Brèves

Keynote Apple « It’s Showtime » : la déception

Keynote Apple « It’s Showtime » : la déception

La Keynote Showtime était creuse

En préambule, merci de tenir compte que cette brève sur la keynote Apple est un « billet d’humeur » reflétant un sentiment personnel et non l’avis de la rédaction dans son ensemble.

Hier soir (le 25/03/2019), Apple a dédié une Keynote complète sur les services. La plupart des observateurs attendaient beaucoup de cet événement au cours duquel la marque à la pomme devait dévoiler son service de streaming potentiellement révolutionnaire (et appelé en interne « Netflix killer »).

Au final, c’est une conférence paillettes et champagne de laquelle il est difficile de dégager une cohérence.

En premier lieu, Tim Cook a rappelé qu’Apple était le n°1 sur tout ce qui concerne la sécurité, le respect des données, etc. : on commence à être lassés par cette autosatisfaction permanente qui rythme chacune des présentations de la marque. Le boss d’Apple a ensuite présenté Apple News, un service déjà en fonction (mais pas en France) dans lequel vient se rajouter maintenant une myriade de magazines (plus de 300). L’occasion pour Apple de renommer son service Apple News+.

 

apple news-plus

 

Apple News+ seul digne d’intérêt ?

Nous n’allons pas tourner autour du pot, graphiquement comme d’un point de vue « fonctionnel », c’est sans doute la seule annonce qui sort du lot. Ce service est le fruit du rachat de la société Texture (mars 2018), un kiosque numérique permettant d’accéder à plus de 220 magazines en ligne. Avec un abonnement mensuel sous les 10 $, le service d’Apple donne accès à tous ces magazines avec une mise en page léchée et optimisée pour Iphone et Ipad.

La marque a beau jeu de faire remarquer que s’abonner à autant de magazines que ne propose Apple News+ reviendrait à plus de 8000 $ annuel. Car le service a de quoi séduire les lecteurs de magazines qui y retrouveront une partie du charme d’une mise en page élaborée.

Avec une présentation optimisée et réellement séduisante qui permet de recréer, en partie, le feeling qu’on peut avoir quand on passe du temps sur un magazine. Objectivement, l’expérience visuelle est vraiment intéressante (de ce qu’on a pu voir sur la démo).

Ce service arrivera-t-il en France ? Tim Cook a annoncé que « le service arrivera en Europe à l’automne prochain en commençant par la Grande-Bretagne ». Rien n’est donc perdu pour chez nous, mais il faudra s’armer de patience.

 

 

Apple Arcade : des App mais pas de cloud gaming

Quant à l’annonce de Apple Arcade, elle est un peu fade. Après avoir rappelé que la plateforme iOS est  « la »  plateforme du gaming (en volume), Apple a présenté son service par abonnement, sans préciser les contours de l’offre, ni son prix.

En rupture avec la hype autour du cloud gaming, Apple précise bien que les titres inclus dans l’abonnement seront à télécharger et tourneront sur le hardware du client final, sans dépendre de la qualité de sa connexion. La nouveauté étant que les jeux pourront tourner aussi bien sur Ipad, Iphone, Apple TV et iMac et permettront de poursuivre une partie de l’un à l’autre sans interruption.

 

Apple showtime

 

Apple TV+ , le soufflet retombe

Pour clore cette Keynote, Apple TV+ devait à minima bousculer Netflix. Une longue brochette de stars étaient dans la salle pour annoncer en préambule les ambitions de la marque.

C’est tout d’abord une amélioration du service Apple TV avec l’arrivée des « Apple Channels » qui permettent pour faire simple de s’abonner et d’agréger le contenu d’autres offres payantes comme HBO ou encore Canal+. Si l’application va s’étendre à tout l’écosystème Apple (iMac compris), elle va aussi arriver sur les TV connectées Samsung, LG, Sony, etc. Pour ceux qui utilisent une box élaborée ou (et surtout) la Shield TV, il n’y a rien de novateur là dedans.

Mais on attendait aussi Apple sur le contenu. Et nous avons pu voir sur scène un défilé de stars et personnalités présentant une future émission, une série, etc. sans pouvoir vraiment se faire une idée tant les teasing étaient brefs et nébuleux. L’intervention finale d’Oprah Winfrey est à ce sujet pour le moins caractéristique puisque après un panégyrique d’Apple, on a compris qu’elle ferait parti de l’aventure mais on ne sait toujours pas sur quoi et comment.

Bref ! Difficile d’imaginer que les gens de Netflix ont eu une nuit agitée, eux qui pilotent aujourd’hui plus d’un millier de contenus originaux avec une qualité clairement à la hausse.

Une déception sur le côté technique et ergonomique de l’app Apple TV+, un flou « artistique » sur le contenu et aucune communication sur les offres (forme et prix). Les plus optimistes diront que le meilleur est à venir (pas sûr), les autres penseront qu’il faut attendre les annonces de Disney pour voir si le secteur du streaming va vraiment être bousculé dans les prochains mois.

 

Enfin, je ne peux par m’empêcher d’évoquer l’Apple Card, une carte bancaire « révolutionnaire », en platine, en collaboration avec Goldman Sachs… Tellement révélateur de ce qu’Apple est devenu.

 

Brèves
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Brèves