SHADOW : profiter des meilleurs mods pour les derniers jeux, sans concession, grâce à Shadow PC Gaming

Dès ses débuts, SHADOW et ses puissants PC dans le cloud se sont taillés une place de choix dans l’univers du gaming. La raison ? L’accès à des machines idéales pour jouer aux derniers titres, le gain d’espace, la flexibilité de l’offre et du choix des appareils pour jouer… Autant d’atouts pour tous les gamers, peu importe leur pratique !

SHADOW Mods

 

Shadow PC Gaming, une offre dédiée

SHADOW propose désormais une gamme spécialement étudiée pour les joueurs, Shadow PC Gaming. Elle se décline en deux offres, qui diffèrent notamment au niveau de la puissance de la machine proposée. Boost, idéale pour tous les joueurs, occasionnels ou non, à 29,99 €/mois et Power, pour les joueurs les plus exigeants sur les performances de leurs machines, à 49,98 €/mois. Elles permettent toutes deux de jouer avec manettes, volants, joysticks et même casques VR et sont accessibles à partir de nombreux environnements (Linux, Mac OS, PC Windows, Raspberry Pi, Android…).

L’avantage majeur de Shadow PC Gaming par rapport à d’autres plateformes de cloud gaming est que le joueur reste le propriétaire de son jeu peu importe le statut de son abonnement et qu’il a accès à toutes les fonctionnalités de son environnement Windows. C’est un vrai PC dans le cloud, et pas seulement un catalogue limité. Les utilisateurs de Shadow PC Gaming peuvent ainsi faire de leur jeu ce que bon leur semble, y compris profiter de la créativité et de l’ingéniosité des modders et altérer, parfois considérablement, leur expérience de jeu ou découvrir les titres les plus emblématiques sous un tout autre jour !

SHADOW Mods

 

Parlez-vous Mods ?

2023 a été une année très riche en sorties de jeux AAA et la communauté des modders a été pour le moins prolifique !

SHADOW propose un petit florilège des mods les plus populaires ou les plus pratiques pour profiter pleinement des derniers jeux et renouveler l’expérience de jeu. Que ce soit en améliorant la qualité de vie du jeu, en flattant la rétine des joueurs ou en proposant une expérience de jeu totalement absurde, mais qui se doit d’être testée, chacun de ces mods vaut le détour !

 

Cyberpunk 2077 : Phantom Liberty 

  • No Carry Weight : ah, la collectionnite aiguë, ce fléau des jeux modernes qui vous donnent des milliers d’objets tous plus intéressant les uns que les autres. Cyberpunk, en bon jeu CD Projekt, n’échappe pas à la tradition en offrant une expérience aussi approfondie que possible au joueurCe mod très pratique compatible avec CP2077 2.0 devrait faciliter la vie des looters les plus compulsifs en enlevant la limite de poids dans leur inventaire. Plus besoin de se soucier de ce qu’il faut ramasser !
  • Mango’s Ultra ReShade : si les performances de Cyberpunk ont pu être fort décriées à sa sortie, les développeurs ont su rectifier le tir et proposer à terme une expérience de jeu satisfaisante d’un point de vue performance et graphismes. Cela dit, on peut toujours faire mieux ! Acclamé par la communauté des utilisateurs de mods de Cyberpunk comme étant l’un des tout meilleurs utilisant ReShadecette compilation des paramètres du modder Mango vous permettra de voir votre jeu sous un tout nouveau jour, même en version 2.0.
  • Doom ReShade : il existe des crossovers qu’on attendra longtemps, la plupart ne verront jamais le jour, d’autres qu’on ne veut vraiment pas voir, mais grâce à la magie des mods, tout est possible. Comme si l’exploration de Night City, notamment avec la sortie récente du DLC et de son aventure inédite, ne suffisait pas, certains joueurs nostalgiques proposent de DOOMifier votre expérience de jeu, avec force pixels bien voyants et explosions de sang rétro.

 

Starfield 

  • StarUI Inventory : le jeu de Bethesda a rencontré un franc succès, tant auprès des joueurs, qui apprécient son histoire inédite dans l’espace, que de la critique, comme en atteste son bon score Metacritic de plus de 80. Cependant, le jeu n’est pas exempt de défauts : heureusement, il n’y a pas grand-chose que les mods ne peuvent pas arranger d’une manière ou d’une autre. Une des critiques récurrentes faites au jeu était son interface, peu intuitive et pas toujours des plus pratiques, notamment celle de l’inventaire. Sitôt dit, sitôt fait : StarUI Inventory permet d’arranger les choses en quelques clics.
  • Starfield Frame Generation: le lancement de Starfield sur PC a vu l’intégration de la technologie FSR2 propre à AMD, mais le jeu ne proposait pas une intégration du DLSS3 + DLSS-G. Grâce au mod Starfield Frame Generation, il est désormais possible pour tout un chacun d’activer des options liées à ces technologies et de profiter d’une meilleure génération d’image et d’un upscaling made in Nvidia.
  • Garfield : Certains des mods les plus populaires trouvent leurs origines dans les cerveaux brillants de joueurs qui deviendront un jour de grands développeurs de jeux. D’autres ont des origines bien moins illustres et tiennent plus de la blague potache entre amis qu’autre chose. De Starfield à Garfield, il n’y a qu’un pas, et si un joueur n’a ne serait-ce que caressé l’idée, un jour, de manger des lasagnes dans l’espace avec la boule de poils roux la plus connue au monde, il peut vivre son rêve éveillé grâce au mod Garfield, qui change non seulement l’expérience de jeu, mais aussi ses menus.
Vous devriez regarder aussi ça :
Un trailer pour 365 days to the wedding !

 

Baldur’s Gate 3

  • AI Control Party While in Combat : malgré son statut de hit incontesté de la deuxième moitié de 2023, comme en attestent ses nombreuses nominations aux différentes cérémonies de récompense de cette fin d’année, Baldur’s Gate 3 a pu surprendre les novices notamment sur la gestion des multiples partenaires de l’équipe. Grâce aux mods, Il est possible d’installer une IA qui simplifiera la prise en main des autres membres du groupe et de rendre l’expérience plus abordable pour les joueurs les moins habitués de la licence.
  • No More Dirt And Blood : ce mod aurait pu tout aussi bien s’appeler Filth No More. Sa fonction est très simple : effacer toutes les traces de sang, de poussière ou de cendre de vos personnages pendant les cinématiques du jeu. Si la volonté d’immersion est compréhensible, il n’en reste pas moins que ces éléments représentent parfois une distraction malvenue qui sort le joueur de la trame de la cinématique. Ce petit mod vous permet de toujours profiter de votre avatar propre comme à sa sortie de l’écran de création des personnages.
  • Party Limit Begone : qui n’a jamais connu ce dilemme au moment où le nombre de personnages à disposition en jeu dépasse la taille maximale du groupe et pousse à faire des choix qui laissent un goût amer dans la bouche ? Party Limit Begone offre la possibilité d’enlever la limite de la taille du groupe et d’emmener tous les personnages à votre disposition explorer la carte ou piller un donjon.

 

Hogwarts Legacy

  • Talent Reset Potion : cela arrive à tout joueur à un moment ou un autre de sa vie vidéoludique. Un clic de trop, une pression trop longue et un point de compétence fatidique part dans la mauvaise statistique, l’empêchant de débloquer une compétence ou une statistique plus pratique plus tard. Certains jeux proposent des mécaniques de réinitialisation, ce n’est pas le cas d’Hogwarts Legacy… à moins d’installer un mod qui rajoute en jeu une potion de réinitialisation des compétences pour réparer toute erreur ou désapprendre un sort pas si utile que ça au final.
  • Hogwarts Legacy Realism Overhaul : pouvoir errer librement à Poudlard est un rêve éveillé pour bien des fans de par le monde, et c’est le cœur même de l’expérience d’Hogwarts Legacy. Mais quand les modders vous permettent de rendre en quelques clics les lieux plus vrais que nature grâce à l’utilisation de ReShade, l’expérience prend une toute nouvelle dimension.
  • Burger Spiders : on l’a évoqué plusieurs fois maintenant, les mods sont souvent l’occasion de joindre l’utile à l’agréable et au loufoque. Le campus de Poudlard est le lieu de résidence de bon nombre d’araignées, qui assaillent régulièrement le joueur d’Hogwarts Legacy. Pauvres joueurs arachnophobes ! Heureusement pour eux, un mod propose de remplacer l’intégralité des textures liées aux araignées par des… hamburgers. Attention, ils sont tout aussi dangereux, mais plus pour la ligne que pour le rythme cardiaque.

Les mods ne sont pas l’apanage des plus gros blockbusters, ou des jeux sortis au cours des derniers mois ! Shadow a récemment annoncé un nouveau Pack Jeu pour son offre Shadow PC Gaming, combinant une clé Steam pour le jeu Dying Light 2 et un mois d’abonnement à Shadow PC Boost pour 41,99 €. Les modders s’en sont aussi donné à cœur joie sur le titre de Techland !

 

Dying Light 2

  • Unlimited Weapon Durability : dans un jeu entièrement basé sur la création artisanale d’armes en utilisant les ressources récupérables dans la ville refuge de Villedor, la durabilité des armes est un mécanisme au cœur du gameplay, parfois un peu trop tant elle a tendance à détruire les armes les plus efficaces quand le joueur en a le plus besoin. Avec ce mod, plus de souci : les joueurs peuvent toujours compter sur leurs armes favorites, les plus dévastatrices comme les plus loufoques.
  • A BIT DONE RESHADE : malgré son nom relativement humble, ces changements de paramètres pour Dying Light 2 donnent une tout autre envergure au jeu, surtout en 4K et à 60 FPS. Jeux de lumières, textures raffinées, lignes de vue infinies ou presque… Chaque joueur y trouvera son compte.
  • Use Aidens Volatile Skill : le nom de ce mod devrait être changé tant il est un énorme spoiler pour l’intrigue du jeu, mais il propose un concept intéressant qui lui vaut d’être mentionné ici. Dying Light est une licence qui se spécialise dans l’élimination de zombies par une humanité menacée, voire réduite à un nombre extrêmement limité d’individus dans ce second opus. Mais à quoi ressemblerait le jeu s’il était possible d’incarner l’un de ces zombies et éliminer vos camarades d’éradication de la race humaine ? Il suffit d’installer ce mod pour transformer le héros du jeu en zombie sanguinaire pour le savoir !