Electronique grand public

EVA, ou comment exploiter le potentiel de la réalité virtuelle

Rédigé par le

EVA, ou comment exploiter le potentiel de la réalité virtuelle

SmartVR Studio présente EVA

 

EVA ? Mais pourquoi EVA ? Eh bien EVA pour Esport Virtual Arena, un concept développé par le studio smartVR et qui propose aux joueurs des matches en compétitions dans une arène de 1000 m² et dans laquelle ils sont entièrement libres de leurs déplacements.

Impossible de le rater à la PGW, le stand smartVR prend des allures de stade à la Galactik Football avec d’immenses écrans au centre de sorte à retranscrire une vision globale du jeu aux tribunes environnantes. Au premier abord impressionnant, il faut attendre le début d’un match pour se prendre au jeu. Deux équipes de 4 s’affrontent sur un FPS compétitif (After-H) et sont entièrement libres de se déplacer dans l’arène, autant au niveau de leurs déplacements que de leurs mouvements (possibilité de saluer un coéquipier ou lui montrer une direction) de sorte à renforcer l’immersion.

De part ce concept étonnant, nous avons pu poser quelques questions concernant l’avenir de ce type d’e-sport au co-fondateur du projet : Jean Mariotte. Avant tout, il a tenu à nous avouer qu’à la base du projet, il n’y avait pas de business, juste la volonté de rendre réalité le rêve de tout joueur.

 

 

Nous avons voulu savoir ce qui freinait selon lui, le développement de ce type de jeu en compétition et sa réponse fût sans appel : la réalité virtuelle est encore trop peu accessible tant niveau budget que connaissances techniques. L’installation d’un casque de réalité virtuelle, l’espace important requis sont nombres de freins au développement de cette technologie. Néanmoins selon lui, le potentiel est énorme et le show offert par ce type de compétition se rapproche de ceux que proposent le superbowl ! Tout y est très spectaculaire, rythmé et l’accent est mis sur l’expérience spectateur.

Ainsi, il faut selon lui maîtriser le jeu chez soi en classique (clavier, souris et écran) et venir vivre une expérience en vraie dans l’arène pour découvrir le jeu sous un angle plus lent et tactique. Le déroulement des quelques compétitions était à peu prés le même : les phases qualificatives se faisaient devant un ordinateur tandis que les finales se déroulaient dans l’arène.

 

 

D’ailleurs, nous avons à la rédaction pu tester en tant que joueur et pour reprendre les mots de notre testeur « c’était insane ». Néanmoins bien que cela soit accessible et intuitif par son fonctionnement, quelques manquements viennent noircir le tableau. Le premier défaut se trouve au niveau du HUD en jeu puisqu’il n’y en a tout simplement pas donc les joueurs n’ont aucun moyen de voir leur barre de vie ou connaitre leurs munitions restantes…

De nombreuses salles sont en cours d’ouvertures et vont permettre à de plus en plus de personnes de venir tester ce mode de consommation du jeu vidéo totalement différent de ce à quoi l’on est habitué.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Electronique grand public