Hardware

Test – Carbonaut Thermal Grizzly : flop ou bonne surprise ? (partie 1)

Rédigé par le

Test – Carbonaut Thermal Grizzly : flop ou bonne surprise ? (partie 1)

Thermal Grizzly lance le pad thermique Carbonaut !

 

Il y a quelques semaines, la société Thermal Grizzly annonçait l’arrivée d’un pad thermique Carbonaut à destination des processeurs et des cartes graphiques. Même si en soit ce n’est pas réellement une nouveauté, les caractéristiques du produit laissent entrevoir une évolution notable. Thermal Grizzly est une marque présente depuis plusieurs années et qui s’est construit rapidement une très bonne réputation en proposant des pâtes thermiques performantes. La marque propose différentes pâtes thermiques ainsi que du metal liquid. Le but de la pâte thermique est d’optimiser le transfert de la chaleur entre l’IHS et la base de votre système de refroidissement, que ce soit un radiateur, un waterblock, voire un godet de LN2. Personnellement, la Kryonaut est l’une des pâtes que j’utilise le plus lors des tests sous froid car elle dispose d’une bonne résistance au froid et évite les soucis de « crack ». Pour faire simple, la pâte thermique traditionnelle à tendance à se figer, à geler lorsqu’elle descend en température et perdre alors toutes ses propriétés. La Kryonaut permet souvent d’éviter ce souci.

Alors, j’ai stipulé dans le titre qu’il s’agissait de la première partie puisque ce test sera consacré aux pads à destination des processeurs. Ayant aussi reçu un modèle pour GPU, celui-ci sera testé dans quelques jours sur notre exemplaire de la EVGA RTX 2080 Ti FTW3 Ultra Gaming. Qu’en sera-t-il de ce nouveau pad Carbonaut ? C’est la question à laquelle nous allons tenter d’apporter une réponse dans cet article.

 

Le Thermal Grizzly Carbonaut en détail

Et si nous débutions ce test par une présentation vidéo de la gamme des produits proposée par Thermal Grizzly ainsi que l’unboxing de ce nouveau produit, le Carbonaut.

 

Nous avons reçu de la part de Thermal Grizzly plusieurs samples afin de pouvoir réaliser un comparatif de leurs différents produits. Dans le colis reçu se trouve un tube Aeronaut, un Hydronaut, un Kryonaut, un Conductonaut et trois Carbonaut. Afin que vous puissiez vous faire une idée du rôle de chacun de ces produits, voici un tableau disponible sur le site de la marque.

 

Le packaging Thermal Grizzly est quasiment identique pour chacun de leur produit et particulièrement bien pensé avec comme couleurs dominantes, du noir, du blanc et du rouge. C’est rudement efficace visuellement. Tous les produits de la marque sont livrés dans une enveloppe fermée et disposant d’un zip de fermeture pour la refermer après ouverture. L’idée est certainement d’optimiser la conservation. On retrouve, sur la face avant, une référence à der8auer, un très célèbre overclockeur allemand, qui travaille en étroite collaboration avec la marque. Sur la face arrière, se trouvent les données techniques ainsi que les atouts de ce pad thermique en différentes langues :

  • conductivité thermique maximale
  • haute performance constante
  • réutilisable
  • ne se dessèche pas
  • flexible et facile à utiliser
  • Attention : conducteur électrique ! Suivez les instructions

 

Mais que retrouve-t-on à l’intérieur de cette enveloppe ? Bien entendu le pad thermique qui est protégé dans une fine boite afin de ne pas s’abîmer, un petit manuel d’utilisation et un code afin de vérifier que ce produit n’est pas une contrefaçon. C’est assez surprenant, Thermal Grizzly a-t-il connu ce type de souci par le passé ou ont-ils peur que leurs produits soient rapidement copiés ?

Mais revenons au nouveau produit de Thermal Grizzly : le pad thermique Carbonaut. L’idée est donc de placer ce pad en lieu et place de la pâte thermique. Sur le papier, c’est une excellente idée puisque nombreux sont ceux qui doutent de la mise en place de la pâte thermique : « en ai-je mis assez, de trop ? ». Ce pad est en réalité conçu en fibre de carbone et dispose de nombreux atouts. Il dispose d’une très bonne conductivité thermique (62,5 W/mk) et peut supporter des températures allant de -250°C à 150°C.

