Hardware

La course à la VRAM : décryptage

La course à la VRAM : décryptage

Qu’est ce que la VRAM ?

Sur le PCB de cette GTX 980, la VRAM est encadrée en vert et le GPU en rouge

Sur le PCB de cette GTX 980, la VRAM est encadrée en vert et le GPU en rouge

La mémoire vidéo, autrement appelée VRAM pour « Video Random Access Memory » est un type de mémoire travaillant avec le GPU pour stocker des données souvent reliées aux textures et aux effets de type anti-aliasing. Concrètement, plus il y a de VRAM, plus il sera possible de stocker des informations, évitant ainsi des ralentissements (stutter) dans les jeux. Physiquement la VRAM se présente sous la forme de puces de 128,  256 ou 512Mo placée sur un bus mémoire d’une largeur évoluant pour le haut de gamme entre 192bits et 512bits. Plus le bus est important, plus la bande passante mémoire sera conséquente, à condition que la fréquence de la mémoire suive le rythme.

 

Mon dieu mais que se passe-t-il ?

La R9 290X 8Go de MSI en version Gaming

Il semble que la dernière mode en matière de carte graphique soit la course à qui qu’a le plus de mémoire vidéo (ou « VRAM »). Récemmment, AMD a autorisé le lancement de ses R9 290X avec 8Go de GDDR5. C’est ainsi qu’on a vite vu apparaître Sapphire et sa Vapor-X 8Go ou encore MSI avec la Gaming 8G qui sont actuellement les deux seules marques à proposer le monstre Hawaïen à la sauce double VRAM. XFX a lancé son modèle lui aussi équipé d’un refroidissement maison, le Double Dissipation. XFX est assez peu représenté dans notre grand pays sauf chez LDLC. De son côté, Nvidia a annoncé des GeForce GTX 980 8Go toutefois sans qu’un revendeur ne propose un de ces modèle au 15 Novembre. Sans doute les partenaires du caméléon proposeront éditions Gaming 8G ou des Asus Strix 8Go…plus chères bien sûr. Le phénomène avait été observé il y a quelques temps avec la mise en circulation de GTX 780 disposant de 6Go de mémoire. C’est donc une épidémie d’obésité qui guette les GPU modernes.

Toujours est-il que la sortie des récents Assassin’s Creed Unity et Shadow of mordor confirme une tendance à l’augmentation de la VRAM nécessaire. Le standard haut de gamme précédent était de 2/3Go tandis que désormais il semble glisser doucement vers les 4Go pour le haut de gamme.

 

Qui sont les responsables ?

Serial Killer de la VRAM

Serial Killer de la VRAM

La dernière « génération » de jeux semble responsable de cette boulimie. D’abord Crysis 3 puis Watch Dogs, et en ce moment Assassin’s Creed Unity et Shadow of the mordor : tous ces jeux nécessitent un bon gros paquet de Gigots pour fonctionner à plein régime avec AA à s’en faire vomir. Le dernier cité arrive même à saturer 6Go de VRAM… La tendance est claire : achetez des nouvelles cartes avec plus de mémoire vidéo. Or si l’on se penche sur les benchmarks, le véritable gain n’apparait que dans les hautes résolutions (WQHD/4K). Ce graphique de Tom’s Hardware illustre bien ce phénomène :

La réponse elle aussi est claire : à moins de posséder un écran 4K et de devoir du coup utiliser un SLI ou un crossfire pour avoir asses de puissance GPU, l’augmentation de la VRAM sur ces modèles actuels est inutile. En revanche sur les prochaines générations (R9 390X avec HBM, Titan II etc.) la puissance GPU pourrait suffire à elle seule à faire tourner un jeu en 4K sans nécessité de système multi-GPU tandis que la VRAM à 8Go voire 12 (!) Go apporterait des gains encore plus significatifs.

 

Mais du coup je fais quoi ?

Pour le moment se distinguent deux catégories d’acheteurs. D’un côté il y a ceux qui possèdent déjà un écran 4K et cherchent une solution durable pour leur machine. A l’heure actuelle aucun GPU ne peut faire tourner « correctement » les gros jeux dans cette résolution. Leur choix se portera donc sur du multi-GPU, seulement bridé par sa VRAM, et c’est là la véritable utilité de ces cartes avec 8Go de GDDR5. Contrairement à l’utilisateur classique possédant un écran 1080p qui en achetant l’un de ces modèles comme GPU unique brûle ses € dans les affres du marketing. La messe est dite : « Size does matter »…rappelez-vous de la campagne promo de Godzilla (1998) : un chef d’oeuvre d’ailleurs ce film non ?

Hardware

Etudiant mais passionné, fan de hardware et joueur PC, je suis dévoué à la cause des CPU, au combat des GPU et à la guerre du périphérique. Moi, c'est Kphaël

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware