Honor MagicBook 16

Honor est à l’origine une branche Huawei jusqu’en 2020. Connue avant tout pour ses smartphones, Honor fait aussi des PC portables. Aujourd’hui, nous testons le Honor MagicBook 16 de dernière génération équipé d’un processeur Ryzen 5 5600H. Voyons ce que ce PC portable tout en aluminium a à nous offrir pour 900 €.

 

Unboxing et contenu

Pour la boîte, nous avons droit à un beau packaging entièrement blanc. Avec en son centre le nom du PC portable « MagicBook 16 ».

Dans la boite nous retrouvons donc :

  • Le PC portable
  • Le chargeur USB-C 65W
  • Un câble USB-C
  • Les manuels, notice et fiche de garantie

 

Caractéristiques techniques

Le Honor MagicBook 16 dispose de caractéristiques techniques assez intéressantes pour un usage nomade. Nous avons donc un processeur Ryzen 5 puissant et économe en énergie ainsi qu’une bonne batterie de 56Wh.

  • Processeur : AMD Ryzen 5 5600H
  • Carte graphique : IGP AMD Radeon vega 7 448SP
  • Mémoire vive : 2 x 8 gb 3200Mt/s CL22
  • SSD : PCIe M.2 SSD 512gb
  • Batterie : 56 Wh 4 cellules
  • Fréquence de l’écran : 144 Hz
  • Résolution de l’écran : 1920 x 1080 (FHD)
  • Dalle : IPS 8bit 300nits
  • Port Vidéo : HDMI x1
  • Ports USB : 2 USB A + 2 USB C
  • Port audio : Jack combo casque/micro
  • Dimensions : 16,1 pouces (40,89 cm)
  • Épaisseur : 18,2 mm
  • Largeur : 368 mm
  • hauteur : 236 mm
  • Poids : 1,84 kg

En plus d’une bonne connectivité le MagicBook 16 dispose d’un lecteur d’empreinte digitale, de deux hauts parleurs et d’une caméra 720p. On notera le choix étrange de l’écran 144Hz difficilement exploitable sans carte graphique dédiée.

 

Performances et refroidissement

On commence avec un petit rappel des performances et du refroidissement. Sur Cinebench R15 nous obtenons un score de 1596 pts, ce qui est plutôt bon. Lors de ce même benchmark, la température est montée à 79,3°C pour le CPU. Ensuite sur Cinebench R23, nous avons lancé un stress test de 10min, la température est montée à 82°C avant de se stabiliser à 76°C.

Les ventilateurs se font entendre mais avec un casque, il ne devrait pas y avoir de soucis lors de longues sessions de travail ou de jeu. Concernant les jeux, la partie graphique intégrée au CPU vous permettra de faire tourner une grande partie des jeux en 1080p low ou medium.

 

Utilisation

Pour commencer, le MagicBook 16 est entièrement conçu en aluminium. Cela lui donne un ressenti de qualité mais nous restons loin de ce que l’on trouve sur des MacBook par exemple. Car oui, venant d’un MacBook, je ne le trouve pas si qualitatif que cela. La charnière est très dure et il est impossible de l’ouvrir à une main.

Passons maintenant à la partie audio. Ici, nous avons deux hauts parleurs incrustés dans le châssis à coté du clavier. Le rendu visuel et tactile n’est donc pas très reluisant. Et le rendu audio ? Pareil, nous sommes sur des hauts parleurs de piètre qualité sans profondeur et qui saturent facilement.

Ensuite, nous avons les connectiques, présentes en grande quantité ce qui est un plus. Mais pas de lecteur de carte SD, ce qui est très dommage pour une utilisation photo/vidéo.

Concernant la recharge et l’autonomie, j’ai réussi à tenir 2-3 soirs sans recharger. La recharge complète se fait en moins d’une heure ce qui est un excellent point.

Honor Magicbook 16 recharge

Pour finir, nous parlerons du clavier, qui à ma grande surprise, propose une frappe agréable. Le trackpad quant à lui est assez grand et simple à utiliser, le scroll se fait dans le même sens que sur MacBook ce qui est un gros plus.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Bras articulé Arctic Z2-3D 3ème génération

 

Test de l’écran

Pour les tests de dalles, nous utilisons une sonde Xrite Display pro. Des mesures sont réalisées sur l’écran puis des relevés sont faits après calibration sur DisplayCAL.

 

Mesure d’uniformité

La mesure d’uniformité de l’écran se fait via DisplayCal avec le profil standard, une grille de 5×5 est affichée à l’écran et l’on vient mesurer chaque case avec la sonde.

Honor Magicbook 16 uniformité

Ici, comme on peut le voir, l’uniformité est relativement bonne, la variance maximale est de 11,8 %. Avec une plus grande perte de luminosité sur la partie haute de l’écran.

 

Mesures avant étalonnage

Afin de connaître la qualité colorimétrique de cet écran en sortie de boîte, nous avons réalisé des mesures de l’écran.

Celui-ci a été testé sur DisplayCal suivants 51 Patchs de couleurs.

Comme on peut le voir, la calibration est plutôt bonne de base, nous avons du 7000K pour du 6500K attendu, mais cela reste dans les specs. Le delta E est contenu à moins de 3% d’écart.

Pour ce qui est de la luminosité, il peut monter à 300cd/m² avec un taux de contraste autour de 635:1.

L’étendu du gammut est de :

  • 95,3 % du sRGB
  • 67,2 % du Adobe RGB
  • 70,6 % du DCI P3

 

Mesures après étalonnage 

L’étalonnage et la calibration d’un écran sont des choses importantes à prendre en compte pour la création de contenu mais aussi pour le confort à l’utilisation.

Pour l’étalonnage de mes écrans, j’utilise la plupart du temps DisplayCal en 6500K, 150 cd/m2 et une mire de test élargie.

Pour les réglages nous avons :

  • Luminosité : comme tel (environ 150 cd/m²)
  • Niveau de noir : comme tel (environ 0,05 cd/m²)
  • Blanc : comme tel
  • profil : sRGB
  • Mire de test : Grande mire de test – 778 patchs

Voici donc ce que donne cet écran après calibration :

La calibration via le logiciel DisplayCal permet d’obtenir un profil extrêmement précis avec un deltaE inférieur à 1. Avec ces réglages, l’écran devient presque parfait. Idéal pour de la retouche photo.

Pour obtenir le profil de calibration vous pouvez le télécharger ici : Magicbook 16 ICC

 

Conclusion

Avec ce MagicBook 16, Honor nous propose un PC portable polyvalent. Disposant d’une autonomie solide, il sera parfait pour des étudiants ou pour un usage bureautique/photo. Ses performances sont plutôt bonnes, mais il ne sera pas adapté au jeu si ce n’est pour faire tourner des titres peu gourment tel que des MMO, MOBA ou FPS compétitifs.

Bien qu’il soit presque parfait, il y a tout de même des points bloquants pour certains utilisateurs tels que les hauts parleurs ou encore le manque de port SD. Cela n’en reste pas moins une belle découverte qui me donnera envie de regarder de plus prêt ce que la marque pourrait proposer en ultra book sous Alder Lake et Arc.

Argent Award Vonguru

Les points positifs :

  • La construction en aluminium
  • Les performances CPU
  • La dalle
  • Le design sobre
  • Le clavier et le trackpad agréable
  • La connectivité (USB, HDMI)
  • La charge rapide
  • L’autonomie

Les points négatifs : 

  • Le manque de lecteur SD
  • Le châssis (dos souple)
  • La surcouche logiciel Honor sur Windows 11

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.