Hardware

La convergence, l’avenir du numérique ? Interview avec le CEO de Miraxess

La convergence, l’avenir du numérique ? Interview avec le CEO de Miraxess

« La convergence mobile est la nouvelle révolution »

 

Introduction

 

Notre société de l’information est aussi intéressante et grisante qu’elle est imprévisible. Qui aurait par exemple pu prédire que l’invention la plus importante de ces trente dernières années serait l’accès à Internet pour une grande partie de la population mondiale ? Internet a révolutionné la société en profondeur et nous pouvons voir ces changements quotidiennement à l’heure où les Social Media Managers dictent les programmes de nos candidats à l’élection de la république française.

Ainsi, nous sommes de plus en plus connectés avec toujours une connexion au monde entier à portée de la poche. À ce jour, plus de 3.6 milliards d’habitants sont reliés au World Wide Web (comme en atteste ce site en temps réel) et plus de deux milliards sont inscrits à un réseau social (1.7 pour seulement Facebook). En 2020, les tendances laissent supposer que les 4 milliards d’utilisateurs seront dépassés, ce qui passerait le taux de connectés à plus de la moitié de la population mondiale…

 

 

 

 

Dans un souci de relier et de faciliter l’accès à l’information et donc au Web pour le plus d’êtres humains possible, on parle de plus en plus de convergence numérique qui selon wikipedia : a pour objectif de regrouper le maximum de fonctionnalités en utilisant un minimum de canaux et de transcripteurs. On parlera ici de convergence entre ordinateur et smartphone, pour faire simple, brancher directement son téléphone à un périphérique d’écran et l’utiliser comme un ordinateur en se servant de l’OS intégré.

Nous vous avions parlé de convergence sur Vonguru, il y de a ça tout juste un an, avec le Lumia 950XL et le logiciel de Windows Continuum. Un an plus tard, il est temps de refaire un petit topo avec les forces en présence. Il faut revenir jusqu’en 2011 pour voir les premières ébauches avec Motorola et son lapdock. Mais, faute de téléphones compatibles, l’entreprise Américaine ne rencontrait pas le succès espéré pour son projet.

Néanmoins, depuis quelques mois, on observe dans les tendances depuis le Consumer Electronic Show à Las Vegas et le Mobile World Congress à Barcelone que toutes les grandes marques du marché veulent se mettre à la convergence smartphone/ordinateur aussi appelé extension mobile pour ordinateur. Ainsi, outre le Continuum de Windows, on peut ainsi voir Samsung préparer son coup avec le DeX Station et le Galaxy S8 et S8+.

 

 

 

Tendances du marché informatique

 

L’une des grande explication de cette montée en puissance du smartphone comme l’ordinateur de demain, c’est la tendance du marché actuel de l’informatique. Et cette dernière se confirme, puisque selon les derniers chiffres de l’institut Gartner, les ventes de PC continuent de reculer en ce premier trimestre de l’année 2017, confirmant la baisse continue depuis plus de cinq ans.

 

 

Ces chiffres sont cependant à nuancer puisque le trio de tête composé de Lenovo, Dell et HP garde le vent en poupe avec une croissance en ce début d’année. Cependant, c’est plus difficile pour le constructeur Taïwanais par exemple qui enregistre une descente de 14 points.

De plus, les ventes de tablettes semblent se stabiliser ces dernières années sans parvenir à décoller réellement. Car désormais, la plupart des ménages sont fournis et ne semblent pas près à renouveler leur équipement. C’est au niveau du haut de gamme qu’on observe les plus belles progressions tant au niveau « détachables » avec la Surface Pro de Windows que des PC portables et de salon. En effet, le gaming se porte très bien poussé par les récentes sorties des cartes graphiques GTX 10xx et le renouveau de AMD par exemple. On peut ajouter à cela le fait que bon nombre de joueurs veulent s’offrir un setup de très bonne qualité quitte à ne changer que quelques pièces de haute gamme au fur et à mesure (Double écran en 144Hz, claviers mécaniques, souris haute gamme, casques, cartes graphique etc…). Et cela tombe très bien pour cette révolution de l’extension mobile pour PC puisque ce n’est pas le marché qu’elle vise !

Car, les smartphones continuent d’envahir nos marchés et nos vies avec une obsolescence programmée et des prix certains… Avec l’autre révolution du siècle dernier qu’est Internet, le pc portable ou de salon n’est plus obligatoire pour consulter ses mails, voir ses amis en visio-conférence ou rester connectés aux réseaux sociaux. Et cela, les pays émergents l’ont bien compris et n’ont même pas besoin de s’offrir des ordinateurs pour se connecter à la Toile, leur smartphone suffira même si le réseau n’est pas encore à la hauteur pour eux, mais c’est un autre sujet.

 

Vers l’émergence de la convergence ?

 

Comme nous l’avons vu juste avant, les pays moins riches ont eu une approche à l’informatique différente sans passer par la case ordinateur à la différence du marché des pays les plus développés qui est arrivé à maturité. En effet, en France par exemple, la transition vers les smartphones est en bonne voie puisqu’on estime à plus de 65% les français de 15 ans et plus équipés d’un smartphone.

Le marché du smartphone se trouve donc dans les pays émergents avec des progressions records en Amérique du Sud, en zone Pacifique Sud/Asie ou encore en Afrique. Ovum Ltd. prédit que de 30% aujourd’hui, le marché va passer à 57%. Ce marché est donc très intéressant pour les extensions mobiles puisque ses habitants n’ont pas eu à investir dans des ordinateurs portables ou de salon comme ont pu le faire les résidents des pays riches… Et avec Internet dans leur poche, ces nouveaux acquéreurs de smartphones pourrait se munir d’une installation bureautique avec leur mobile comme système d’exploitation.

C’est ainsi que le Superbook a tenté le pari en lançant sa campagne de fonds participatifs sur kickstarter et en récoltant… 3 millions de dollars !

Pour un prix de départ de seulement 119$ (le prix ne semble pas encore fixé), l’entreprise Américaine promet un dock d’entrée de gamme dans l’espoir de toucher un maximum de personnes et avoir sa bureautique à portée de clic grâce à une extension de son smartphone. Il suffira ainsi d’installer le logiciel Andromium OS sur votre mobile, puis de connecter le smartphone au dock via un port USB.

Le Suberbook posséderait un écran HD de 11.6 », un clavier QWERTY, 8 à 10h d’autonomie et pèserait 900g. Grâce au kickstarter, l’équipe pourra se permettre de développer des fonctions payantes. Mieux encore, le Superbook vous permettra également de recharger la batterie de votre portable durant son utilisation. Un pari intéressant donc surtout quand on sait la force des marchés émergents…
Quoiqu’il en soit, l’extension mobile et cette fameuse convergence smartphone/ordinateur semble être une vraie possibilité pour l’avenir et qui de mieux pour en parler que le CEO de Miraxess, startup qui lancera bientôt son Mirabook grâce également à un financement participatif ?

 

 

Caractéristiques techniques du Mirabook :

 

Mémoire : extensive selon la carte SD
Connectique : HDMI Out ; 2x USB-A 3.0; Audio Jack; SD card slot; 2x USB-C
Type-C USB
Multi-touch trackpad
Écran : 13.3″ 1080p et IPS display
Midnight Black Aluminium Body
Premium speakers
Durée de vie de la batterie : 24 heures(reharge également le téléphone)
Poids : 1 kg

 

Interview de Yanis Anteur, CEO de la startup Miraxess, créée en 2015 à Lyon.

 

 

 

Question : bonjour Yanis, peux-tu te présenter et nous parler de Miraxess et du Mirabook ?

 

Yanis A :  Miraxess c’est une startup que l’on a créé en 2015 avec Paul-Emile René, l’objectif c’était vraiment d’apporter de la simplicité au travers du Smartphone. On est tous d’accord pour dire que le Smartphone est central dans nos vies, et c’est en considérant ce dispositif comme l’ordinateur de poche universel que l’on a créé le Mirabook. Le Mirabook vient transformer le Smartphone en PC portable et lui apporter un grand écran, un clavier, une souris, des connecteurs et une grosse batterie. L’objectif c’est d’avoir l’ordinateur premium que vous n’auriez jamais pu avoir à ce prix là (299€) et de profiter pleinement de la puissance inexploitée des mobiles. Par exemple le Samsung S8 est plus puissant qu’un Macbook Air.

Au niveau de la compatibilité, la Mirateam a dû faire des choix. Le Mirabook marchera avec le protocole natif DisplayPort pour faire le lien audio/vidéo, ce qui signifie que vous devrez avoir un Smartphone compatible DisplayPort. Nous aurions pu utiliser le DisplayLink comme le fait le Superbook car il a l’avantage de rendre la solution universelle, simplement il arrive que cette technologie qui n’est pas native n’utilise que 20 à 30% de la puissance du CPU, ce qui est inacceptable et fait chauffer le téléphone.


Question : parle-nous un peu de tes expériences internationales, comment se sont passés le CES et le MWC pour vous (la start-up a participé aux deux événements) ? Qu’en est-il du marché actuel face à l’extension mobile pour PC ?
Yanis A : c’était « Amazing », on s’est mis en difficulté et c’était très enrichissant sur le plan humain et professionnel. Le CES est une expérience unique que je conseille à tout entrepreneur. En quelques jours, je pense qu’on ressent toutes les émotions de la vie d’un entrepreneur : je suis passé de l’excitation de l’avant match, à l’anéantissement lorsque l’on s’est rendu compte du vol de tous les supports marketing la veille de l’ouverture, à la joie une fois que le stand était monté, et j’en passe. Sur le plan pro, le CES et le MWC permettent vraiment d’avoir une approche business et d’avoir des retours (positifs comme négatifs) sur le projet.

Aujourd’hui on est face à la chute du PC traditionnel. Qui dit déclin d’une innovation, dit nouvelle innovation de rupture, et puisqu’il est la cause de ce déclin, le Smartphone va devenir le seul ordinateur dont on ait besoin.

 

 

Question : qu’avez-vous prévu pour le crowdfunding ? Même chose que le Superbook ?
Yanis A : pour la campagne de crowdfunding, on réserve quelque chose de spécial. En plus d’un prix relativement bas pour les premiers contributeurs, nous mettons en projet un adaptateur permettant de connecter n’importe quel type de Smartphone. Comme expliqué plus haut, le Mirabook fonctionne principalement sous DisplayPort pour des raisons de performances, et avec cet adaptateur, vous pourrez connecter quasiment n’importe quel smartphone au Mirabook.

 

 


Question : qu’as tu prévu pour la suite de Miraxess ?
Yanis A. : beaucoup de choses. Nous avons été approché par Samsung et Asus mais je ne peux pas en dire plus pour le moment. Miraxess n’est pas la startup d’un produit, mais vraiment d’une nouvelle vision de l’informatique. La convergence mobile est la nouvelle révolution et Miraxess entend bien devenir leader de ce renouveau. Dans un futur proche, vous aurez votre ordinateur de poche, votre extension PC, votre extension Tablette etc… Et tout cela pour moins cher, sans obsolescence programmée et en respectant l’environnement.

 

Contact Miraxess :

Facebook

Twitter

Hardware
@Niksounet

Rédacteur couteau-Suisse, cynique dans l’âme et fanboy sporadique.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware