Have a Nice Death – Un rogue like à la française

Sorti en accès anticipé le 8 mars dernier sur Steam, les français de chez Magic Design Studios ont produit un nouveau rogue like intitulé sobrement « Have a Nice Death ». Si le titre s’avère peu rassurant, le jeu est proposé sous la forme d’un univers assez enfantin contrebalançant avec des tons très axés sur le noir & blanc. Vendu dans sa version 0.1 au prix de 14,99 euros, retour sur cette nouvelle production bien de chez nous.

Un peu d’histoire pour démarrer

Dans des temps immémoriaux, la Grande Faucheuse œuvrait seule et en silence. Fauchant les âmes des mourants sans flancher. Cependant, le travail prend une ampleur de plus en plus importante au point d’atteindre un rythme insoutenable. La Mort décide donc d’embaucher du personnel. C’est ainsi qu’est née Death Corporation, une giga-société destinée à réguler le flux des âmes, faire le tri. Bref, une énorme administration où chaque rouage doit être soigneusement réglé.

Si tout cela semble bien pensé, les soucis finissent par arriver. En effet, les employés les plus influents de la Mort ne le respectent plus. Elles ne manquent pas de le faire savoir via leur inaction ou même les réseaux sociaux. Agacée au plus au point, notre Faucheuse décide de mettre les points sur les I et corriger la dissidence. Il se lance donc à la traversée de toute son entreprise pour s’assurer que tout rentre dans l’ordre.

Have a nice death
Un Thanager tout mignon tout sucré !

Vous devez donc vous frayer un chemin parmi la multitude d’étages parsemés de vos employés plus ou moins coriaces ainsi que vos « Thanagers » (des cadres moyens obéissants aux FLÉAUX). À noter que les fléaux représentent les boss de fin de chaque niveau. Au cours de ceux-ci, on va dénoter les différentes causes majeures de décès en dehors de la vieillesse bien sûr. Bienvenue donc aux mondes de la Guerre, de l’addiction, de la pollution et des maladies rares.

Saurez vous deviner qui sont ces fléaux ?

Vous serez accompagné de différents protagonistes vous aidant dans votre avancée. Depuis le petit stagiaire, en passant par le DRH et le responsable des achats, on parcourt donc une véritable multinationale caricaturée par les développeurs de Magic Design Studios.

 

Parlons du gameplay

Comme tous les Rogue Like, notre aventure démarre toujours en commençant de zéro. C’est donc avec votre simple faux et un nombre fixe de point de vie et de mana que vous démarrerez chaque partie. Au fil de votre avancée, vous débloquerez des armes jusqu’à en porter un nombre maximum de trois. Ces dernières sont relativement variées et vous permettront de construire un véritable petit arsenal en fonction des étages que vous parcourez.

Comme nous vous l’indiquions un peu avant, les étages représentent l’avancée dans le niveau en cours. Par ailleurs, si l’ensemble de votre partie est pré-générée par ce qu’on appelle des « seeds », chaque changement d’étage vous propose une thématique particulière. Ainsi, il vous sera proposé par exemple de choisir comme bonus à venir pour cette portion un gain de point de vie ou mana à récupérer ou des armes. Une spécificité intéressante qui va très vite déterminer comment va se passer votre partie.

Une autre partie de votre évolution va être déterminé par vos rencontres avec Mr Dumollard, le RH de la société. Outre son statut dans l’entreprise, ce dernier vous propose des malédictions. Rien de négatif, ou presque, je vous rassure. En effet, suite à certains évènements, il apparait et vous propose de vous améliorer par ce biais. Ainsi, vous allez pouvoir gagner en dégâts, robustesse ou même récupérer des effets bien pratiques au fil de votre progression. Notez toutefois que certains bonus sont accompagnés de malus visant à renforcer vos ennemis ou vous priver de certains atouts.

Have a nice death
Des bonus très utiles pour la partie

Et pour les armes ça donne quoi ?

Si pour vos statistiques de base, il est très facile de prendre du gallon, l’amélioration d’arme se veut bien plus technique. Comme nous vous en parlions plus haut, il est possible de choisir l’étage que vous allez pouvoir emprunter. Pour vos armes, il faudra systématiquement se rendre dans un endroit appelé « Local Technique». Cet endroit vous est proposé aléatoirement et va faire augmenter les dégâts et effets de vos objets. Toutefois, ce n’est pas aussi simple. Il vous faudra obtenir une quantité conséquente de Soulary et Prismium (ressources principales de votre jeu) pour vous augmenter.

Vous devriez regarder aussi ça :
Creative présente sa Sound Blaster Katana V2X
Have a nice death
Vous allez aimer voir ce pot

Néanmoins, si ces critères sont réunis, vous obtiendrez une augmentation fantastique et incomparable à ramasser toutes les armes du jeu.

Have a nice death
Effectuer des missions vous permet d’acheter des nouvelles armes

Ces deux points passés en revue, le jeu se veut ultra dynamique. La Faucheuse dispose d’une vitesse assez fantastique couplée à des dashs fréquents. Associé à des combats fréquents, on obtient un jeu qui demande beaucoup de réactivité et une bonne anticipation pour des animations agréables à l’œil. Pour toujours plus satisfaire notre égo, votre personnage débloque au fur et à mesure de ses dégâts des furies qui sont accompagnées de micro cinématiques.

Une légère critique qui n’entache pas le jeu

Avant toute chose, on retient bien sûr que le jeu est toujours en alpha et les bugs peuvent arriver. Si de notre côté, nous n’avons eu qu’un seul bug de chargement, il ne s’agira pas de notre critique sur ce jeu.

Cette dernière va se fonder sur le fait que pour le moment, les armes ne sont pas équilibrées totalement. De ce fait, il est possible de trouver des combos de deux ou trois objets permettant une invincibilité complète. Pour se faire les furies de certaines armes donnent un bouclier d’une durée allant de 5 à 10 secondes environ. Combiné à cela, si vous disposez d’assez de mana, vous pouvez allégrement spammer un sort coûtant peu et remplissant énormément la jauge de furie. Ainsi, vous vous retrouvez en totale immortalité et le jeu se finit extrêmement vite. C’est ce qui est arrivé dans notre première complétion et c’est dommage que ceci soit possible. On aurait pensé à l’impossibilité de remplir la jauge sous ce bouclier pour rendre la chose plus équitable.

 

Conclusion

Have a Nice Death se présente à nous ce jour comme un Rogue like des plus prometteurs. Si il est toujours en phase de test et donc se finit assez rapidement (comptez une dizaine d’heure), on ne peut que s’attendre à quelque chose de très intéressant sur le long terme. On notera par ailleurs que le studio propose une roadmap prévoyant des ajouts fréquent jusqu’à cet été sans date de sortie définitive.

Or Award Vonguru

Dès que ce dernier sera complet, nous aurons sans nul doute affaire à un jeu avec une re-jouabilité on ne peut plus satisfaisante. De notre côté, il nous tarde de voir (pourquoi pas) plus de personnages jouables et plus d’étages sur le monde de la Guerre qui se veut assez vide pour le moment. Dans tous les cas, il s’agit d’une valeur sûre en terme d’amusement pour la modique somme de 14,99 euros !

Have a Nice Death
8 Le testeur
La communauté ( Votes)
Pour
  • Difficile mais aisé à prendre en main
  • Re-jouable
  • Arsenal varié
Contre
  • Pas vraiment d'histoire
  • Encore un peu court pour le moment
  • Il est trop simple de casser les règles
Graphisme
Scénario
Gameplay
Contenu
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.