 

Un autre avantage, c’est qu’il est réutilisable, flexible et qu’il ne se dessèche pas ! Attention cependant, comme le metal liquid, le Carbonaut est un conducteur d’électricité. Il faudra dans certains cas, être prudent afin qu’il ne soit pas en contact avec certaines résistances présentes autour du GPU par exemple. Plusieurs d’entre vous avez réagi lors de la publication de notre news sur le Carbonaut en nous disant que cela existait déjà et notamment avec le thermal pad IC Graphite de Innovation Cooling. Je dispose aussi de ce pad pour les tests et je peux vous dire qu’en terme de conception, ce n’est pas du tout la même chose.

Le Thermal Grizzly Carbonaut est proposé pré-découpé afin de répondre à la demande. Voici les cinq versions disponibles actuellement :

  • 32 x 32 x 0,2 mm destiné aux processeurs « de bureau » comme les Intel LGA-115x (6700K, 7700K, 9900K, etc.)
  • 38 x 38 x 0,2 mm destiné aux processeurs disposant d’un IHS plus grand comme les 7900X, 7980XE, 2700X, 1800X, 6950X, etc.
  • 51 x 68 x 0,2 mm pour la gamme de processeurs Threadripper de chez AMD (1950X, 1920X, 2990WX, etc.)
  • 25 x 25 x 0,2 mm pour le Die des GPU Nvidia (RTX 2080)
  • 31 x 25 x 0,2 mm pour le Die des GPU Nvidia (RTX 2080 Ti)

Les prix varient entre 9,90 € et 25,90 € pour le modèle à destination de la gamme Threadripper. Pour rappel, l’ensemble de la gamme Thermal Grizzly est disponible chez Caseking.

 

La configuration utilisée pour les tests

Voici la configuration qui sera utilisée pour tester les différentes pâtes thermiques :

  • Carte mère : EVGA Z390 DARK
  • Processeur : Intel i9 9900K à 5 GHz (50×100 MHz) 1,21 Volt
  • Mémoire : GSKill Trident Z 4200 MHz 19-19-39 à 1,4 Volt
  • Carte graphique : MSI GT 710
  • Système de refroidissement : Noctua NH-U12A (test)
  • SSD : Western Digital Black SN750 500 Go + radiateur EKWB
  • Alimentation : Corsair AX1600i (merci Corsair France)
  • Pâte thermique : comparatif
  • Système d’exploitation : Windows 10 64 bits
  • Écran : Asus PG27UQ (merci Asus France)

Le choix du système de refroidissement s’est porté sur l’excellent Noctua NH-U12A que nous venons de passer en revue. Pourquoi ce choix ? Tout simplement parce qu’il dispose d’un serrage « auto-bloquant » ! Le pas de vis n’étant que partiel, une fois que vous avez atteint l’extrémité, il vous est impossible de continuer à serrer. Cela va me permettre de serrer le ventirad à chaque fois dans les mêmes conditions et avec la même pression !

 

LE PROTOCOLE DE TEST

J’ai réalisé deux tests, le premier en underclockant notre i9-9900K à 4 GHz pour une tension de 1,0 Volt (0,99 Volt en LOAD) et le second à 5 GHz avec une tension de 1,22 Volt (1,27 Volt en LOAD). L’idée est de voir comment réagissent les pâtes en fonction de la consommation puisque lorsque le processeur est underclocké à 4 GHz, la consommation est de 95 Watts et à 5 GHz, elle approche les 195 Watts.

Les paramètres du bios de notre EVGA Z390 DARK sont réglés comme ci-dessous. La carte mère disposant d’un port CPU-FAN1 et CPU-FAN2, ce sont eux qui sont utilisés pour les systèmes de refroidissement utilisant plus d’un ventilateur. La vitesse des ventilateurs varient en fonction de la température de notre i9-9900K.

 

Pour « stresser » notre processeur, nous utilisons le logiciel powerMAX en mode SSE durant 10 minutes ce qui permet d’avoir une utilisation à 100% sur tous les cœurs. Les températures du processeur sont relevées via Core Temps 1.13 et j’opte pour une moyenne de la somme des températures des 8 cœurs. Pour relever la température ambiante, c’est une sonde placée à 10 cm du ventilateur qui est utilisée. Les tests sont réalisés trois fois avec un intervalle de 30 minutes. Je fais la moyenne des deltas obtenus : T° moyenne du CPU – T° de la sonde K.

En plus des pâtes thermiques fournies par Thermal Grizzly, nous allons ajouter l’Arctic MX-4, de la Gelid GC Extreme ainsi que la Noctua NH-1. En ce qui concerne les pads thermiques, je vais ajouter le IC Graphite Thermal Pad disponible depuis plusieurs mois et que je me suis procuré sur Amazon. Celui-ci peut-être utilisé soit sur un processeur, soit sur le GPU d’une carte graphique. Il se différencie de la Carbonaut par sa consistance : il est légèrement plus fin et à plus l’aspect d’une fine feuille de papier.

 

Voici un tableau reprenant les caractéristiques de chacun des produits. Si la case est restée blanche, c’est que la marque n’a pas fourni les informations sur son site internet ou dans la notice du produit.

 

Les tests comparatifs de pâtes thermiques

Soyons franc, le test de pâtes thermiques n’est pas la chose la plus évidente surtout pour garder un protocole identique lors de chaque manipulation. Les écarts pouvant parfois être faibles, voire très faible. Nous allons partir sur deux tests bien distincts avec notre exemplaire du i9-9900K et le Noctua NH-U12A. J’ai réalisé deux tests, le premier en underclockant notre processeur à 4 GHz pour une tension de 1,0 Volt (0,99 Volt en LOAD) et le second à 5 GHz avec une tension de 1,22 Volt (1,27 Volt en LOAD). L’idée est de voir comment réagissent les pâtes en fonction de la consommation puisque lorsque le processeur est underclocké à 4 GHz, la consommation est de 95 Watts et à 5 GHz, elle approche les 195 Watts.

Voici le premier graphique de nos résultats :

 

Comme on peut le constater, les écarts entre les différentes pâtes thermiques sont assez faibles et pour cause, nous avons simulé une configuration assez légère avec une consommation de 95 Watts. Le Thermal Grizzly se comporte très bien et n’est distant de la Kryonaut que d’un delta de 2,6. Voyons à présent comment ces différentes pâtes se comportent lorsque l’on pousse le 9900K à 5 GHz avec une tension de 1,27 Volt.

 

Pour rappel, parce que parfois certains lecteurs l’oublient, c’est bien une valeur en delta que je propose. Il faut savoir que selon la pâte utilisée, lors de mes tests, la température des cœurs a varié entre 78 et 89°C. L’écart est ici plus important entre la Kryonaut et le Carbonaut. Je pense cette différence est due au fait que le pad ne comble pas aussi efficacement les irrégularités et les défauts de la surface de l’IHS de notre CPU.

Enfin, un point dont je n’ai pas parlé, c’est la facilité d’application de la pâte thermique. Certaines sont très faciles à mettre en place alors que d’autres ont la fâcheuse tendance à être plus récalcitrantes. Personnellement et c’est une constatation personnel, lorsque la pâte est plus chaude que la température ambiante, elle a tendance à se lisser plus facilement. À ce petit jeu, c’est l’Arctic MX-4 et la Noctua NH-H1 qui se montrent les plus faciles à lisser après bien entendu le pad Carbonaut !

 

Le mot de la fin

Je pense qu’une pâte thermique de qualité restera toujours plus performante qu’un pad thermique puisqu’elle permettra de réduire les défauts de l’IHS ainsi que ceux de la base de votre système de refroidissement. Même si cela ne se voit pas à l’œil nu, l’IHS d’un processeur n’est pas parfaitement plat et présente parfois de micro-rayures. Celles-ci ne pourront pas être comblées aussi efficacement par un pad thermique à mon sens.

Alors révolution ou flop ? Eh bien ! Je dois bien avouer que j’ai été surpris très positivement des performances du Carbonaut ! Même si elles ne sont pas de l’ordre des meilleures pâtes de ce comparatif, elles restent très correctes et même lorsque le processeur est overclocké. Même si il existe un écart plus important entre les résultats à 5 GHz, la configuration est toujours restée parfaitement stable. De plus, on ne peut négliger la facilité de mise en place ainsi que le caractère réutilisable du produit ! L’installation du pad est très facile et vous devrez juste vous assurer qu’il soit bien à plat et centré lorsque vous serrez votre système de refroidissement. Le seul point sur lequel nous ne pouvons pas le juger, c’est sur sa durée dans le temps et son comportement au fil des mois. Y a-t-il un risque de dessèchement ou de se désagréger ? Impossible de juger mais je ne vois pas pourquoi cela arriverait.

