Le magazine... et un blog ?

Ludum Mag

Toute box contient une revue, anciennement Faites vos jeux et désormais plus directement intitulée Ludum Mag – à mon avis une bonne idée, inutile de découpler des initiatives intimement liées au détriment de l’effet de marque. Loin d’être une simple brochure publicitaire, ce Ludum Mag extrêmement propre comporte 28 pages bien pleines ! Il s’agit déjà pour l’équipe de présenter chacun des jeux présents dans les différentes box, avec petit récapitulatif technique, mais aussi rapide explication des règles pour donner une idée même superficielle du fonctionnement du jeu – on sent que c’est encore une partie en maturation, d’autant que la possession du jeu fait que vous n’avez pas forcément besoin de ce récapitulatif light plus justifié sur un blog que dans les box -, avec quelques conseils (un peu dispensables, mais donnant une patte humaine au texte) et surtout une assez longue partie plus éditoriale où l’on nous explique les motivations derrière le choix de ce titre précis, avec une vraie subjectivité dans le bon sens du terme, c’est-à-dire qu’une anecdote pourra être mêlée à un affichage des goûts personnels ou à une considération plus générale sur le monde du jeu. J’aime beaucoup. Et accessoirement, cela rappelle la sincérité de leur démarche, en légitimant même les choix que subjectivement on pourrait ne pas aimer, sans pouvoir leur reprocher un choix plus marketing que passionné.

Ludum

En outre, la revue contient des « mentions d’honneur », des jeux testés par l’équipe, qui pour des raisons ou d’autres n’ont pu intégrer les box mais qu’il s’agissait de mettre en avant tout de même, belle manière de rappeler qu’on est entre vrais passionné.e.s, avec une envie de parler toujours plus de toujours plus de jeux. Curieusement, il peut y manquer le prix voire un QR Code/lien hypertexte permettant d’acquérir ces jeux dans la boutique de Ludum, puisque la revue est également disponible gratuitement en ligne, même si l’on ne se plaindra pas forcément de l’effacement commercial au profit du ludique. Notons d’ailleurs que tous ces jeux jouissent d’une rapide présentation personnelle, pas juste le résumé par l’éditeur, encore une preuve très appréciable d’implication.

Un long article de deux pages rentre ensuite plus précisément dans un sujet, ici le jeu de cartes et ses différentes formes à l’occasion de la sortie de Lorcana – tiens, mon article d’analyse du prochain Philimag parle aussi de JC² (et non pas de JCC, lisez-le et vous saurez pourquoi !), de Magic et Lorcana, les grands esprits se rencontrent (ou sautent juste sur le sujet porteur et évident du moment, mais chut). L’énormité du sujet fait qu’il s’agit d’un vaste survol plutôt que d’un article de fond, mais cela remplit son office de montrer la diversité du monde des cartes aux néophytes – même si je reste en désaccord sur l’emploi du mot deckbuilding pour qualifier la construction du deck avant la partie, grrr (oui c’est une querelle de chapelle qui fait presque office de marronnier dans le monde socioludique).

Un article de deux pages aborde ensuite une œuvre du panthéon, en l’occurrence Abyss, encore une belle occasion de témoigner de la passion des fondateurs en parlant d’un jeu décorrélé de l’actualité, donc choisi librement et traité avec un plaisir manifeste.

Vous devriez regarder aussi ça :
Mémoires Fantômes chez les éditions Akata le 22 février !

Enfin, ce Ludum Mag comporte un jeu de démo, en l’occurrence… pas moins qu’un scénario exclusif d’Enquêtes Express, le tout à fait chouette jeu d’Antonin Boccara, se situant en plus dans le chouette univers de Celestia. Voilà un vrai bonus qui peut enfin donner en effet envie de découper son magazine !

Ludum

 

Outre le magazine, notons la volonté de Ludum de s’identifier aussi comme blog, avec une partie dédiée sur leur site, ce qui peut étonner de la part d’une boutique normalement condamnée à une relative « objectivité promotionnelle ». C’est une bonne surprise donc de constater que l’on y présente les jeux de façon assez circonstanciée, mieux que sur bien des blogs, y compris en soulignant des points faibles, ce qui peut en effet aider une personne cherchant à se faire un avis avant achat à se décider ou non pour le jeu. Je ne me serais ainsi pas attendu à ce que des notes soient données aux jeux – même si l’on se doute que le positionnement de Ludum n’a pas vocation à leur faire émettre des avis trop négatifs – y compris un 15/20 à Unmatched par exemple, et avec plusieurs avis par mois, écrits manifestement en dehors de tout sentiment d’urgence (la fameuse urgence qui peut biaiser l’avis des influenceu.se.r.s et compromettre la qualité de leurs productions), on a bien affaire à un acteur grandissant de la blogosphère et inattendu.

 

La boutique

Comme vous l’avez lu dans l’interview, Ludum ne se pensait pas initialement comme une grande boutique. Pourtant, force est de constater que sans avoir la force de frappe ou le stock de Philibert, ils ont quantité de références, avec toutes les sorties attendues dès le premier jour (y compris les mêmes précommandes que les plus gros), des soldes intéressantes (auxquelles il m’est déjà arrivé de céder)… Bref quand on cherche un jeu où une bonne affaire en ligne, Ludum appartient désormais pleinement aux boutiques auxquelles jeter un œil.

 

Ludum

Ludum a d’ailleurs la bonne idée de s’assortir d’un Pass Ludovor donnant droit à des réductions plus ou moins intéressantes sur la quasi totalité de son catalogue, une judicieuse manière de fidéliser la clientèle parce que le bénéfice paraît assez évident et rapide… à condition de favoriser Ludum. Ce pass coûte 9 euros 99 par trimestre ou 29 euros 99 par an… mais accompagne aussi gratuitement toute box achetée (pour un trimestre à chaque fois) ! Sachant que Ludum offre déjà la livraison à partir de 30 euros, voilà une offre rapidement intéressante. Quelques bonus un peu plus accessoires viennent parfaire l’offre, passages plus obligés mais assez variés pour témoigner d’une réflexion autour du Pass Ludovor et de l’envie d’en faire une ancre solide du projet Ludum autour de laquelle créer quelque chose d’un peu plus fort que l’inscription à des ventes privées : un concours par mois pour gagner un jeu coup de cœur, une grosse vente privée annuelle, un accès anticipé aux diverses promos, des remises mensuelles supplémentaires, et la promesse d’autres surprises encore.

Accueil Blog

Aucun article à afficher