Test

Sommaire

Test

Première utilisation

Lorsque vous déballez votre manette Pro Compact Colorlight, sa première mise en place n’est pas très compliquée. En effet, il suffira de la brancher sur votre console ou PC pour l’utiliser. Ni plus, ni moins. Elle est plug and play de base. Au premier branchement, pour ma part, elle s’est illuminée entièrement en vert (couleurs Xbox ?). N’étant pas spécialement fan de cette couleur, ma première question que je me suis posée c’est « comment changer les couleurs des LED de la manette ? ». Dans les faits, comme vu dans la partie « logiciel » de cet article, il suffira de télécharger le logiciel en question et de les modifier. Cela ne prendra véritablement pas plus de 5 minutes pour faire cela.

La manette est prête à être utilisée dès son premier branchement. C’est top, surtout si vous ne comptez pas spécialement changer ses paramètres par défaut.

 

Aspect visuel et design

À l’ouverture de la boîte de la manette Pro Compact Colorlight, ce qui m’a le plus intrigué c’est le fait qu’elle soit intégralement transparente. Étant née dans les années 90, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec la Game Boy Color transparente de l’époque. Effectivement, on peut voir tous les circuits imprimés de la manette et tous les différents éléments qui l’a compose. C’est vraiment stylé, même éteinte. En plus de cela, le circuit imprimé est blanc et la plupart des éléments sont gris ou noirs. Pour le coup, cela ressort super bien et lui donne un style indéniable. Personnellement, je suis conquise ! J’avais déjà particulièrement appréciée la Pro Compact de base, mais là… Il y a vraiment quelque chose qui l’a fait sortir du commun des manettes du marché !

Quand on l’a retourne, c’est un peu plus coloré grâce aux petits câbles que l’on peut distinguer à l’intérieur.

 

Parlons de l’éclairage RGB

L’idéal avec cette manette, c’est qu’elle aussi proposée avec des LEDs RGBElles ressortent vraiment bien, peut-être même un peu trop bien. Effectivement, si vous avez tendance à avoir les yeux fatigués et risquez des migraines visuelles, il faudra peut-être baisser la luminosité ou même l’éteindre complètement. À titre personnel, je fais facilement des migraines où je suis super sensible à la lumière. Alors, entre mon clavier Roccat Vulcan II Max et la Pro Compact Coloright sur mon bureau, ce n’est pas toujours évident quand cela m’arrive. Heureusement, vous n’êtes pas obligé d’activer les LEDs. Vous trouverez en effet, une option permettant de baisser la luminosité et surtout, vous pourrez la mettre à 0.

 

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Robot aspirateur Eureka E10s et sa station de vidage

Utilisation quotidienne

Avec la manette Pro Compact Colorlight de Nacon, nous avons affaire à une manette plutôt petite, d’où son nom. Les possesseurs de grandes mains risqueront d’être clairement gênés à l’utilisation. Personnellement, ayant de petites mains, je l’ai trouvé très agréable à manipuler. J’accède à tous les boutons sans réel soucis, sans avoir à effectuer une quelconque gymnastique dérangeante. De plus, les paumes de mes mains dépassent à peine des poignées de la manette. Pour ma part, j’ai trouvé le plastique, hyper lisse, de la manette très agréable à manipuler. Le plastique est brillant, mais transparent, ce qui permettra d’éviter les traces de doigts récalcitrantes. On trouve aussi une partie noire brillante sur le dessus de la Pro Compact Colorlight qui marque beaucoup plus les doigts. Cela reste néanmoins assez discret vu que cela ne concerne que le haut de la manette.

Les gâchettes arrières sont particulièrement fluides à l’usage et seront très faciles à doser en jeu. Quant aux sticks analogiques, une nouvelle fois, nous avons là quelque chose de très fluide à l’usage. Idem, malgré leur petite taille, ils tombent bien sous le pouce tout en offrant un « grip » certain. Au passage, le logo de Nacon sur le stick placé à côté des boutons X, Y, A et B est lui aussi très agréable à l’œil. En parlant des boutons X, Y, A et B, sachez qu’ils sont plus gros que ceux d’une manette de Xbox 360 traditionnelle. Dès lors, ils sont plus facilement atteignables en positionnant le pouce au milieu de ces derniers.

La manette Pro Compact Colorlight est équipée d’un long câble tressé de 3 m. Ce dernier est ultra rigide, ce qui ne facilitera pas le rangement de la manette, ni son utilisation lorsque vous jouez par exemple. Je l’ai utilisé pour jouer sur mon PC personnel mais aussi sur ma TV, et malheureusement, ce câble rigide frottait sur ma table basse en risquant d’embarquer avec lui tout ce qui se trouvait dessus. Et c’est un peu dommage. Un câble détachable pour le rangement déjà aurait été un plus. De même, on ne peut qu’espérer une même version de cette manette mais en wireless. Ce serait vraiment top !

Accueil Blog

Aucun article à afficher