Hardware

Test – KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab, reine de l’overclocking ?

Rédigé par le

Test – KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab, reine de l’overclocking ?

KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab, la meilleure RTX 2080 Ti du marché ?

 

C’est un peu la question que l’on est en droit de se poser tant les caractéristiques de cette KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab peuvent faire rougir la concurrence. Dernièrement, je vous parlais des cartes graphiques RTX 2080 Ti débridées et destinées principalement aux overclockeurs. Car oui, pour moi, cette carte ne se destine qu’aux overclockeurs. Pourquoi ? Tout simplement par ce que rapport prix/performances pour une utilisation « classique », vous trouverez aussi bien pour un prix plus intéressant. Maintenant, comme dit l’adage, quand on aime, on ne compte pas !

 

Cette carte est une version exclusive, produite en quantité limitée et qui a servi de base pour les participants de la compétition d’overclocking organisée par GALAX. Celle-ci s’est déroulé au Vietnam début décembre. Au moment d’écrire cette article, GALAX annonce l’arrivée des versions commerciales de cette RTX 2080 Ti HOF pour un prix de 1900 euros. Je tenais aussi à rappeler que GALAX et KFA2 sont la même entreprise, mais que KFA2 est la branche européenne de la marque. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai jamais compris la raison d’un tel choix, qui commercialement n’a aucun sens. De plus, il me semble qu’il va être assez difficile de trouver ces modèles Hall Of Fame en France. Je ne suis pas certain qu’il existe encore un distributeur de la marque sur le sol français.

 

OBSERVONS EN DÉTAILS CETTE RTX 2080Ti OC GAMING

Commençons par décrypter ce nom à rallonge : KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab. Il s’agit d’une version HOF qui signifie « Hall Of Fame » et qui représente les modèles haut de gamme de chez GALAX/KFA2. Le terme OC Lab, fait référence à la branche overclocking de la marque et qui dispose d’ailleurs de sa propre page Facebook. Celle-ci est gérée par Mad Tse, qui est en charge de la conception et des tests des produits à destination des overclockeurs. Avant de débuter le tour d’horizon de cette carte graphique, je vous invite à jeter un œil à cette vidéo d’unboxing et de présentation.

N’hésitez pas à vous abonnez notre chaine Youtube afin de découvrir nos prochains unboxing.

 

 

La KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab est livrée dans une boite qui dispose d’une ouverture permettant de découvrir directement la carte graphique. Elle arbore la couleur blanche comme dominante et cela n’est pas sans raison. Surprise, la carte ne dispose pas de système de refroidissement intégré, juste le PCB blanc nu. Pourquoi un tel choix ? Tout simplement parce que cette carte est dédiée aux overclockeurs et que ceux-ci vont s’empresser de l’isoler afin de la passer sous azote liquide. L’idée est donc de leur faire gagner du temps sur l’installation de leur godet. Pas de panique, le waterblock en charge de refroidir cette carte est disponible dans le bundle.

 

 

Depuis plusieurs années, la caractéristique principale des cartes graphiques haut de gamme de chez GALAX est le choix d’un PCB blanc. Cette RTX 2080 Ti HOF OC Lab ne fait pas exception et il n’y pas à dire, çà en jette pas mal ! Notre modèle dispose d’un overclocking d’usine avec une fréquence GPU à 1350 MHz, pour un Boost à 1755 MHz et les 11 Go de GDDR6 sur un bus de 352 bits sont cadencés à 1750 MHz. Les puces mémoires 8SA77 D9WCW sont des Micron. Le PCB blanc, composé de pas moins de 12 couches, n’est bien sur pas celui proposé par NVIDIA. Il a été entièrement revu par GALAX avec l’utilisation de composants hauts de gamme, afin d’offrir les meilleurs performances aux overclockeurs.

 

 

L’étage d’alimentation a été revu à la hausse avec seize phases pour le GPU et trois pour la mémoire. GALAX a eu la bonne idée de répartir les phases d’alimentation de part et d’autre du GPU. On en retrouve six à gauche et dix à droite. Cela va permettre de ne pas concentrer la chaleur produite par celles-ci sur une seule zone du PCB mais d’avoir une répartition plus homogène ! Un tel choix devrait aussi permettre une meilleur stabilité dans la tension apportée au GPU. Pour alimenter ce monstre, vous aurez besoin de trois connecteurs 8 pins.

