Hardware

Où en est réellement Google + ?

Où en est réellement Google + ?

 Difficile de se faire une idée sur le succès ou non du réseau social de Google.

Si l’on en croit le microcosme du HiTech, tout se passe comme sur des roulettes; il y a quelques jours, Paul Allen annonçait que le réseau venait de dépasser les 100 millions de membres. Un chiffre respectable si l’on prend en considération que le bébé de Google est tout juste dans sa première année.

Certains ont tenté de faire des comparatifs avec Facebook, en avançant que Google+ décollait beaucoup plus rapidement ( il a fallu 4 ans à Facebook pour atteindre les 100 millions de membres ); il faut cependant ne pas négliger le fait que Facebook a ouvert presque à lui seul une "tendance". En effet, à l’époque de son lancement, les réseaux sociaux n’étaient pas vraiment la tasse de thé du commun des mortels.

Donc, pour résumer, si l’on est à l’écoute de notre milieu, Google+ va tout déchirer, son succès est incontestable et la bagarre avec Facebook, si elle n’est pas encore d’actualité, ne fait plus aucun doute; c’est juste une histoire de temps.

Cependant, si on sort un peu la tête du sac, l’utilisation de Google+ ne révolutionne pas vraiment le genre. Le réseau semble plus élitiste ( parce qu’il est moins fréquenté ? ), on est évidemment pas confronté à toute la marmaille qui dès ses 12 ans ne communique plus que par Facebook et compte dans ses 750 amis le voisin et Lady Gaga…Il faut le reconnaitre c’est un plus non négligeable. 

Le réseau de Google se différencie ( de mon point de vue ) essentiellement sur ce point. Il s’appuie sur de vrais utilisateurs ( la fusion avec GMAIL y est pour beaucoup ) et permet aussi un tri plus agressif de ses "amis" ( au sens facebookien du terme ).

Et si Google+ était en fait un réseau social pour les asociaux ?

A l’extérieur, la vison idyllique du succès de Google + semble presque surréaliste. En effet, le mensuel Capital dans son édition de Février 2012 annonce carrément un échec retentissant sous le titre "Google Plus, le rival de Facebook n’a pas d’amis".

 L’article parle même d’un "loupé magistral" sans doute causé par l’arrogance de la firme de Mountain View. L’auteur pointe aussi un chiffre qui fait mal : seulement 17% des inscrits à G+ sont réellement actifs. Sûr de son constat, le journaliste se permet même de faire passer les ingénieurs de Google pour des bidouilleurs négligeant les bugs et retards de développement de leur bébé. 

L’article tient souvent du ragot et non d’une analyse fine et technique des deux réseaux.

Il est d’ailleurs étonnant de constater un article aussi peu objectif, quelques semaines avant l’annonce officielle de l’introduction en bourse de Facebook.

Alors que dire des chiffres ? Il est incontestable que Facebook est une machine qui marche avec près de 845 Millions de membres et surtout des revenus publicitaires en croissance régulière.

 

Son "parc" d’utilisateurs et son avance lui permet de séduire des annonceurs qui le considèrent maintenant comme un vecteur de pub. Le buzz généré par son introduction en bourse va encore amplifier ce phénomène.

Cependant, il faut être très naïf pour ne pas voir le potentiel de Google + notamment en ce qui concerne l’indexation du contenu et la montée en puissance des services connexes appartenant à Google ( Youtube, Gmail…).

Dans ces conditions, peser 1/8eme de Facebook en moins d’un an, c’est une performance plus qu’impressionnante. On ne passe rien aux géants, il faudra donc que Google face mieux a très court terme.

Une idée me vient en guise de conclusion : que le journaliste de Capital ou la pré-ado fan de Lady Gaga n’aiment pas Google + n’est-ce pas là le vrai positionnement de G+ ( purement geek ? ).

C’est en tout cas un vrai point positif de mon point de vue.

 UPDATE : dans la série Monsieur+ ( à ne pas confondre avec G+ évidemment…) , un vrai article d’investigation du Nouvel Obs : GOOGLE+, NOUVEAU FIASCO SOCIAL POUR GOOGLE ?

Hardware
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware