Gaming

Les pratiques orwéliennes de Nvidia

Les pratiques orwéliennes de Nvidia

Pressions commerciales et contrôles de ses partenaires : les dérives de Nvidia autour de la sortie des nouvelles cartes RTX

Si l’on en croit Kyle Bennett, un confrère bien isolé de la presse hardware, Nvidia souhaite maîtriser parfaitement le lancement de sa RTX. On vous raconte comment.

Voici deux semaines que la planète PC s’échauffe. La raison principale en est simple : l’annonce par Nvidia de la sortie de sa nouvelle gamme de cartes graphiques RTX 20xx. Ces cartes sont notamment sensées traiter un rendu Ray Tracing en temps réel. Et à l’instar des plus grands de ce monde numérique, pour ne pas citer Apple, Nvidia utilise, et abuse probablement, des outils marketing et des codes de communication les plus sombres. Ainsi nous apprenons au détour d’une vidéo conférence organisée par nos confrères de HotHardware avec Tom Peterson, Directeur du Marketing, qu’un gain de performance de 35 à 40% est prévu entre la nouvelle architecture Turing et l’ancienne architecture Pascal.

Chose commune et attendue, Nvidia impose à ses partenaires du programme Add-In Board (AIB) un NDA jusqu’au 21 septembre. D’ici là, toute communication publique de tests est interdite. Rappelons que parmi les partenaires AIB nous retrouvons des sociétés comme Asus, EVGA, Zotac, etc.. Ainsi, ses partenaires sont contraints et forcés de signer ce NDA au risque d’être exclu du partenariat et privé d’approvisionnement. Le contrat en question est pluriannuel (5 ans). Aussi, la diffusion des pilotes transmis aux partenaires AIB dans le cadre de ce NDA n’est pas autorisée. Ce principe de NDA pourrait être interprété comme liberticide par un journaliste, voire un juriste. En effet, les nombreuses clauses de ce contrat sont très fortes et contraignantes.

 

Nvidia leaks

 

Tests indépendants et distribution des pilotes

En attendant la levée du NDA et la sortie officielle des nouvelles cartes RTX, Nvidia a expressément demandé à ses partenaires AIB de leur communiquer les noms, coordonnées téléphoniques et mails des personnes auxquelles ils comptent confier les tests des nouvelles cartes. Tout cela n’est pour le moins pas très « RGPD », sans même parler de déontologie. Nous sommes donc en droit de nous poser ces simples questions : Pour quelles raisons ? Dans quel but ? Faire un tri ? Sélectionner sur quels critères ? Parmi les plus complaisants ?

Alors que les chanceux, et autres esprits consensuels, seront triés sur le volet, Nvidia validera ou pas les membres de cette liste, et l’imposera à ses partenaires AIB. Les testeurs, dont chacun pourra juger de l’indépendance, recevront une semaine avant la fin du NDA les pilotes optimisés et taillés pour la tenue des tests. En résumé, les tests ne seront pas effectués avec les versions finales des pilotes. Comment allons nous pouvoir nous y fier ?

Il fut un temps, semble-t-il révolu, où les testeurs de matériel informatique lançaient leurs propres campagnes de tests. Ils pouvaient les mener en toute autonomie et indépendance, sans avoir à vendre leur âme, afin d’obtenir le matériel et les drivers officiels.

 

The Way Nividia

 

Positionnement et pratiques commerciales

Par ailleurs, l’emprise et la pression commerciale que Nvidia exerce sur ses partenaires AIB dérangent. En effet via son système de contrôle, Nvidia semble imposer à ses AIB une liste des bons vendeurs. Ceux qui par exemple seraient prêts à investir dans de la publicité, finalement gratuite pour Nvidia, ceux qui s’engageraient dès maintenant à mettre fortement en avant les nouvelles RTX. Nvidia déciderait donc de privilégier certains dans la distribution des nouvelles cartes RTX, créant et organisant ainsi une forme de concurrence déloyale.

Là où Nvidia veut absolument tout contrôler, de la communication, en passant par les tests, la publication des pilotes et pour finir à la vente, il ne se passe pas un jour sans que les réseaux sociaux relaient des soupçons de fuites, des résultats de tests ou des vidéos postées puis retirées aussitôt.

Malgré cette mainmise, cette organisation du contrôle et ses efforts, est-ce que jadis Enigma pu résister au génie d’Alan Turing ?

Gaming
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Gaming