Gadgets

SENSORI by NOERDEN : la balance connectée ultime ?

Rédigé par le

SENSORI by NOERDEN : la balance connectée ultime ?

SENSORI by NOERDEN : la balance connectée ultime ?

 

Il y a quelques mois, nous présentions la balance MINIMI de NOERDEN. Avec leurs montres connectées et leur gourde intelligente, l’entreprise pariso-shanghaïenne avait prouvé son intérêt pour la promotion de la santé par les moyens technologiques contemporains, de sorte que la création de balances pouvait en paraître la continuation logique.

Mais quand j’entends « balance connectée », je peine à concevoir autre chose qu’une application gardant en mémoire les pesées. Lire les articles de deux de mes collègues sur la MINIMI et l’Aria 2 (de Fitbit) était cependant parvenu à me faire entrevoir tout le potentiel de ce genre d’outil. Au point de justifier la dépense de 89 euros (contre 59 pour la MINIMI et autour de 110 pour l’Aria 2) ?

Notez que la Sensori est disponible en deux coloris, noir et blanc (c’est le modèle blanc que nous présenterons aujourd’hui), qu’elle peut être renvoyée dans les deux semaines et bénéficie de deux ans de garantie.

 

Unboxing

Le site de NOERDEN met en avant le soin apporté par l’entreprise au design de ses produits. On le retrouve en effet sur un packaging sobre et élégant, en blanc avec des tons de gris (plus discret que le noir) et de rouge, pour le logo de la marque et mettre en avant la nouveauté principale du produit, la prise en compte du rythme cardiaque.

Le dos a le mérite de placer en son centre un téléphone portable, rappelant que sans l’application (disponible sur l’App Store ou Google Play), la balance connectée… n’est qu’une balance, et donnant un bon aperçu des avantages ainsi apportés.

 

 

Les dix (!) types de données biométriques fournies par la seule pesée sont listées, en anglais uniquement. On aura ainsi accès au poids, au rythme cardiaque, à l’IMC, à la masse graisseuse, à la masse corporelle maigre, à la masse hydrique, à la graisse viscérale, au métabolisme basal (MB), à la masse osseuse et à l’âge métabolique.

En outre, on nous indique quelle technique est utilisée pour arriver à une telle précision (la bio-impédancemétrie, expliquée ici), que la Sensori permet un suivi des données & objectifs, qu’elle reconnaît automatiquement l’utilisateur et qu’elle garde en mémoire les 20 dernières mesures.

 

 

Dans la boîte, on trouve un guide de démarrage, les piles à insérer dans la Sensori, et l’appareil lui-même.

Ce dernier peut paraître assez… particulier, avec sa zone métallique grise au beau milieu et sa division discrète en quatre zones égales. Il s’en dégage cependant surtout une appréciable discrétion, avec sa grande plaque de verre, ses bords arrondis, l’absence de tout cadran pour afficher les données…

On est face à un instrument résolument moderne au bon sens du terme, même si je dois avouer aimer un peu mieux sa version noire, plus immédiatement classe parce que plus homogène, quand la blancheur de celle-ci peut paraître grise sous certains éclairages à cause du contraste entre les bandes et le reste de la Sensori.

 

Spécifications techniques

  • Nom du produit : NOERDEN Smart Body Scale – SENSORI
  • Modèle : CS20C
  • Dimensions : 310*310*25mm
  • Piles : 4 piles AAA (incluses)
  • Unité de mesure : KG/LB/ST
  • Capacité : 0,2 à 180 kilos
  • Connexion : Wi-Fi et Bluetooth 4.0
  • Application : requiert un iPhone 6/iOS 11 et au-dessus, ou Android 6.0 et au-dessus

 

Mise en route de la Sensori

Pour mettre en route la Sensori… il suffit d’y insérer les quatre piles AAA fournies dans la boîte.

On peut alors se peser… mais vous ne payeriez pas 89 euros pour une simple balance digitale, même élégante !

Il faut alors chercher sur l’App Store ou Google Play l’application NOERDEN et la télécharger.

On s’y crée un profil, avec nom d’utilisateur et adresse mail, mais surtout sexe, date de naissance, taille et poids, des données naturellement essentielles pour évaluer l’intérêt des données récoltées pendant les pesées.

 

On enregistre alors la Sensori en passant par le bluetooth ou le Wi-Fi. C’est que, comme Fitbit, il y a un écosystème NOERDEN, l’application permettant d’enregistrer également des données sportives, d’analyser le sommeil, selon les appareils possédés.

À chaque pesée, il faudra connecter son téléphone à la Sensori en plus d’activer la localisation. Notez que le processus a pu s’avérer assez long depuis mon téléphone, et qu’il m’est arrivé de devoir m’y reprendre à deux fois. Rien de trop étonnant compte tenu de la quantité de données à récolter, mais il peut être surprenant de rester deux minutes sur une balance.

 

Des pesées très personnelles

Une fois que l’on est placé sur la balance en ayant activé son téléphone, on découvre sur ce dernier les dix mesures promises.

Toutes ces données sont assorties d’un commentaire, « inférieur », « normal », « élevé », « très élevé », d’un code couleur (orange, vert, orange, rouge) et de la fourchette dans laquelle s’inscrit la population moyenne, avec un curseur symbolisant notre positionnement.

Bref NOERDEN a vraiment fait les choses pour que l’on se sente impliqué, d’abord par la curiosité amusée, presque ludique, de se voir aussi complètement cerné, ensuite par le désir d’amélioration ainsi procuré. Bien sûr, cela fonctionnera mieux sur certaines données que d’autres – je ne suis pas sûr de m’intéresser réellement à quelque chose d’aussi changeant que mon rythme cardiaque ou d’aussi fixe que ma masse osseuse !

 

 

C’est que toutes ces informations sont également matérialisées sous la forme de graphiques à la semaine, au mois, à l’année, afin de suivre son progrès. Or autant on peut négliger un chiffre, autant une courbe évoluant sur notre téléphone, gardant la trace de ces chiffres et les comparant systématiquement aux précédents et à ceux du reste de la population, cela incite naturellement à désirer de toujours meilleurs résultats, d’autant que l’on peut fixer un objectif de poids particulièrement mis en valeur.

Parmi les petits bonus, on notera la possibilité de fixer des alarmes pour se souvenir de réaliser notre analyse corporelle – puisqu’il est bien sûr important de se peser le plus souvent possible au même stade de la journée – et de pouvoir exporter les données sous forme de tableur en littéralement trois clics.

En outre, chaque donnée est accompagnée d’une définition (bienvenue pour la BMI ou la BMR par exemple !), et dans le cas de données problématiques (sur la masse grasse par exemple), de conseils très minimalistes pour trouver une solution, avec la recommandation bienvenue de consulter un professionnel de santé, dont rien ne vaut le suivi. La Sensori n’est en aucun cas là pour le remplacer, mais pour vous aider à déterminer s’il y aurait peut-être un problème, et pour accompagner au quotidien vos choix déjà éclairés, voire vous aider à adopter une meilleure discipline personnelle.

 

 

Et c’est bien la plus grande qualité de la Sensori de NOERDEN, que cette capacité improbable à fournir si précisément des données si variées incite si spontanément à tenter d’adopter un mode de vie plus équilibré « afin d’obtenir de meilleurs stats », dans une espèce de gamification sérieuse et efficacement motivante de notre santé.

 

 

 

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.