Installation et Utilisation

Sommaire

Installation du HS55 Wireless

S’il y a bien une chose que l’on attend d’un produit High-Tech de nos jours, c’est une installation simple. De ce côté, Corsair l’a bien compris une nouvelle fois et propose une installation les yeux fermées. En effet, le simple fait de connecter le dongle USB permet un appairage instantané. Au cours de nos tests, il n’y a eu qu’un petit défaut de connexion sur une soirée où le casque ne retrouvait plus son appairage. Un simple rebranchement de la fiche USB aura suffit à corriger le problème.

Pour ce qui est du branchement en Bluetooth, une fois encore, rien de plus simple. On reste appuyé sur le bouton présent sur le casque et il n’y a plus qu’à suivre les instructions sur notre console ou ordinateur pour que tout se passe pour le mieux. Fait intéressant à noter, nous n’avons par contre pas réussi à synchroniser ce dernier sur console en passant par le dongle USB. Un point anodin mais à souligner.

Pour ce qui est de la partie PC qui aura été la partie extrêmement majoritaire de notre test, il faut ensuite passer par la case iCUE. Étape inhérente à tous les produits connectés de la gamme Corsair qu’on ne présente plus de nos jours une fois encore. Les réglages vont se vouloir assez basiques. On pourra donc régler l’affichage de la batterie sur la barre des tâches, l’extinction automatique au bout d’un certain temps ou encore le boost du microphone. De quoi vous faire entendre le mieux possible !

Corsair HS55 Wireless

En ce qui concerne la charge, on est sur un modèle hyper rapide. En effet, dès lors que le casque a été branché pendant une quinzaine de minutes, 5 heures d’utilisation se mettent à notre diposition. Au bout d’une petite heure on gratte les 20 heures de tenue autant dire que le ratio est bon. Pensez toutefois a faire une pause plus grosse qu’une heure par jour !

Vous devriez regarder aussi ça :
Découverte jeu vidéo - That's not my neighbor de Nacho Sama

 

Tout ça c’est bien mais en performance, ça donne quoi ?

On a passé en revue l’ensemble des atouts de notre casque mais en jeu il reste à savoir si il est intéressant ! Comme indiqué au niveau des arguments de vente, le HS55 propose un son surround 7.1. Lorsque l’on se retrouve dans un jeu proposant la virtualisation sonore, on va noter très vite une bonne retranscription des distances. En jouant sur un FPS par exemple, les bruits de pas sont assez vites localisés mais parfois un peu fouillis avec l’ambiance sonore. Passé un certain temps d’adaptation, on arrive à se repérer dans l’espace correctement et faire de notre environnement un véritable atout.

Corsair HS55 Wireless

Le seul bémol qui me vient en tête à ce niveau là est un manque de mélange entre audio et canal de discussion. En effet, lorsque les deux sont mélangés, le casque et nous par la même occasion on a du mal à s’y retrouver. Ce qui peut parfois rendre l’expérience de jeu complexe sans des pré-réglages extérieurs.

Puisque nous parlons de la qualité du son par ailleurs, passons sur une musique bien dosée en basses! Si on prend notre musique fétiche, l’ensemble du son est bien réparti. On distingue bien la totalité des instruments et ils nous sont correctement rentransmis entre les oreillettes.

Enfin, quid du micro ? Dans un premier temps, on apprécie le fait que ce dernier se coupe automatiquement dès lors qu’on le relève. Si toutefois vous n’aimez pas ce précepte, il est également possible de le couper manuellement via un petit bouton sous l’oreillette gauche. La captation vocale se fait de façon assez naturelle. Attention toutefois à la sensibilité naturelle du micro voulant capter la moindre voix sans distinction. Par conséquent, il est difficile de se faire entendre si vous êtes plusieurs dans la pièce.

Corsair HS55 Wireless
Un micro souple et omni-directionnel

 

Accueil Blog

Aucun article à afficher