Test

Sommaire

Test

Dès l’ouverture de boîte, on remarque que le HS55 Wireless Core est très léger, et c’est d’ailleurs l’un de ses principaux arguments de vente. Affichant 266 g sur la balance, il sera léger comme une plume une fois posé sur votre tête. Petit, il ne prend également pas de place sur un bureau et pour ma part quand il ne sera pas utilisé, il sera posé comme mes autres casques sur l’arrière de mes écrans Omen qui disposent d’un repose casque, à l’abris des petites mains curieuses de mon fils.

Contrairement au HS80 RGB Wireless, notre nouveau modèle ne dispose pas d’un câble de rechargement tressé. Dommage. Sachez cependant que si vous disposez des deux modèles, les deux câbles peuvent charger vos casques, disposant bien sûr, tous les deux d’une tête USB-C.

Après plusieurs heures d’utilisation, le HS55 Wireless Core est très agréable à porter. Rentrons maintenant dans le vif du sujet en parlant de sa qualité audio. Le son est clair, net, mais vous ne pourrez pas vous amuser avec les réglages, tout simplement car le nouveau casque Corsair n’est pas compatible avec le logiciel de la marque, iCUE. Vous l’aurez compris, nous sommes sur un produit plug and play. Dommage donc, surtout quand on sait qu’il manque tout de même d’un peu de basses.

Casque Corsair HS55 Wireless Core angles 1Bien que ce nouveau modèle soit certifié Discord, en faisant donc un peu implicitement un casque gamer, je ne le mettrais pas dans cette catégorie pour ma part. C’est un casque qui se prête aux jeux ET à la bureautique, tout simplement. Si on aime écouter de la musique ou bien regarder une vidéo tout en travaillant, du fait de sa qualité et de son poids léger, c’est l’allié parfait. Cependant pour les FPS par exemple, ce n’est pas ce qu’il vous faudra.

Vous devriez regarder aussi ça :
Les sorties manga de la semaine #2

La molette pour gérer le volume est crantée et je trouve cela très agréable à l’utilisation. On retrouvera également un bouton mute, (même si le micro s’incline de haut en bas pour mute et demute) ON/OFF, Bluetooth sans oublier le port USB-C pour le rechargement. Ici, le maître mot est sobriété ! Pas de RGB, tout est simple, et j’adore. Esthétiquement, c’est encore une fois une réussite, mais comme toujours avec Corsair.

Il nous manque maintenant deux points à aborder : la qualité du micro ainsi que son autonomie, donnée pour rappel à 24 h en guise d’argument marketing. Qu’en est-il ? Pour ce qui est du micro, tous mes interlocuteurs m’ont indiqué bien m’entendre, et ceux à chaque tests réalisés. J’apprécie le fait que le micro se mute dès qu’on le remonte, et j’avoue avoir eu un peu peur au départ en voyant le bouton car il est vrai que c’était une habitude que j’ai prise avec les derniers casques que j’ai eu entre les mains et dont j’aurai du mal à me passer à présent. Terminons avec l’autonomie, très honorable, qui tient sans broncher ses promesses. Je regrette cependant de ne pas avoir de jauge pour savoir où j’en suis dans le niveau de charge.

Accueil Blog

Aucun article à afficher

Nos publications récentes