Alors à qui s’adresse ce pad thermique ? Eh bien, peut-être à moi dans le cadre de tests comparatifs de solutions de refroidissement. Cela permettrait d’avoir un protocole plus pointu en utilisant toujours le même pad ! Les conditions de tests serait ainsi optimal avec un pad appliqué toujours de la même manière. Maintenant on risque aussi de les voir apparaître sur certaines cartes graphiques comme c’est déjà le cas sur la Radeon VII qui bénéficie d’un pad thermique sur son GPU. Enfin les utilisateurs disposants d’une configuration non overclockée, ou légèrement, devraient aussi devenir fan de ce produit. Nous avons décidé de lui accorder un award d’argent puisqu’il s’agit là d’un très bon produit, performant et très facile d’utilisation !

 

Nous vous donnons rendez-vous très bientôt pour la seconde partie de ce test qui sera consacrée à l’utilisation du Thermal Grizzly Carbonaut sur le GPU de notre EVGA RTX 2080 Ti FTW3. N’hésitez pas à réagir ou à poster vos questions dans les commentaires ci-dessous.

Thermal Grizzly Carbonaut
8 Le testeur
0 La communauté (0 Votes)
Pour
  • facilité de mise en place
  • nombreux formats
  • prix
Contre
  • durée dans le temps ?
Qualité de fabrication
Application de la pâte
Performances
Rapport qualité/prix
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Voir commentaires (7)
7 Comments
  1. Wamo

    2019-05-13 at 18 h 57 min

    Ah, voilà le test ! Bon, pas de différence qui puisse paraître significative pour une utilisation lambda… Le stress test n’aurait-il pas été un peu court ? (si ça peut servir lors du prochain avec la CG…)
    Je me demande tout de même : comme ces pads sont très réguliers, est-ce que ça ne favorise pas le transfert horizontal de la chaleur sur la surface du CPU ? La conductivité n’est peut-être pas optimale, mais ça permet de mieux répartir la chaleur sur l’ensemble de la surface, évitant/réduisant ainsi le problème de « point chaud ».

  2. Alexandre Cordier

    2019-05-13 at 19 h 44 min

    Hello Wamo.Pour la durée de 10 minutes, je crois que cela doit être suffisant car il se crée un certain équilibre avec 6 à 7 minutes et les températures s’équilibrent. Je pense que ce qui le pénalise un peu, c’est son épaisseur mais difficile de faire plus fin avec cette texture. Quand je compare par rapport aux pâtes thermiques, tous les cœurs sont plus frais et plus ou moins uniformément donc, dans les deux cas, la chaleur semble bien répartie.

  3. rusTORK

    2019-05-17 at 9 h 07 min

    What’s was Air Temp (Room temp) during tests?
    Why Prime95 wasn’t used?

    • Alexandre Cordier

      2019-05-17 at 9 h 21 min

      Hello rusTORK. I do not measure the temperature of the room. I measure the temperature of the air at 10 centimeters from the fan of NH-U12A (https://vonguru.fr/2019/05/07/test-noctua-nh-u12a-le-meilleur-ventirad-en-120-mm/protocole-test-temperature-powermax-vonguru-5/).
      I use powerMAX for a moment that is very stressful and that warms the CPU as much as Prime95.

      • rusTORK

        2019-05-17 at 19 h 51 min

        O.K., i see it now. But i don’t see Air t° in the text anyway. Table with data saying Thermal Grizzly Carbonaut is 65,4°C. It is detla t° (CPU t° – Air t°), but i have no data what was real t°, no data what was air t° (and make back calculation) and no exact t° of each cores. Everything is average.

        • Alexandre Cordier

          2019-05-17 at 20 h 00 min

          Indeed, I do not specify all the data for the tables to be simple.
          Heart temperatures at 5.0GHz (1.27v) were 87 – 82 – 91 – 87 – 89 – 87 – 84 – 85 and AIR t° 21,1. The average of the eight hearts gives 86,5 – 21,1 = delta 65,4

          • rusTORK

            2019-05-18 at 18 h 14 min

            Thank you, this is what i need!

            Don’t get me wrong Alexandre, i just used to Russians reviews. They are HUGE (several pages, a lot text, pictures and tables).

            Here is example of review Noctua NH-U12A:
            https://3dnews.ru/986343/obzor-noctua-nhu12a

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware