Ciné Séries

Les séries d’animation pour adultes #4 : South Park

Les séries d’animation pour adultes #4 : South Park

Soutk Park, une série d’animation d’anthologie

 

Il y a quelques temps, Vonguru a décidé de lancer une nouvelle série d’articles, avec pour thème les séries d’animation pour adultes. Nous vous parlerons aujourd’hui en guise de quatrième article de la série de Soutk Park qui se dote de la note de 8,8/10 sur le site IMDb. Cette série s’est dévoilée aux yeux du grand public pour la première fois le 13 août 1997 sur la chaîne américaine Comedy Central. À l’origine de cette série, Trey Parker et Matt Stone dont la réputation n’est plus à faire. Avant de commencer notre analyse, retrouvez nos trois précédents articles sur ces séries d’animation pour adultes avec les séries Archer, Rick and Morty et Bob’s Burger.

South Park compte à ce jour 21 saisons pour un total de 282 épisodes d’une vingtaine de minutes chacun. En juillet 2015, la chaîne Comedy Central a renouvelé la série pour trois nouvelles saisons, soit jusqu’en 2019. Une bien bonne nouvelle pour tous les fans. Dans les semaines à venir, nous vous parlerons d’autres séries emblématiques comme The Simpsons, ou encore American Dad. Mais pour l’heure, partons ensemble à la conquête de la série South Park !

 

South Park : synopsis et forces de la série

 

 

Je pense que tout le monde ici connaît South Park, mais une petite piqûre de rappel ne fera de mal à personne. On y retrouve cinq jeunes enfants tous scolarisés dans la même école primaire de South Park, une petite ville du Colorado, aux États-Unis. Eric Cartman, Stan Marsh, Kyle Broflovski, Butters Stotch et Kenny McCormick sont confrontés à des situations aussi surréalistes qu’absurdes au fil des épisodes. Politique, phénomènes surnaturels, actualité, personnalités, célébrités, sujets d’actualités, polémique, parodie, racisme, inégalité, et j’en passe : vous retrouverez tous ces ingrédients dans South Parkingrédients qui ont fait de cette série l’une des plus regardées au monde.

Cette série totalement déjantée et décalée a rencontré son public très vite. Pour la plupart d’entre nous, nous avons grandi avec elle, comprenant les sujets tant par leur actualité que par notre compréhension du monde. Il ne faut pas oublier que South Park est une série satirique qui critique à tout bout de champ notre société et ce/ceux qui font qu’elle est ce qu’elle est. Elle critique le système avec humour, sans aucune limite. Elle reprend les codes d’internet, les buzz planétaires et certains memes. South Park a été sujet à un grand nombre de controverses du fait des sujets qu’elle traite. Certaines écoles ont même interdit le port de tee-shirts South Park alors qu’en 1999, au Royaume-Uni, des enfants âgés de 8 et 9 ans avaient élu Eric Cartman comme étant leur personnalité préférée. Les parents se sont insurgés, alors qu’il était de leur devoir à eux d’éviter à leurs jeunes enfants de regarder ce programme. Rappelons tout de même que cette série n’est pas pour les enfants.

 

 

Forte de son succès, la série se décline en 1999 en film et génère plus de 83 millions de dollars de revenus à travers le monde. En 2000, le film rentrera même dans le Guinness des records comme étant le film d’animation avec le plus de vulgarité, insultes et gestes inconvenants compris. Quinze ans plus tard sort « South Park : The Stick of Truth », plus précisément le 6 mars 2014, un jeu vidéo sur PC, Xbox 360 et PS3 adulé par les critiques et les joueurs. Plus récemment, South Park : L’Annale du Destin a aussi fait son apparition sur PS4, Xbox One et PC. On y retrouve l’univers de la série et ses personnages emblématiques. Ce jeu, bourré de références tirant sur le fan service, a été un franc succès et s’inscrit encore pour beaucoup comme un des meilleurs jeux de ces dernières années.

South Park critique ouvertement, et toujours avec humour, toutes les faiblesses de notre société, essayant probablement d’insuffler aux spectateurs une certaine forme de conscience commune, ou tout du moins de nous faire ouvrir les yeux sur notre monde. En plus de ses personnages hauts en couleurs dont nous vous parlerons juste après, c’est cette capacité à parler de tout sans tabou qui fait de South Park une série hors du commun.

 

Personnages et psychologie

 

Parler de tous les personnages de South Park est presque mission impossible tant il y en a. Récurrents ou de passage, tous ont apporté leur pierre à l’édifice. Parlons surtout des principaux personnages qui rythment nos vies depuis maintenant dix-neuf ans.

Le plus emblématique des personnages de cette série est Eric Cartman. La liste des adjectifs qui qualifient cet enfant est longue : violent, raciste, agressif, antisémite, sexiste, misogyne, égocentrique, grossier, colérique, manipulateur et j’en passe. Eric est également doté d’une intelligence machiavélique. Il essaie toujours de dégager des objectifs personnels à chaque situation. Il n’hésite jamais à mentir et à traîner les autres dans la boue pour s’en sortir et surtout, pour obtenir ce qu’il souhaite. Il se joue des autres pour son propre plaisir. Il insulte à tout bout de champ ses camarades, surtout Kyle du fait de sa religion. Il se montre très souvent parfait dans le rôle de leader ou dans celui de businessman. On peut partiellement expliquer son comportement par sa mère, hermaphrodite, « folle du cul », qui répond à tous ses caprices.

Kyle Broflovski fait partie de cette bande d’amis pas comme les autres. Juif, il se fait chambrer sur sa religion pratiquement à chaque épisode par Cartman. Il est intelligent mais également très sceptique.  C’est une personne morale et assez mature. Il comprend assez vite que les adultes sont souvent à côté de la plaque.

 

 

Stan Marsh est intelligent, mûr et surtout logique. Pour lui, tout a une conclusion rationnelle. Souvent, au cours des épisodes, il essaie de faire la synthèse des événements. Il est le meilleur ami de Kyle et bien des fois, leur amitié est mise à rude épreuve. Dans les plus récents épisodes, on le voit sombrer dans une nette dépression lorsqu’il comprend ce qu’est réellement le monde et ses enjeux. Son père est également un personnage assez important de la série (à mes yeux en tout cas) puisqu’il adopte souvent un comportement totalement incohérent et passe d’un extrême à l’autre autant dans ses actes que dans ses paroles.

« Ils ont tué Kenny !! ». Nous connaissons tous cette phrase. Kenny McCormick est issu d’une famille très pauvre. Il est toujours habillé d’un anorak à capuche orange qui fait qu’on ne comprend jamais ce qu’il dit, nous, spectateurs. Ses amis le comprennent parfaitement en revanche. Kenny meurt souvent dans les quatre premières saisons. Souvent, ça veut dire pratiquement à chaque épisode et toujours de façon différente.

Bien que secondaire, voire très secondaire dans les premières saisons, Leopold a.k.a Butters Stotch est devenu un personnage central dans les saisons les plus récentes. Nerveux, très naïf, manipulable, crédule, il est le « jouet » préféré de Cartman qui prend un malin plaisir à jouer avec son esprit. Alors que Kenny semble définitivement mort pendant la sixième saison, les garçons le recrutent pour être le quatrième membre du groupe. Cela ne durera pas mais Butters restera tout de même un personnage fort de la série que nous voyons très régulièrement.

 

On se retrouve très prochainement avec la suite de notre chronique sur les séries d’animation pour adultes !

 

 

Ciné Séries
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Ciné Séries