 

 

Sur la partie supérieure du PCB on retrouve une zone permettant de mesurer les tensions à l’aide d’un multimètre : 5v, 1v8, PCI, 5V_MCL, DDR, G3V3, DR_5V et le GPU. Cela peut sembler être un gadget, mais cela s’avère très utile et très important afin d’avoir un œil constant sur la tension délivrée lors des tests sous froid. Une tension trop élevée peut conduire à la mort prématurée de votre carte graphique.

 

 

Le système de refroidissement proposé par GALAX est un waterblock full cover en acrylique chez Bitspower. En regardant sur le site du constructeur, il s’agit d’une version revue du Lotan. Il sera en charge de tenir au frais la puce graphique, la mémoire ainsi que les étages d’alimentation. Comme je l’ai spécifié plus haut, c’est l’acheteur qui sera en charge de l’installation de ce dernier. Rien de bien compliqué, il vous faudra juste être attentif à la mise en place des pads thermiques de 1 ou 2,5 mm. Lors du serrage des différentes vis, il faudra un peu insister le temps que les pads prennent la forme du composant sur lequel il est placé. La backplate permet d’assurer la rigidité du PCB.

La finition est parfaite avec la présence d’un ruban rétroéclairé RGB adressable. Quand on sait à qui sont destinés ces cartes, je ne suis pas certain qu’un tel choix était vraiment nécessaire. Je n’ai malheureusement pas pu le tester puisque ma carte mère Asus Z170 est dépourvue de ce port.

 

 

Enfin, KFA2 fournit aussi dans le bundle, un HOF OC Panel. C’est la première fois que je vois un système de ce genre qui vient directement s’insérer sur le PCB ! Ses interactions sont assez limitées mais je suis convaincu sur le principe. Il serait intéressant de le faire évoluer sur les prochaines cartes graphiques. Cet OC Panel va permettre de modifier à la volée la tension du GPU ainsi que celle de la mémoire. Notez que lorsque celui-ci est intégré à la carte graphique, la longueur passe à 380 mm ! Il se compose de deux parties afin de pouvoir pivoter et ainsi permettre une lecture aisée de l’écran lorsque la carte est insérée horizontalement dans un boitier.

Pour finir, on retrouve comme sortie vidéo : un HDMI, trois Display Port et un USB-C.

 

 

LA CONFIGURATION UTILISÉE POUR LES TESTS

Voici la configuration que j’ai utilisé pour le test de cette carte graphique :

  • Carte mère : Asus Maximus IX APEX
  • Processeur : Intel i7 7700K à 5 GHz (50×100 MHz) 1.21v
  • Mémoires : GSKill 3600MHz 15-15-15-35 (uncore 4000 MHz)
  • Carte graphique : KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab
  • Alimentation : CORSAIR AX1600i
  • Pâte thermique : Arctic MX-4
  • Ecran : Acer GD245HQ
  • Système de refroidissement : Asus RYUJIN 240
  • Système d’exploitation : Windows 10 64bits

 

 

Pour rappel, je vais donc comparer les résultats obtenus avec cette KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab face aux cartes graphiques qui sont déjà passées entre nos mains. Celles-ci ont été testées aux fréquences stock et sans aucun tweak permettant d’optimiser le score.

 

LES BENCHS COMPARATIFS : 3DMark 11 et 3DMark Vantage

Il s’agit d’un benchmark lancé en novembre 2010 par Futuremark et que j’utilise encore en 1280 x 720 (720P), permettant ainsi aux cartes d’entrée de gamme de pouvoir proposer un score honorable. Il est resté très longtemps pour pas mal de monde, le test de référence pour DirectX 11. Il se compose de quatre tests graphiques (Deep Sea 1, Deep Sea 2, High Temple 1, High Temple 2), un test de « stress » CPU ainsi qu’un test de « stress » combinant le CPU et la carte graphique. La dernière version est la 1.0.132 datant du 7 février 2014.

 

 

3DMark Vantage est un benchmark lancé en novembre 2008 par Futuremark et exploitant DirectX 10. Autant dire qu’il s’agit d’un test largement dépassé pour les configurations modernes mais pour lequel j’ai pas mal d’affection, raison pour laquelle, je l’utilise encore et toujours dans mes articles. La résolution utilisée est de 1280 x 1024. Il se compose de deux tests graphiques (Jane Nash et New Calico) et deux tests de « stress » CPU. À noter que si vous désiriez l’utiliser, n’oubliez pas de désactiver les 6 Feature Tests dans la partie « options » puisqu’ils ne sont pas pris en compte dans le calcul du score final.

 

LES BENCHS COMPARATIFS : 3DMark Firestrike 1080P – Ultra 4K

Il s’agit de la référence actuelle en terme de benchmark et sans doute le plus utilisé actuellement. Il se compose de 3 niveaux de « difficultés » : Fire Strike (1920 x 1080), Fire Strike Extreme (2560 x 1440 ) et Fire Strike Ultra (3840 x 2160). Pour mes tests, j’utiliserai le premier et le troisième test en 4K afin de comparer les cartes graphiques. Il n’est pas nécessaire de disposer d’un écran 4K mais votre carte graphique doit disposer d’au moins 3 GB. Il se compose de deux tests graphiques, d’un test CPU ainsi qu’un test de « stress » combinant le CPU et la carte graphique. N’oubliez pas de désactiver la démo qui n’apporte rien dans le score final.

 

 

LES BENCHS COMPARATIFS : 3DMark Time SPY 1440P – 4K

Même si Time Spy fait partie du benchmark 3DMark depuis peu via une mise à jour, je préfère lui consacrer une page dédiée puisqu’il utilise DirectX 12 avec une résolution de 2560 x 1440. Il s’agit à l’heure actuelle du seul benchmark qui exploite l’API Direct3D 12. Il se compose de deux tests graphiques et d’un test CPU. J’ai ajouté depuis la génération des RTX, le test en 3840×2160 (4K). Je prendrai le temps d’ajouter les performances avec les cartes de la génération précédente. N’oubliez pas de désactiver la démo qui n’apporte rien dans le score final.

 

 

LES BENCHS COMPARATIFS : Superposition

Voilà un tout nouveau benchmark de chez Unigine, tout beau, tout chaud ! Il aurait été dommage de ne pas en profiter et de ne pas l’intégrer à nos tests de cartes graphiques. Il est basé sur DirectX 11 mais une version 12 devrait arriver sous peu. Pour ce benchmark, j’ai opté pour la version Performance en 1080p Extreme. Il se compose de 17 scènes et est assez costaud afin de mettre à mal votre carte graphique.

 

 

L’OVERCLOCKING : ETAPE 1, ON MONTE PAS à PAS

Les premiers résultats, sans apporter aucune modification à la carte graphique, sont très satisfaisants puisque la fréquence du Boost à atteint 2040 MHz. Une telle fréquence lui permet d’être à l’heure actuelle la RTX 2080 Ti la plus performante que j’ai testé. De plus, les températures sont excellentes avec une moyenne de 36 °C lors des benchs. Bien sur, pas question d’en rester là, ce serait bien dommage.

En me basant sur le benchmark Time SPY 4K, je vais continuer à monter la fréquence du GPU dans un premier temps et puis celui de la mémoire. J’ai ainsi pu atteindre une fréquence Boost de 2145/2160 MHz pour le GPU et 1975 MHz pour la mémoire.

 

 

Comme vous pouvez le constater, l’overclocking max se situe dans la même zone que celui de la RTX 2080 Ti de chez Asus. Franchement, çà ne m’étonne pas car même si notre exemplaire est « débridé », le facteur limitant reste la température. Afin de voir les fréquences s’envoler, il faudra passer par la case overclocking extrême !

 

L’OVERCLOCKING : ETAPE 2, UN PETIT COUP DE FLASH

GALAX a mis à disposition des overclockeurs une série d’outils pour les tests sous froid. Il se compose de nombreuses recommandations, d’un bios XOC ainsi que d’un utilitaire permettant de modifier les tensions. Je me suis donc empressé dans un premier temps de flasher le bios de cette RTX 2080 Ti HOF OC Lab. Comme on peut le voir sur cette capture, la version du bios est bien différente. Qu’est-ce qui à changé ? Fondamentalement rien, si ce n’est que la fréquence Boost est à présent de 1680 MHz. Par contre, lors des benchs, elle monte à 2080 MHz en lieu et place des 2040 MHz avant le flash.

 

Jetons un œil sur les tensions. Au repos, en IDLE, la tension du GPU est de 0,73 volt et monte à 1,13 volts lors des benchs. J’ai tenté de modifier légèrement celle-ci en le poussant jusqu’à 1,18 volts. Cela me permet de bencher plus haut, aux alentours de 2200 MHz mais le score est directement moins bon. Comme je vous l’ai dit plus haut, si on veut monter en fréquence, la tension seule ne suffira pas, il faudra lui amener du froid. C’est ce qui est prévu dans les jours à venir avec son passage sous azote liquide. Je compte dédier un article à ces tests avec l’isolation de la carte, l’installation du godet et les tests/résultats obtenus sous LN2.

 

 

Avant de vous donnez mes premières impressions, voici une petite vidéo de cette KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab en action avant son passage sous froid.

 

 

 

PREMIèRES IMPRESSIONS SUR CETTE KFA2

Voici mon point de vue en tant qu’utilisateur lambda. Je le répète encore une fois, il s’agit pour moi d’une carte à destination des overclockeurs ainsi que la version commerciale qui vient d’être annoncée à 1 900 euros par GALAX. Il est difficile de justifier un tel écart de prix avec la concurrence pour une utilisation dite « normale » malgré la présence du waterblock et de l’OC Panel. Je vais vous proposer d’ici quelques jours le test de la Gigabyte RTX 2080 Ti Waterfoce, c’est-à-dire pré-équipée d’un waterblock, et donc le prix est annoncé sous la barre des 1 500 euros.

Maintenant, en tant qu’overclockeur, je suis complètement fan de cette RTX 2080 Ti HOF OC Lab. Heureusement que certaines marques font encore le pari fou de miser sur ces cartes hors normes. Je trouve que l’OC Panel est un très bonne idée même si il pourrait encore aller plus loin et proposer d’autres options. Le fait de proposer une version « débridée » de la RTX 2080 Ti va permettre d’exploiter sous froid tout le potentiel de la puce Turing. Le look imposant de la carte lui permet aussi de ne pas passer inaperçu ! Il suffit juste de regarder le nombre de commentaires postés sur les réseaux sociaux depuis la publication de mes premières photos !

Comme vous avez pu le constater, conclure sur cette carte n’est pas évident et cela dépend de la finalité de ce produit. Ayant plus l’âme d’un overclockeur et ayant toujours tenu compte de ce facteur lors des mes critiques, c’est sans aucun hésitation que je la crédite d’un Vonguru d’or. Je vous donne rendez-vous très vite pour les tests sous froid ainsi que je l’espère, quelques excellents résultats. Un grand merci au Père Noël de Vonguru de m’avoir permis de tester cette carte graphique hors-normes. Je peux d’ailleurs déjà vous annoncer que d’autres produits de ce type vont très bientôt débarquer dans le labo !

 

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires afin de nous faire part de vos impressions et/ou questions.

 

KFA2 RTX 2080 Ti HOF OC Lab
9 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • RTX 2080 Ti unlock
  • HOF OC Panel
  • système de refroidissement
  • le look

Contre
  • le prix
Qualité de fabrication
Performances
Overclocking
Refroidissement
Prix
Ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Voir commentaires (4)
4 Comments
  1. philippe gerard

    2019-01-02 at 12 h 34 min

    je vous suis depuis pas mal de temps,là je dois changer de config.Pensez vous que les RTX 2080TI ont vraiment des problèmes à par dans les jeux,c’est à dire que je vais utiliser cette rtx 2080 TI pour les moteurs de rendu GPU d’ou l’utilisation des cuda cores et peut on bloquer les rt cores pour éviter les problèmes,Merci d’avance et bonne année,bonne santé…

    • Alexandre Cordier

      2019-01-02 at 12 h 45 min

      Tout d’abord, meilleurs vœux à toi aussi. J’en suis déjà au test de trois RTX 2080 Ti et je n’ai rencontré aucun problème. J’en ai même installée une dans ma config H24 afin de la tester en jeux et je n’ai rencontré aucun souci particulier.

  2. Phil G

    2019-01-04 at 17 h 55 min

    Bonjour, ma question n’a rien à voir avec le test, mais j’aime beaucoup les tuyaux satin : de quelle ref s’agit-il ? J’ai cherché « Frosted soft tubing » mais sans succès …

    • Alexandre Cordier

      2019-01-04 at 18 h 00 min

      Ceux du waterblock CPU ? acheté sur LDLC : ALPHACOOL ALPHATUBE 13/10MM (3M) 😉

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware