Brèves

Le Ray Tracing maintenant disponible pour tous !

Rédigé par le

Le Ray Tracing maintenant disponible pour tous !

Il est là, il est beau, il est chaud !

 

Comme nous vous l’avions annoncé il y a peu, le Ray Tracing est rendu disponible pour tous. Ainsi, tous les possesseurs d’une carte à l’architecture Pascal avec plus de 6 Go de mémoire vidéo de même que ceux possédant une 1660 et 1660Ti peuvent profiter de la fonction DXR. Nous tenons à rappeler que hors le prérequis qu’est la carte graphique avec son pilote, il vous faudra aussi un Windows à jour en version 1809 déployé en octobre 2018.

 

Cartes Graphiques Compatibles au Ray Tracing

 

Le Ray Tracing d’accord, mais quel contenu ?

Nvidia déploie son DXR sur tous les supports déjà existants comme :

Battlefield V

 

 

Shadow of the Tomb Raider

 

 

Metro Exodus

 

 

3DMark Port Royal

 

 

Comme nous l’avions déjà souligné, il ne faudra pas s’attendre à des performances décoiffantes. A contrario des RTX, la génération Pascal n’aura pas de cœurs RT sur lequels s’appuyer pour faire fonctionner le Ray Tracing ou de Tensor Cores pour le DLSS. Le GPU devra alors puiser dans ses cœurs CUDA pour le calculer. Il ne faudra donc pas espérer plus de 30 images par seconde symbolique avec une 1080Ti. Nivida a d’ailleurs sorti une vidéo explicative sur le sujet.

 

 

La 1080Ti se retrouve alors au rang d’une 2060 en 1440p une fois le DXR actif en ultra sur Battlefiled V. Nous remarquons par contre qu’une fois activé en medium 2160p, la 1080Ti se permet de flirter avec la 2070. Si nous activons alors le DLSS, la 2070 devient intouchable. Il ne faut pas se voiler la face, la GTX est à genoux. Nvidia laisse d’ailleurs toute une batterie de benchmarks différents ici.

 

 

Des jeux mais pas que !

Nvidia pense aussi aux gens n’ayant pas forcement accès aux jeux contenant l’option DXR. Ils rendent publique trois démos techniques gratuites et téléchargeables ici. Ces démos incluent :

 

  •  Atomic Heart RTX –  La démo d’Atomic Heart proposée par Mundfish intègre des reflets et des ombres ray-tracés, de même que la technologie NVIDIA DLSS.

 

 

  • JusticeJustice est une démo qui vient de Chine et intègre des reflets ray-tracés, des ombres et la technologie NVIDIA DLSS. C’est la première fois que le ray-tracing est utilisé pour restituer la corrosion.

 

 

  • Reflections – La démo de Reflections a été créée par Epic Games en collaboration avec ILMxLAB et NVIDIA. Reflections offre un aperçu de ce que sera le futur du gaming cinématographique grâce à une démo spectaculaire, montrant les effets ray-tracés, les ombres et les lumières, l’occlusion ambiante et la technologie NVIDIA DLSS.

 

 

Ces démos ont pour but de vous donner l’eau à la bouche sur ce que le jeu vidéo deviendra grâce au Ray Tracing dans les années à venir.

 

Le paradoxe continue

Nous sommes en droit de nous poser la question : pourquoi Nvidia fait-il ce choix alors que cela ne fonctionne qu’avec des performances anémiques ? Les réponses sont simples, encore une fois Nvidia peut se vanter de sa longueur d’avance sur cette technologie face à son concurrent toujours en retrait. Ils peuvent aussi justifier l’adoption des nouvelles technologies que sont les cœurs RT et le DLSS. Et pour finir, ils peuvent rassurer les consommateurs possédant Pascal, leur démontrant qu’ils ont eu raison de leur faire confiance et que l’architecture en a encore un peu sous le capot. D’ailleurs les verts se veulent rassurant sur le fait qu’ils mettront tout en œuvre pour que le Ray Tracing soit accessible au plus grand nombre !

 

Meme de la 1080 ti en Ray Tracing on

 

Pour terminer, de notre côté, il n’est pas impossible que nous réalisions nos propres tests, voir ce qu’il en retourne dans un article futur. Affaire à suivre !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Brèves