Hardware

Test – Le kit watercooling Swiftech « Boreas DIY CPU Liquid »

Rédigé par le

Test – Le kit watercooling Swiftech « Boreas DIY CPU Liquid »

Swiftech, un acteur du monde du watercooling depuis de nombreuses années

 

Même si en Europe cette marque est moins connue, la société Swiftech est depuis de nombreuses années présente dans le monde du refroidissement liquide. Pour les plus anciens d’entre vous, la marque Swiftech était notamment distribuée en Europe par l’intermédiaire de Bacata, grossiste d’antan situé à Toulouse.

 

Comme vous le savez certainement, la configuration que nous utilisions pour réaliser la majorité de nos tests a été mise à jour. Si vous désirez en savoir plus, je vous invite à jeter un œil ici. Dans l’optique de vous proposez des résultats les plus pertinents possibles, nous allons tester à nouveau chacun des kits de refroidissement liquide que nous avons encore en notre possession. L’idée est d’avoir des résultats plus significatifs avec le i9-9900K qui chauffe plus que notre ancien i7-7700K. Cela sera aussi l’occasion de vous parler de certains kits en notre possession et dont nous ne vous avons pas encore parlé, faute de temps.

L’un de ces kits est le Swiftech « Boreas DIY CPU Liquid » qui arrive directement des USA. Il s’agit d’un kit dit « custom » puisque lors de votre commande, vous avez le choix de la taille du radiateur, du réservoir ainsi que des embouts. D’autres accessoires sont aussi disponibles dont notamment un adaptateur de gestion de l’éclairage RGB. Cette nouvelle série Boreas dispose d’une majorité de nouveaux composants et tranche par rapport à la génération précédente.

 

 

Le kit Swiftech Boreas en détails

Comme je l’ai dit dans l’introduction, il s’agit d’un kit personnalisable. Lors de son achat, vous aurez notamment la possibilité de choisir la taille du radiateur ainsi que sa couleur, la hauteur du réservoir, le type d’embouts et l’ajout du module « IRIS MB Link » qui permet de contrôler le RGB des ventilateurs. Voyons en détails les différents composants que nous avons reçu. Tout d’abord, j’ai réceptionné les produits dans un carton très bien protégé ! Rappelons que le kit vient directement des États Unis. Puisqu’il s’agit d’un kit personnalisable, les différents éléments sont emballés séparément. Les plus fragiles, comme le réservoir et le radiateur, possèdent des protections supplémentaires en mousse.

 

Débutons avec la nouvelle révision du waterblock, le CPU Apogee SKF-LT compatible avec l’ensemble des socket Intel et AMD, même le TRX-4 est pris en charge. Ce waterblock bénéficie d’un rétroéclairage RGB composé de six LED et compatible avec le système IRIS de Swiftech. Le top est transparent et propose un rétroéclairage non adressable. Swiftech joint au kit, un contrôleur IRIS Eco V2 dont le but est de gérer les ventilateurs ainsi que le RGB non adressable du waterblock et du réservoir.

 

L’une des principales nouveautés et certainement la plus importante est l’arrivée des radiateurs GT en remplacement de la série QP. Le modèle que nous avons reçu est une version de 360 mm en cuivre et laiton avec une densité de 14 FPI. L’épaisseur du radiateur est de 28 mm ce qui devrait permettre une compatibilité accrue avec de nombreux boîtiers. Je n’en ai pas encore parlé, mais les embouts sont des versions dites « à coiffe ». Personnellement, c’est un choix plus rassurant lors de l’installation d’une boucle de refroidissement custom.

 

Sur le radiateur viendront se placer les trois ventilateurs Helix 120 IRIS dont la vitesse varie de 800 à 2000 tours par minute avec un débit d’air maximum de 64,24 CFM et une pression statique de 2,42 mmAq. Les ventilateurs sont équipés d’un connecteur PWM qui permet leur gestion via les paramètres du bios de la carte mère. On retrouve aussi un second câble afin de connecter en série le RGB. Chaque extrémité possède de part et d’autre un pad en caoutchouc afin de réduire les nuisances sonores dues aux vibrations. Vous aurez la possibilité de les connecter soit directement sur votre carte mère soit au module « IRIS Eco V2 ».

 

Tant que nous y sommes, parlons directement du module « IRIS MB Link » qui permet aux utilisateurs possédant une carte mère Asus, Gigabyte, ASRock ou MSI de gérer le système RGB via le logiciel prioritaire de la carte mère. Celui-ci doit se connecteur sur une prise 5V RGB à trois broches afin d’être gérer par le logiciel de votre carte mère. Par exemple : Aura Sync pour les modèles Asus ou Mystic Light pour MSI. Attention, ce dernier n’est donc pas compatible avec les prises 12V RGB !

 

Enfin, un réservoir Maelstrom D5 V2 est combiné à une pompe Swiftech MCP65X dont le débit maximum est de 1250 l/h. Vous avez le choix entre six couleurs (noir, gris foncé, rouge, bleu, vert et argent) ainsi que quatre hauteurs (50, 100, 200 et 300 mm). Notre modèle est une version de 200 mm et de couleur noir. Il est fourni avec un kit de fixation qui permet une installation sur la base ou par un côté du réservoir. Il se distingue de la concurrence par sa conception carrée et dispose d’un tube en verre trempé transparent. Il bénéficie d’un éclairage RGB non adressable intégré et compatible avec la technologie IRIS de Swiftech. Nous reviendrons en détails sur cette gestion lors de l’installation du kit. Enfin, le réservoir propose deux ports G 1/4 sur le sommet ainsi que deux autres au niveau de la pompe.

 

Pour terminer, j’ai bien évidemment reçu une longueur de 2 mètres de tuyau, trois cartouches de colorant ainsi deux bouteilles de liquide HydrX-NF-PM qui est sensé améliorer le transfert de chaleur. En terme de prix, la version de base avec un radiateur de 120 mm débute à 259,95 $, celui de notre exemplaire de tests atteint lui la somme de 382,07 $ comme vous pouvez le voir dans l’introduction.

 

L’installation du kit Swiftech Boreas en détails

Disposant de deux tables de benchs, c’est sur l’une d’elle que se fera l’intégration de ce kit Boreas et que je testerai à présent les solutions de refroidissement liquide. Cette seconde table de benchs sera composée de la configuration suivante :

  • Carte mère : Asus CrossHair VII HERO
  • Processeur : AMD Ryzen 7 2700X à 4,0 GHz à 1,38 Volt
  • Mémoire : GSKill Trident Z 3600 MHz 15-15-15-35
  • Carte graphique : MSI GT 710
  • Système de refroidissement : kit Swiftech Boreas
  • Alimentation : Corsair AX1600i (merci Corsair France)
  • Pâte thermique : Arctic MX-4
  • Système d’exploitation : Windows 10 64 bits
  • Écran : Asus PG27UQ (merci Asus France)

 

L’installation sur une table de benchs n’est pas toujours évidente surtout si vous voulez mettre le kit que vous testez en valeur. La table de benchs dispose de deux emplacements pour des radiateurs de 360 mm mais alors, celui-ci n’aurait pas été visible et ce n’est pas le but ici. Il aurait été par exemple difficile de vous faire profiter du rétroéclairage RGB.

La première étape consiste à ôter le système de fixation placé autour du socket AMD mais en conservant la backplate arrière qui sera elle utilisée pour fixer le waterblock Apogee SKF-LT. Afin de rendre compatible le waterblock avec le socket AMD, vous devez installer deux supports de part et d’autres de celui-ci. Une fois ceux-ci mis en place, il suffira de serrer les quatre vis des extrémités. Attention de ne pas les serrer trop fort car les supports AMD ont alors la fâcheuse tendance à se cintrer.

 

Étape suivante, nous passons à l’installation du combo pompe et waterblock. Depuis la mise en ligne des premières photos sur notre page Facebook, nombreux sont ceux qui nous ont dit le trouver superbe ! Je confirme, la finition est parfaite et son look change des traditionnels réservoirs. Nous avons utilisés les deux pattes permettant une fixation verticale. La présence des deux entrées sur le sommet de ce dernier facilitera aussi sa mise en place dans votre boîtier. Le radiateur de 360 mm va venir lui aussi se mettre verticalement et sera installé sur un support que j’ai ajouté.

 

Viens le moment de placer les tuyaux afin de fermer cette boucle. Le waterblock ne dispose pas d’une entrée spécifique, ce qui laisse la place au bon sens afin de concevoir la boucle. Le tuyau est assez épais mais relativement souple et de très bonne qualité. Il fait 10 mm de diamètre intérieur et 16 mm extérieur. La référence du tuyau est « Mayhems’ Ultra Clear PVC ».

 

La quatrième étape consiste à installer les trois ventilateurs sur le radiateur. Il est à présent temps de réaliser les différents branchements. Je vais d’abord connecter les trois prises RGB des ventilateurs sur le module « IRIS MB Link ». Celui-ci doit être branché sur un port RGB 5 Volts de votre carte mère. Le module IRIS Eco V2 sur lequel viennent se brancher les trois ventilateurs, le RGB du réservoir, le RGB du waterblock ainsi que la prise de la pompe. Vous aurez besoin d’un connecteur Sata afin d’alimenter le module et d’une Molex pour la pompe.

La dernière étape consiste à remplir votre circuit et ainsi vous assurer de l’absence de fuites. Nous avons utilisé le liquide HydrX-NF-PM de couleur blanche opaque et dont le rendu est vraiment bluffant. Voilà, l’installation est à présent terminée et comme vous pouvez le constater, seuls les ventilateurs disposent d’un RGB adressable. Le waterblock et le réservoir disposent de LED mais qui pourront se commander via IRIS Eco V2 Controller.

 

Plusieurs couleurs sont disponibles comme vous pouvez le voir sur le document de Swiftech ci-dessous.

 

 

LE PROTOCOLE DE TEST

Le processeur Ryzen 7 2700X est cadencé à 4 GHz pour une tension de 1,40 Volt (1,37 Volt en LOAD) pour les tests. La consommation est alors de 165 Watts lors du stress test. Pour « stresser » notre processeur, nous utilisons le logiciel powerMAX en mode AVX durant 15 minutes ce qui permet d’avoir une utilisation à 100% sur tous les cœurs et de permettre au liquide de monter en température.

Les températures du processeur sont relevées via Core Temps 1.13 et j’opte pour le powerpack CPU, seul température disponible. Pour relever la température ambiante, c’est une sonde placée à 10 cm du ventilateur qui est utilisée. Les tests sont réalisés trois fois avec un intervalle de 30 minutes. Je fais la moyenne des deltas obtenus : T° moyenne du CPU – T° de la sonde K. Les paramètres du bios de notre Asus Crosshair VII HERO sont réglés comme ci-dessous.

 

 

LES Résultats DES TESTS

En dernière minute, j’ai du changer de configuration de test afin d’avoir une carte mère disposant de connecteurs RGB 5 Volts et 12 Volts. C’est la raison pour laquelle, il n’y aura pas de tests comparatifs. Pas de panique, ils arrivent et se feront aussi sur cette plate-forme AMD. Il me faut juste quelques jours de congés afin de les repasser sur cette configuration. En attendant, voici les résultats  obtenus.

 

 

Même si je n’ai pas de point de comparaison, mon expérience permet de dire que l’on se trouve en face d’un kit performant. Les températures sont très bonnes et les nuisances sonores également. Les ventilateurs se montrent silencieux et le seul élément qui perturbe, c’est la vibration de la pompe. Dans mon installation, les pattes de fixation sont en contact direct avec la table de benchs. Si vous optez pour l’installation dans un boîtier, je ne peux que vous conseiller de placer un pad en caoutchouc afin de réduire celle-ci.

 

 

Le mot de la fin

Même si le packaging des différents éléments de ce kit pourraient encore s’améliorer en terme de présentation, la qualité de chaque composant est bien au rendez-vous ! Nous pensons notamment au superbe combo pompe et réservoir. Les embouts à coiffe disposent eux aussi d’une excellente finition et c’est parfois sur ce type d’éléments que certaines marques fautent. L’installation s’est déroulée sans aucune difficulté et prouve une fois de plus que le passage au système de refroidissement liquide dit « custom », devient de plus en plus accessible. Nous trouvons aussi que le fait de proposer un kit personnalisable via une page dédiée est très rassurant. L’acheteur est ainsi certain que les différents composants sont compatibles entre eux !

Le kit comportent tous les éléments nécessaires et les deux modules, le « IRIS Eco V2 Controller » et le « IRIS MB Link », permettent une gestion très facile du RGB ainsi que des ventilateurs. Le prix affiché de 382,07 $ (340 €) est correct face à la concurrence que nous passerons d’ailleurs en revue d’ici quelques semaines.

 

Espérons avoir la chance de revoir très rapidement les produits Swiftech en Europe ! Merci d’ailleurs à l’équipe de Swiftech de nous avoir permis de tester ce très bon système de refroidissement liquide Boreas. N’hésitez pas à réagir ou poser vos questions dans les commentaires ci-dessous.

 

Refroidissement liquide Swiftech Boreas
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • le combo pompe/réservoir
  • les deux modules de gestion
  • le liquide HydrX-NF-PM
  • les performances
Contre
  • le packaging
Design
Qualité de Fabrication
Performances
Nuisances sonores
Rapport qualité / prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware