intrigue commence à se dénouer ou pourrait évoluer, ce personnage retire le scénario vers le bas pour tenter de répondre à des questions que personne ne se pose. Vous l’aurez compris, je déteste la redondance de ce système. Soit un arc est bouclé, soit il ne l’est pas et dans son cas, il commence sérieusement à se réchauffer. Vous l’aurez donc compris, une fois encore, la mère de la princesse est à nouveau le fil rouge de notre aventure.

Désenchantée Dagmar
Trop de Dagmar, tue Dagmar

Quitte à rester dans les déjà vu, les différents personnages principaux vont nous emmener dans des endroits d’ores et déjà explorés. On va donc retrouver (encore), la ville futuriste dont on se passera du dénouement, le bois enchanté et ses vices cachés ou encore l’ogre aveugle… La seule et unique surprise sera le royaume du second prétendant, le prince Merkimer.

D’un autre côté, lorsque le scénario pourrait avoir la chance de prendre une nouvelle tournure, on se retrouve confronté à la complaisance de l’abréviation. Pour vous décrire cela rapidement, Elfo fait la rencontre d’une Sirène après avoir été capturé. Après l’avoir aidée à se libérer, ils fuient la ville futuriste à bord d’un bateau. Sur ce dernier la Sirène les rejoint et se lie d’« amitié » avec Bean. Si on comprend très vite qu’une relation se dessine entre les deux personnages, la série se contente de transcrire ça en faux rêve et c’est tout.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test VR - The Climb 2

 

Allez, on va bien donner un peu de positif

On va cependant terminer sur une unique touche positive. Une fois guéri de sa blessure, le Roi Zög sombre dans la folie après avoir été enterré vivant. La descente aux enfers du personnage se veut très bien retranscrite, alternant entre moment de lucidité et démence totale. Il finira (désolé pour le spoil) par finir ses derniers moments de la série attaché dans une calèche. Cette dernière se range devant sa demeure finale, un asile psychiatrique.

Désenchantée
Une des scènes les plus prenantes

Enfin, Matt Groening reste cependant fidèle à lui-même dans son ton d’écriture. La satyre se veut piquante et souvent bien dosée à l’exception de quelques gags. On retrouve très facilement les critiques sociétales sans pour autant passer dans l’exagération ou la propagande. Fait d’ailleurs très rare, pour les besoins de cette critique, j’ai visionné la série à la fois en VO et en VF. Sans entrer dans les détails, la retranscription des blagues a vraiment été bien faite et colle parfaitement à la situation. Une chose très rare même dans les Simpsons par exemple.

Désenchantée
Quelques gags ici et là viennent sauver la lenteur de plusieurs épisodes

Que penser au final de Désenchantée Saison 3 ?

D’un point de vue purement personnel, j’attendais un renouveau de cette troisième partie. Le fait que le roi soit mourant et que la mère est hors d’état de nuire aurait pu mener à des nouvelles découvertes. Au contraire, le scénario préfère s’enliser dans des sous intrigues ou faire comme si de rien n’était sur des points majeurs. Tiabeanie tire soudainement des éclairs pour se sortir d’un mauvais pas et… on oublie. Ce qui est on ne peut plus dommage compte tenu des deux autres saisons où les personnages apprenaient à se connaître. On y voyait des rapprochements, des évolutions personnelles et de l’avancée dans leurs quêtes. Pour la saison 3, tout ce chemin a été totalement oublié.

Pas de recherche de compréhension, pas d’envie d’en savoir plus, même les personnages principaux se complaisent à réagir aux évènements. Suite aux révélations du dernier épisode, la série est face à un double choix. Continuer dans cette voie et donc obtenir son label « une suite de trop » ou se réinventer grâce au tremplin offert par la séparation du trio iconique et la disparition de personnages encombrant.

Désenchantée saison 3
Via cette image on réalise très vite pourquoi cette saison fait trainer les choses

 

Espérons avoir très vite la réponse.

 

Désenchantée Saison 3
7 Le testeur
La communauté ( votes)
Scénario
Musique
Personnages
Interprétation
Réalisation
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.