En forte hausse depuis de longs mois, le prix de la ram s’était stabilisé depuis l’été. Un incendie chez Hynix a de nouveau remis la pression sur les prix.

Cet incendie conjugué à une demande toujours atone ne laisse pas envisager une baisse des prix pour la fin de l’année.

En réalité, la situation n’est pas vraiment conjoncturelle. Il y a 36 mois, les constructeurs de mémoires ont tirés les enseignements d’une claque économique violente qui a lourdement pénalisée leur rentabilité.

Durant cette période, la chute de la demande mal anticipée avait engendrée un "delestage" massif de modules DRAM sur le marché.

Evidemment de telles quantités lâchées d’un seul coup ont provoqué une chute record des prix.

Pour le Noël 2010, les prix étaient en baisse de 50% par rapport au tarif de base du début de l’été.

Les constructeurs ont alors décidé de réduire considérablement leur production et leurs stocks tampons. Même si on ne peut pas parler de flux tendu, tout frémissement de la demande engendre une tension sur le marché…et qui dit "tension" dit "prix".

Cette situation ne devrait pas évoluer avant le second semestre 2014 quand les capacités de production de Hynix seront restaurées.

Il ni aura donc pas de bonne surprise sur ce plan là pour la fin de l’année. Pour autant, une hausse n’est pas non plus envisageable sauf évènement imprévisible.

 

Vous devriez regarder aussi ça :
Une version RGB du Liquid Freezer II bientôt disponible

 

 

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.