Hardware

Asustor AS3202T, stockage et 4K dans le salon

Asustor AS3202T, stockage et 4K dans le salon

Que vaut l’Asustor AS3202T ?

Test un peu spécial aujourd’hui pour moi puisque je sors du gaming pour m’intéresser un peu au domaine des NAS. Dans ce secteur, plusieurs acteurs se partagent le marché dont les plus connus QNAP, Synology et Asustor (sans oublier d’autres acteurs comme WD alias Western Digital ou D-Link). Mais ici, j’ai souhaité miser sur un acteur peu connu et pourtant plein d’intérêt : ASUSTOR.

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas cette marque, il faut savoir qu’il s’agit d’une société créée en 2011 par un acteur très connu du monde PC … ASUSTeK Computer Inc alias ASUS. Le nom d’Asustor vient simplement de la contraction de ASUS justement et de Storage (stockage). Au travers du test, nous verrons d’ailleurs qu’ASUS est partout concernant ce NAS.

Le NAS choisi pour ce test est un de leur nouveau modèle, destiné à la maison et aux TPE, puisqu’il s’agit du Asustor AS3202T.

PRÉSENTATION

Avant de passer à la présentation écrite, petit tour du propriétaire avec une vidéo :

La boîte est on ne peut plus explicite avec un max d’informations affichées en façade. On y retrouve le modèle du NAS ainsi que la marque (jusque là rien d’étonnant), mais également un récapitulatif des caractéristiques techniques.

On remarque en bas à droite qu’il est compatible Windows, Mac et Linux.

Bon point car le NAS AS3202T étant proposé à la vente également dans les grandes surfaces, la boîte comporte une poignée de transport.

Au premier abord, visuellement on remarque de suite l’affiliation avec Asus. En effet, l’avant du NAS ressemble à s’y méprendre au design de certains produits de la marque, notamment les routeurs.

À l’avant on retrouve d’abord le logo Asustor. Sur la partie gauche, en partant du bas se trouve un port USB 3.0 ainsi que le récepteur infrarouge de la télécommande. En haut quatre LEDs d’activité sont présents : une pour notifier que l’appareil est allumé ou pas, une pour l’état du système, une pour le réseau et la dernière pour l’activité des disques durs.

À l’arrière on retrouve le bouton Power, deux autres ports USB 3.0, une prise HDMI et la prise Ethernet. Mais bien caché dans un tout petit trou, entre le bouton Power et le premier port USB 3.0 se trouve le bouton Reset. Celui-ci permet de réinitialiser les paramètres par défaut de l’appareil.

Concernant le bundle il est composé de :

  • un CD d’installation
  • un guide de démarrage rapide
  • une alimentation
  • un câble RJ45 catégorie 5
  • des vis à main

CARACTÉRISTIQUES

  • CPU : Intel Celeron 1,6 GHz Quad Core (boost à 2,24 GHz)
  • Moteur de Chiffrement Matériel Intégré AES-NI
  • Format supporté moteur accélération matérielle : H.264 (AVC), H.265 (HEVC), MPEG-4 Part 2, MPEG-2, VC-1
  • Mémoire : 2 Go DDR3L
  • Emplacement HDD : 2 x SATA3 à 6 Gb/s
  • Capacité interne maximale : 20 To (10 To x 2)
  • Connectique : 3 ports USB 3.0, 1 port Gigabit Ethernet et une sortie HDMI 1.4b
  • Récepteur Infrarouge
  • Alimentation : 65 W
  • Tension du courant d’entrée: 100 V to 240 V AC

Encombrement :

  • Taille : 165 x 102 x 218 mm (HxLxl)
  • Poids : 1,17 kg

Consommation électrique :

  • 16,4 W en fonctionnement
  • 7,75 W avec hibernation des disques
  • 0,79 W en mode veille

Bruit et température :

  • Niveau de bruit : 18,6 dB
  • Température en utilisation : 0°C~40°C

MONTAGE

Deux emplacements sont disponibles pour y loger, sans surprise, deux disques. Pour les placer il n’y a en soi rien de compliqué, il suffit de retirer les vis du capot pour accéder au logement proprement dit.

Glisser le ou les disques jusqu’au bout pour brancher les prises SATA et alimentation. Un fois ceci effectué, il vous suffit de visser les vis prévues les empêcher de bouger.

APPLICATIONS

Avant de commencer la présentation d’une partie des applications, parlons du système d’exploitation du NAS. Il s’agit de ADM (ASUSTOR Data Master), actuellement en version 2.6 mais tout le monde attend la version 3.0. Version 3.0 qui pour le moment est sortie en bêta, donc méfiance si vous souhaitez l’installer en manuel.

Et oui ce qui est appréciable avec Asustor c’est que les mises à jour sont nombreuses et régulières.

Parmi les nouveautés de la version 2.6, on retrouve :

  • La mise à jour du cœur du système (kernel Linux 4.1) ainsi que les mises à jour de certaines bibliothèques (glibc 2.22)l’arrivée de Chromium, Netflix et Youtube en 1080p sur l’Asustor Portal
  • La possibilité de créer des comptes utilisateurs par lot
  • Le fait que MyArchive devienne plus complet

Sans oublier (depuis la maj 2.3) :

  • La redirection automatique vers HTTPS sur l’interface ADM
  • Support de TRIM pour les SSD
  • Amélioration du support du protocole SNMP
  • Visualisation des PDF, audio et vidéo depuis le navigateur (via HTML5)
  • Pare-feu avancé (ADM Defender)
  • Support du protocole SMB 3.0
  • Gestion d’une corbeille par dossier
  • Chiffrement des dossiers en AES-256 bits avec protection par mot de passe ou clé
  • Transfert des disques durs d’un NAS Asustor vers un autre sans perte de données
  • … et la liste est longue …

Concernant la version bêta 3.0 de ADM nous retrouvons la correction des bugs, des améliorations, mais aussi une correction des failles de sécurité des modules complémentaires :

  • Rafraîchissement en profondeur de l’interface d’administration
  • Personnalisation de la fenêtre de connexion
  • Widgets (utilisateurs connectés, utilisation CPU/RAM, upload/download)
  • Amélioration du Moniteur d’activité
  • Possibilité de créer des dossiers avec plusieurs applications
  • Bulle de notification sur les applications
  • Amélioration de la procédure EZ-Connect/Cloud Connect
  •  et bien d’autres …

Afin de s’assurer que le NAS est en bonne santé et ne présente aucun risque pour vos données, celui comprend un moniteur d’activité chargé de le surveiller. On peut ainsi avoir un œil sur le processeur, la RAM, le(s) disque(s), le réseau et les processus en cours.

Autour d’ADM et via l’App Central vous disposez à l’heure où j’écris ce test de 250 applications uniques en leur genre qui vous permettent de faire à peu près tout et n’importe quoi de celui-ci. Et ça pour ma part, il s’agit d’un énorme point fort pour ce NAS. Je découvre les applications et leur utilité au fur et à mesure de mon utilisation. J’ai pour le moment installé :

  • KODI, un excellent media-center qui succède au célèbre XBMC
  • Jdownloader pour télécharger en direct depuis le NAS (attention on ne télécharge que du légal, VONGURU n’incite pas au piratage)
  • Photo gallery
  • SoundGoods, un lecteur de musique Web
  • Netdata, pour monitorer de manière extrême votre NAS
  • UPnP Media Server V2
  • Plex Media Server

Au travers de toutes ces applications vous pourrez tout faire ou presque avec ce NAS.

DISQUES DURS

Concernant les disques durs, ceux-ci sont en permanence sous surveillance, avec la possibilité de programmer un balayage pour les blocs défectueux et des analyses S.M.A.R.T. Vous pouvez y placer aussi bien des SSD que des HDD, dont voici la liste de compatibilité (la liste est trop longue pour la placer ici).

La capacité maximale supportée par le NAS est de 20 To soit 10 To par disque. Après, cette capacité dépend forcément du type de RAID que vous choisissez. Et justement en parlant de RAID voici les différents types de volume proposés :

  • Single disk : chaque disque est considéré seul
  • JBOD : les deux disques sont logiciellement considérés comme un seul et unique
  • RAID 0 : les données sont partagées entre les deux disques. C’est rapide mais risqué car si un disque tombe en panne l’ensemble des données sont perdues
  • RAID 1 : les données du premier disque sont copiées en miroir sur le deuxième. Du coup, si vous avez deux disques de 4 To, vous avez 4 To de capacité.

Concernant le type de système utilisé pour les HDD sont l’EXT4 pour les disques durs internes et FAT32, NTFS, EXT3, EXT4 ou HFS+ pour les disques durs externes.

TEMPÉRATURES

Le NAS dispose d’un ventilateur de 70 mm chargé d’évacuer la chaleur des disques durs. Si je me fie aux informations fournies par « Informations système » le CPU est à 55°C et le système à 38°C avec un ventilateur à 715 tr/mn.

BRUIT

Asustor donne un niveau bruit de 18,6 dB pour le NAS, avec les disques au ralenti. Bien que n’ayant pas d’appareil pour vérifier ces données, je remarque qu’effectivement le NAS est plus que silencieux. Appréciable quand celui-ci est positionné à côté de la télé.

CONCLUSION

Le NAS est vendu à un prix conseillé de 289 € (fourni sans disques durs), ce qui en fait un bon choix. Un nombre d’applications sympathique, de bonnes performances, des mises à jour régulières, … tout est fait pour que ce NAS soit le centre de votre salon.

J’en parle déjà juste au dessus mais j’insiste, ce que j’apprécie particulièrement ce sont le nombre d’applications proposées mais également le nombre de mises à jour qu’Asustor met en avant à chaque sortie, que ce soit sur sa page Facebook ou Twitter, en plus du site web.

Hardware
@PastiTestPC

Amateur de hardware et joueur en manque de temps

Voir commentaires (2)

2 Comments

  1. Gouroukhan

    2017-08-26 at 19 h 59 min

    Bonjour les prix indique sont erroné: le modèle teste est le AS3202T quad core alors que les prix indique sont ceux du AS3102T qui lui est en dual core. c’est pas très grave le test est complet et bien détaillé… merci pour ces infos…

  2. Pastiyou

    2017-08-30 at 19 h 17 min

    Bonjour, j’ai eu du mal à comprendre de quoi il s’agissait mais il s’agit d’une erreur dans le code qui permet d’afficher les prix. Je transmets de suite pour correction.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware