Le milieu de gamme jaloux de ses grands frères

On a pu testé un bon nombre de pc portables de chez Acer chez Vonguru, de la bête orientée gaming à l’ultraportable le plus léger du marché. Par contre ce qui attire moins les foules, ce sont les laptops plus « classiques » que l’on trouve autour des 1000 euros. Il n’ont pas la prétention de vous permettre de jouer ni de se faire oublier dans votre sac et pourtant, ce sont les plus vendus. Pourquoi ? Puisqu’ils ne sont excellents nulle part, à part dans la polyvalence. Alors aujourd’hui on va tester l’un de ces laptops, l’Acer Swift 5 2020.

 

Packaging

Bon rien de fou au niveau de ce qui est livré avec le pc puisqu’en plus de son chargeur, bah… c’est le vide. On n’en demande pas forcément plus d’un produit à environ 1200 euros.

 

Design – Gabarit

Dans les dernières années, Acer a su faire de gros efforts sur le physique de ses produits. Aujourd’hui même les plus bas modèles arborent un style relativement propre, premium et moins grossier qu’auparavant. Le Swift 7 nous avait déjà énormément surpris (même s’il s’agissait d’un modèle haut de gamme) avec des matériaux et une construction de très haute qualité.

Le Swift 5 lui, arbore un design assez similaire à son grand frère : très fin, bords d’écran fins, gabarit plus étroit à sa base pour une meilleure prise en main. Evidemment son prix ne permet pas de retrouver un châssis métallique mais bien plastique et c’est l’un des premiers soucis. Il est beaucoup moins rigide que le Swift 7 qui était pourtant plus fin, il arrive donc parfois en le prenant de faire crier le ventilateur en le pressant par mégarde. Même en y faisant attention, cela arrive relativement souvent et c’est assez dérangeant pour la durée de vie du produit.

La charnière est quant à elle très robuste, j’ai tendance à énormément ouvrir/fermer mes laptops par jour (par réflexe à chaque fois que je bouge légèrement) et je n’ai pas senti à un seul moment du jeu ou un quelconque défaut. Le problème est néanmoins toujours le même, il est impossible de l’ouvrir à une main comme les pc portables de la marque à la pomme.

C’est donc globalement un oui pour cette première rubrique même si ce petit souci de rigidité fait un peu crisser des dents…

 

Connectiques – confort

Là où le Swift 7 était assez contraint par ses mensurations et n’embarquait que très peu de connectiques, son petit frère se permet quelques extras pour plus de polyvalence. On a donc un port USB 2.0 (on n’a pas trop compris non plus), un USB 3.0, un USB-C, un port HDMI et un port Jack 3.5mm. On voit pas trop pourquoi cet USB 2.0 n’est pas un USB-C, mais passons.

Il y a globalement tout ce qu’il faut et le Swift 5 se paie même le luxe d’intégrer un écran tactile de très bonne facture et très agréable au quotidien. La qualité de l’écran (14 pouces) est amplement satisfaisante : les angles de visions sont très bons, la résolution (FullHD) très correcte et les couleurs bien retranscrites. Il vire de temps en temps vers le bleu suivant les conditions lumineuses extérieures néanmoins.

Le clavier et le trackpad sont globalement de bonne facture. Il est juste regrettable d’avoir un si petit trackpad.

 

Performances – utilisation

Ici encore, ne vous fiez pas au chiffre 5 de ce laptop en pensant qu’il est en tous points inférieur à l’Acer Swift 7. Effectivement, les performances de notre modèle de test sont largement supérieures et comme vous allez le voir, largement suffisantes pour la majorité des utilisateurs.

Il est équipé d’un processeur i7 quad-core de dernière génération : i7-1065G7 épaulé par 16 Go de RAM. Alors déjà sur le papier, et même sans carte graphique dédiée cela sentait plus que bon. Je vous le confirme aujourd’hui après plus de deux semaines d’utilisation entres partiels, jeux, développement web et création graphique, cette configuration est plus que suffisante.

Je n’ai pas l’utilisation d’un hardcore gamer qui voudra avoir tous ses derniers jeux AAA en ultra avec sauce barbecue, moi ce que je veux c’est que ça tourne et surtout que mes gros logiciels de création fonctionnent. Pour palier au manque de carte graphique, c’est la puce graphique Intel Iris du processeur qui gère et cette dernière faisait tourner Civilization VI et Heroes Of The Storm dans de jolis graphismes très aisément et surtout sans chauffe ni bruit. Evidemment on y évitera les AAA, je pense que vous l’aurez compris.

Pour tout ce qui est suite Adobe etc… je pensais vraiment que l’absence de CUDA me freinerait. Mon laptop personnel décède sur place si je ne l’active pas. Je me trompais totalement, ce n’est pas CUDA qui était génial, c’est mon pc qui était nul. Un montage en 4K sur Première Pro ou la réalisation d’effets spéciaux assez poussés fonctionneront très bien.

Côté stockage, notre version était équipée d’un SSD de 512Go.

 

Autonomie

Même équipé de cette solide configuration, l’Acer Swift 5 arrive à suivre sans aucun souci plusieurs heures d’affilés sans être branché à un chargeur. Selon mes tests en conditions réelles (il n’a pas subi de stress test), je tournais en moyenne autour de 7 à 8 heures d’autonomie. Si l’on joue ou si l’on utilise de lourds logiciels, on descend rapidement à 4h.

 

Conclusion

Acer Swift 5
9 Le Testeur
La communauté 0 (0 votes)
Pour
  • Performances plus que correctes
  • Design propre et borderless
  • Autonomie en accord avec les performances
  • Prix
Contre
  • Rigidité à revoir...
  • Trackpad un peu petit
En quelques mots...
Pour un prix allant de 1000 € à 1300 € suivant le vendeur, cet Acer Swift 5 ses révèle être un excellent choix pour qui a besoin de performances et de compacité. Petit bémol sur son souci de rigidité néanmoins.
Design
Qualité de fabrication
Hardware et conception
Performances et usage
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Contenu en rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.