Hardware

[Test] Crucial MX300, 525 Go en M.2 mais quid des performances ?

[Test] Crucial MX300, 525 Go en M.2 mais quid des performances ?

Que vaut le SSD Crucial MX300 525 Go ?

 

Qui n’a pas de SSD à l’heure actuelle ? Pas tout le monde certes, mais lorsqu’on y a goûté, on ne peut s’en passer. Et le marché suit la tendance avec de nouveaux modèles régulièrement, comme le petit dernier de Crucial qu’est le MX300 que nous testons aujourd’hui en version M.2.

 

 

Il est bon de rappeler qu’un disque dur traditionnel atteint des débits maximum de 100 Mo/s avec un temps d’accès de plusieurs ms, un SSD SATA arrive à dépasser les 450 Mo/s avec un temps d’accès de 0,1 ms et les SSD PCIe/NVMe dépasse allègrement 1775 Mo/s en lecture et 560 Mo/s en écriture. La bande passante est de 3,9 Go/s contre seulement 0,75 Go/s en SATA, un sympathique bond en avant.

Mais avant d’aller plus loin, découvrons ensemble ce MX300 525 Go M.2 afin de savoir ce qu’il vaut réellement en utilisation.

DÉBALLAGE ET PRÉSENTATION

On ne s’attardera pas sur l’emballage car Crucial fournit son SSD dans un banal plastique, rien de transcendant car on ne le garde jamais, même si on aurait aimé quelque chose de recyclable. Bref… Notre SSD fait 525 Go de capacité (488 Go réel après formatage) ce qui est plus que suffisant pour la grande majorité des utilisateurs actuels. Il affiche théoriquement un débit de 530 Mo/s en lecture et 510 Mo/s en écriture. Le tout avec un cache de 512 Mo.

Avant d’aller plus loin, il est bon de rappeler que ce SSD dispose d’un connecteur M.2, donc avant de craquer dessus, assurez-vous que votre carte mère ait également un port M.2, ce qui normalement est le cas de toutes les cartes mères récentes. Attention pour les nostalgiques, Windows 7 n’est pas très ami avec le port M.2.

Tout comme le Intel 600p, on retrouve des modules de mémoire NAND 3D TLC. Les mémoires 3D sont gravées moins finement que les 2D, mais permettent de limiter les pertes d’efficacité découlant des procédés de gravure en empilant les puces.

 

 

Eh oui pour faire court, au lieu d’être classiquement placées à plat, elles sont empilées sur 32 couches. On ne connaît pas en revanche la finesse de gravure des puces mémoire, accompagnées par un cache de 512 Mo.

La gestion de cette mémoire est confiée à un contrôleur Marvell 88S1074 qui opère sur 4 canaux.

 

Côté bundle, on fait simple mais efficace puisqu’on retrouve le SSD (encore heureux), les vis nécessaires pour le fixer à la carte mère (ou sur un support PCIe) et une clé de licence Acronis.

 

Ce SSD Crucial MX300 dispose du système Rain qui permet de protéger les données lorsqu’un bloc mémoire est défectueux . En cas d’arrêt soudain de l’alimentation, des condensateurs permettent de vider le contenu de la mémoire cache.

Allez on passe aux tests, on est là pour ça :

TESTS

PROTOCOLE

  • AS-SSD
  • CrystalDiskMark

 

CONFIGURATION

  • MSI Z170A Gaming Pro (bios mis à jour)
  • Intel Core i5-7600K OC à 4,3 GHz
  • MSI GTX 1060 Gaming X Plus 6 Go
  • HyperX DDR4 Predator 2 x 8 Go
  • Be quiet! Pure Power 9 750W
  • Intel 600p 512 Go, SSD HyperX Savage 240 Go, SSD Kingston V300 120 Go, SSD HyperX Fury 120 Go, HyperX Fury 240 Go, HyperX 3K 120 Go, Crucial MX200 250 Go
  • Western Digital Green WD20EARS 2 To
  • Corsair Spec-04 TG
  • Windows 10 64Bit

 

Nous allons commencer ce test par le bench AS-SSD, et le score général :

Avec 479 en écriture et 424 en lecture, notre Crucial MX300 se place plutôt bien entre son ancêtre MX200 et le Intel 600p, qui rappelons-le est un SSD NVMe. Une bonne position pour commencer.

Concernant le temps d’accès tout se tient dans un mouchoir de poche entre MX200, Intel 600p et notre MX300. Celui-ci donne en effet 0,048 ms en écriture et 0,04 ms en lecture.

En étant plus dans les détails, voici ce que donnent les SSD avec AS-SSD Copy-Benchmark.

Du côté de CrystalDiskMark, voici ce que ça donne avec CDM 4K :

Avec 30,03 MB/s notre MX300 s’en sort bien, puisqu’il est dans la moyenne de ses concurrents. En écriture c’est avec 128,90 MB/s qu’il talonne le MX200 qui lui fait 134 MB/s.

En séquentiel, le MX300 n’affiche rien d’exceptionnel en lecture avec 463,7 MB/s.

En écriture c’est plutôt sympathique avec 504,2 MB/s, sur les talons du 600p et ses 565,8 MB/s. Merci le cache !

Terminons avec le test CDM 4K QD32 où notre MX300 ne brille pas tellement. En lecture, il affiche 340 MB/s se plaçant face aux 356 MB/s du HyperX Savage.

Quant à l’écriture avec 302,4 MB/s, il termine derrière les 344,7 MB/s du MX200 et les 349,1 MB/s du Savage.

TEMPÉRATURE

Le souci souvent posé par les SSD au format M.2 par rapport aux SSD SATA, c’est le souci de température. En effet, les puces ont tendance à chauffer dans beaucoup de modèles ce qui n’est pas idéal pour leur durée de vie. Dans nos tests, selon HWiNFO64 il affiche une moyenne de 42°C, là où le Intel 600p affiche une moyenne de 38°C, ce qui est tout à fait raisonnable.

LOGICIEL

Crucial propose sur son site le logiciel Storage Executive qui permet :

  • d’accélérer la vitesse de votre SSD
  • de recevoir les mises à jour régulières
  • de connaître le volume de stockage utilisé
  • de télécharger le dernier micrologiciel
  • de surveiller la température
  • de réinitialiser le mot de passe de chiffrement
  • d’activer la fonction Momentum Cache

CONCLUSION

Si l’on devait résumer ce test, je dirais que le design est banal et les performances le sont tout autant. Les performances en écriture sont corrects dès lors que le cache est actif, ce qui lui permet de sortir la tête de l’eau. Par contre en lecture ce n’est pas super surtout lorsqu’on le compare aux anciens modèles comme le MX200. Crucial fait l’impasse sur une garantie 5 ans comme le font bon nombre de concurrents, en ne proposant qu’une garantie de seulement 3 ans. Mais l’endurance moyenne du MX300 est de 220 To ce qui est plus que satisfaisant.

Au niveau du prix on peut trouver ce Crucial MX300 525 Go entre 155 € sur le site de Crucial et 180 € sur le site LDLC. Et là c’est plutôt une bonne surprise car le positionnement tarifaire le place en tête de file face notamment au Samsung SSD 850 EVO 500 Go M.2.

L’intérêt du M.2 réside dans le fait qu’il ne prend pas de place dans votre PC puisqu’il s’insère dans un emplacement M.2 de votre carte mère (si elle est récente pas de souci) et que ses performances sont correctes.

Crucial fournit une licence de clonage Acronis True Image HD ce qui est pratique pour ne pas avoir à tout réinstaller, mais propose également un logiciel de gestion du SSD : Storage Executive.

 

 

Crucial MX300 525 Go M.2
7 Le Testeur
La communauté 0 (0 votes)
Pour
Débits écriture corrects avec le cache actif
Endurance de 220 To
Condensateurs pour diminuer les risques de corruption des données
Logiciel de clonage Acronis True Image HD fourni
Logiciel de monitoring Storage Executive
Contre
Débits en lecture en deçà des concurrents
Cache dynamique de faible capacité
Seulement 3 ans de garantie
Qualité de fabrication
Design
Performances
Prix

 

 

Hardware
@PastiTestPC

Amateur de hardware et joueur en manque de temps

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware