Business

Microsoft Surface Pro 3 : le challenger inattendu du nouveau MacBook

Microsoft Surface Pro 3 : le challenger inattendu du nouveau MacBook

Quelques mois après la sortie de la tablette « professionnelle » de Microsoft, la fameuse et belle Surface Pro 3, Apple vient de dévoiler son nouveau MacBook. Partout sur la toile, on peut lire des comparaisons exhaustives de caractéristiques techniques indigestes et des phrases du style « destiné à concurrencer Microsoft et sa Surface Pro 3… »etc. Il m’a parut nécessaire de m’attarder sur certains points sans pour autant faire de conclusion hâtive ou de duel hardcore.

J’ai donc décidé il y a peu, de m’acheter une Surface Pro 3 pour la modique somme de 1400€. Avec ce prix très très bon marché, vient le modèle qui à mon sens paraît le plus intéressant si vous avez un budget conséquent : celui équipé du Core i5 4300U, de 8Go de RAM et d’un SSD de 256Go. En plus de la tablette, j’ai acheté le clavier rigide Type Cover pour 130€ (je reviendrai là-dessus plus tard), ainsi que la suite Office 365.

En face, nous avons plusieurs choix : la configuration de base du nouveau macbook commence à 1449€ et propose un intel core m à 1.1GHz, 8Go de RAM et un SSD de 256Go quand la version « haut de gamme » (ou plutôt, pour les magnats du pétrole) augmente légèrement la fréquence de son core m 5Y70. Niveau configuration et specs « brutes », la SP3 tient la dragée haute au compétiteur de Cupertino. La version la plus chère de cette Surface Pro 3 est équipée d’un core i7 et d’un SSD de 512Go.

Voilà, on a fait le tour des caractéristiques. Maintenant, on va s’attaquer au hardware à proprement parler ».

20150312_180735_HDR

La Surface Pro 3 est un beau produit. sa construction est très solide sans être lourde, et le revêtement en magnésium ainsi que les finitions parfaites en font une des tablettes les plus sexy du moment avec les iPad. L’écran au format 3/2 a une taille idéale de 12 pouces, et sa résolution est de 2160x1440p. A l’arrière on retrouve le pied repliable en métal qui s’intègre parfaitement dans la coque de l’appareil, et permet d’adapter l’inclinaison de la Pro 3 à plus de 150°.

20150312_181109_HDR

Sous le pied, on peut utiliser le port micro-sd pour augmenter la capacité et les tranches offrent un mini-displayport ainsi (!) qu’un port USB classique. La charge est assurée par un connecteur magnétique propriétaire qui a la bonne idée de pouvoir être connecté dans n’importe quel sens. On peut également voir les « évents » d’aération sur les coins de la SP3 qui assurent le refroidissement.

20150312_181228_HDR

Pour accompagner la bestiole, le clavier le plus douloureux depuis longtemps pour votre honneur et votre porte-monnaie ; j’ai nommé le Type Cover pour Surface Pro 3. C’est un clavier qui s’attache (et qui s’empoisonne…pardon) grâce à des aimants, au châssis de la Surface. Il est rétro-éclairé et propose une vraie bonne expérience avec des touches qui s’enfoncent bien et qui sont réactives. On est vraiment à deux doigts d’un clavier de MacBook ou d’ultrabook lenovo par exemple. Seul souci, il picote le compte en banque à 130 bouliches. Or Microsoft veut que sa Surface Pro 3 soit vue comme une remplaçante aux tablettes et ordinateurs portables. Alors pourquoi facturer le clavier séparément alors qu’il apporte un gain significatif en productivité ?

20150312_180919_HDR

 

 

A l’utilisation 

La Surface Pro 3 a partagé mes journées pendant 1 mois et je dois dire que je suis impressionné. Je l’ai utilisée pour suivre mes cours, écrire des notes, dessiner des schémas, faire des présentations et des exposés en dernière minute et d’autres trucs super méga fun.

Première conclusion ; c’est la classe. Je n’ai pas l’habitude de m’attarder sur ce type de point de vue mais il faut avouer que passer du mode « laptop » au mode « tablette » fait son petit effet, tout comme le stylet très précis qui permet de réaliser des petites œuvres sur paint.

Ensuite, le clavier permet de taper rapidement des notes et il a la bonne idée d’être « ferme mais pas trop » (je vous laisse interpréter cette phrase à votre guise…et selon votre tournure d’esprit…), réduisant ainsi les fautes de frappes. Le rétroéclairage permet de bien voir où se trouvent les touches la nuit ou dans des coins à l’ombre.

Pour ce qui est de l’écran, sa luminosité est parfaite, comme son contraste et la précision de l’affichage. Les couleurs sont naturelles. Le processeur i5 quant à lui n’est certes pas un Haswell-E octo-coeur mais se débrouille très bien et envoie bien plus de « potatoes » que le core m du MacBook. La chauffe apparaît uniquement en lecture de vidéo HD sur youtube et reste maîtrisée grâce au ventilateur intégré qui sait rester très discret.

Pour terminer, il faut souligner l’aspect pratique car ce petit bijou d’ingénierie ne pèse pas plus de 900g avec le claviers, et sa finesse de 9mm en fait l’ordinateur (oui, c’est un ordinateur aussi) le plus fin au monde.

 

Mais alors, que valent les concurrents ? Et à qui s’adresse la Surface Pro 3 ?

surface-pro-3-vs-macbook-air-tv-ads

On va procéder de façon synthétique parce que je sens que cet article commence à vous ennuyer…et parce que je sais que vous aimez les choses minimalistes sans fioritures (c’est pas moi qui dis, c’est les chiffres de vente Apple…) :

-Si vous cherchez un ordinateur portable léger, fin mais quand même sérieux, l’Asus UX305 vous attend. Il envoie un peu moins de brouzouf que d’autres mais il est pas très cher.

-Si vous voulez vous la péter avec un machin en alu, et si vous êtes allergiques à Windows, achetez un…MacBook AIR en core i5…

-Si vous ne vous intéressez pas à la technologie, vous qualifiez vous-même de « geek » parce que vous avez un iPhone 6 Plus, touchez l’équivalent de 68 SMIC et bouffez des cupcakes, vous avez « l’incroyable » MacBook 12 pouces qui vous appelle 🙂

-Si vous voulez une tablette puissante, il y a l’embarras du choix entre la Nexus 9, l’iPad Air 2 (ou 1), la Shield de Nvidia et les Galaxy Tab/Pro de Samsung.

 

-Et si vous n’arrivez pas à choisir entre un ordinateur, un truc en alu et une tablette, choisissez la Surface Pro 3 en alu elle aussi, mais qui remplace les trois efficacement. Bien sûr, vous serez sous Windows, mais niveau multimédia, le PC se défend quand même pas mal. Ensuite, il faudra choisir votre configuration.

Business

Etudiant mais passionné, fan de hardware et joueur PC, je suis dévoué à la cause des CPU, au combat des GPU et à la guerre du périphérique. Moi, c'est Kphaël

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Business