Une étude Fitbit évalue l’impact de la pandémie sur nos préoccupations de santé

S’il y a bien quelque chose que l’on ne saurait négliger, c’est l’impact global qu’a eu ce virus sur nos vies, nos habitudes et notre manière de gérer notre quotidien. Une étude de Fitbit a tiré quelques conclusions de ces modifications à l’aide de différentes données utilisateurs, et de différentes enquêtes auprès de la population française.

 

Une attention accrue au sujet de leur santé

La première grosse révélation de cette étude est la grosse croissance du pourcentage de personnes faisant attention à leur santé. Avant la pandémie, ce pourcentage était de 17%, mais depuis que ce virus est apparu dans nos vies, près de 56% des français affirment que la santé est devenue leur priorité.

Conséquence logique direz-vous. La COVID-19 a profondément modifié nos habitudes. En plus d’une inquiétude croissante lié à la pathologie, la santé est devenue le cœur de notre problématique. Le climat anxiogène lié aux différentes vagues, à nos proches potentiellement fragiles et donc en danger. De ce fait 37% des consommateurs interrogés par l’étude de Fitbit ont connu un changement positif du point de vue de leur santé, allant d’un meilleur sommeil, plus réparateur, plus long, et mieux réparti (allant se coucher plus tôt, pour se lever plus tôt, et avec plus de régularité).

 

Une activité globalement en berne

Confinement oblige, et ce bien que certains utilisateurs aient indiqué avoir eu un niveau d’activité et de sport plus élevé grâce au temps supplémentaire dont ils disposaient, la globalité est bien plus morne.

Privés des activités de la vie quotidienne : déplacement au travail (pour aller jusqu’aux transports, ou simplement dans les bureaux), le fait d’aller chercher les enfants à l’école, ou autres, on finit vite par y perdre son compte. On néglige l’impact de ces mouvements du quotidien, mais c’est aussi grâce à eux que l’on arrive à maintenir une activité décente au cours de la journée.

travail fitbit étude brève vonguru

C’est donc nécessaire de rappeler à tous qu’il faut essayer, autant que faire se peut, de bouger tout au long de la journée, de faire des pauses, en particulier en période de télétravail, où on se laisse rapidement emporter par les heures, sans les compter, et ce pour le bien de notre santé physique, ainsi que mentale.

 

Le stress en forte en hausse

Autre donnée importante récoltée par l’étude Fitbit, est l’impact de la COVID-19 sur le ressenti du stress chez les personnes interrogées. Logiquement, près de 50% de ces dernières ont donc exprimé avoir vu leur niveau de stress augmenter.

On peut expliquer ce résultat par, comme cela avait évoqué avant, l’environnement anxiogène lié à toute cette situation, mais également l’impact du télétravail sur le quotidien des français. Plus de temps de travail effectif, absence de capacité à différencier vie personnelle et professionnelle, ou même de réussir à se déconnecter du travail.

Lié à cette augmentation, les utilisateurs ont également cherché à trouver des moyens pour lutter contre ce stress, avec donc une augmentation de la pratigue du yoga, et d’autres techniques comme le fait d’écouter de la musique, lire, ou discuter avec ses proches pour tenter de se changer les idées.

Dans la vie de tous les jours, et d’un point de vue plus personnel en tant que soignant, il y a effectivement une recrudescence des inquiétudes au sujet de la pathologie, surtout après un début d’année où les instances gouvernementales avaient tendance à minimiser les risques. Une incompréhension par la suite, avec des interrogations. Pourquoi le confinement, des chiffres qui montent sans qu’on se rende vraiment compte dans l’entourage proche de personnes infectées. Et de la peur.

Il n’est pas rare que des patients demandent combien de temps ça va encore durer, ne cachent pas leurs inquiétudes envers les traitements et les vaccins à venir, et il s’agit donc de prendre le temps d’éduquer, de rassurer ces personnes au quotidien afin de leur faire comprendre entièrement les risques, les enjeux et les démarches à suivre pour l’avenir. De la même manière, ne pas hésiter à rappeler aux gens qui sont lassés de faire des efforts, que ce n’est malheureusement pas encore terminé, et qu’il faut être vigilant. Pour la santé de tous.

Contenu en rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.