Oraxeat TK800F, un siège gamer pensé également pour le télétravail

Nous vous en parlions il y a quelques semaines, la marque française Oraxeat a dévoilé son nouveau fer de lance par le biais du fauteuil TK800F. Un siège gamer dont la particularité première est d’arborer un revêtement en tissu hydrophobe au lieu du classique similicuir. En plus de cela, la firme française le présente comme un atout de choix destiné aux amateurs de confort durant leur longue session de jeu devant télétravailler. Dans le contexte actuel, une composante qui peut s’avérer capitale. Vendu au prix conseillé de 549,99 euros, analyse de ce nouveau fauteuil haut de gamme.

Déballage et détail du colis

Comme toujours, l’emballage de ce genre d’appareil se veut encombrant et lourd. Pour le TK800F, on comptera une trentaine de kilos, pensez à vous faire aider si celui-ci doit se retrouver en étage !

Oraxeat TK800F
Chat vs Carton épisode 3

L’ensemble des pièces est soigneusement protégé soit par un emballage plastique rigide soit par un isolant souple. On déballe ainsi, le dossier, l’assise ainsi que le support et sa fameuse étoile à cinq branches ! Bien entendu, les accoudoirs sont d’ores et déjà fixés pour vous faciliter l’installation. Enfin, les divers accessoires ainsi que les roues sont soigneusement rangés dans une petite boîte.

Oraxeat TK800F
Un revêtement tissu agréable au toucher

En ce qui concerne les matériaux utilisés, Oraxeat fait le choix d’un revêtement tissu hydrophobe pour son assise et le dossier. Si cela peut s’avérer plus fragile, le ressenti au toucher se veut plus doux. Il offre à mon sens sur le long terme moins d’irritation de la peau (on pense à l’été même dans le nord). Il faudra seulement prévoir un entretien plus soigné qu’avec du similicuir !

Côté support de notre fauteuil, on reste sur des bases solides avec notamment la combinaison acier/aluminium. Ces deux matériaux vont permettre une solidité pérenne et supporter plus de poids. Ainsi, le TK800F permet de supporter une personne pesant jusqu’à 130kg. Il s’adaptera d’ailleurs à quasiment toutes les tailles. À plus basse hauteur, il sera destiné à une personne de 1m70 contre 1m95 au maximum de ses réglages.

Oraxeat TK800
Un panel d’accessoires complet

Le montage du TK800F: étape par étape

Étape 1 : la base

Comme pour tout montage, on ne le répètera jamais assez, lisez le manuel ! Ici encore, le mode d’emploi se veut d’une précieuse aide, nous aiguillant pas à pas dans l’assemblage. Pour les premières parties, on compense par monter les roues sur le support étoilé. L’opération, des plus classiques, se répète 5 fois et on passe à la suite.

Oraxeat TK800F
Toujours lire le manuel !

Vient ensuite le moment d’imbriquer le vérin de classe 4. Ces étapes restent assez simples mais une vérification de la tenue de chaque objet est impérative. Cette base venant supporter votre poids, autant s’assurer que tout soit stable !

Oraxeat TK800F
Cinq petites roues à emboiter

Étape 2 : l’assise et le dossier

Généralement, il est recommandé d’être deux pour cette étape. Si comme moi vous avez choisi de monter cela tout seul, on recommandera de commencer par l’assise. On dévisse les vis préinstallées sous cette dernière pour ensuite y fixer la base venant accueillir plus tard les leviers d’inclinaisons. Une fois cette étape effectuée, il ne vous reste plus qu’à venir l’emboîter sur le vérin. Vous avez ainsi une base assez stable.

On enchaîne donc sur la fixation du dossier. Pour ce modèle, Oraxeat fait à nouveau le choix de préinstaller les vis. Cette technique, désormais assez connue dans la manufacture des sièges gamer, permet de s’assurer que les trous sont bien faits. Ceux-ci étant réalisés à la base par une machine, un souci peut vite arriver. Pour rester dans cette optique d’installation solitaire, je vous conseille de commencer par le côté flexible pour ensuite mieux aligner l’autre côté. Cette étape passée, on vérifie que toutes les vis ont été correctement serrées. Et on peut passer aux petits détails.

 

Étape 3 : la finalisation

Vous disposez de deux caches en plastiques qui vont permettre de dissimuler les fixations de part et d’autre de votre nouveau fauteuil. Suite à cela, il ne reste plus qu’à vérifier que tout fonctionne notamment au niveau du levier d’inclinaison et le réglage de la hauteur. Dès que tout est en ordre, on ajoute les coussins pour les cervicales (par le biais d’une petite ceinture souple) et pour les lombaires.

Votre fauteuil est donc complet et il ne vous reste plus qu’à en profiter correctement !

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Casque HS65 Surround de Corsair
Oraxeat TK800F
Tout beau et prêt à l’usage !

 

Le TK800F est prêt

Maintenant que tout a pris forme, on retrouve bien une forme standard des fauteuils gamers actuels. Notamment avec la forme de son assise très courante. À noter, on retrouve de part et d’autre de cette dernière une petite surélévation, ce qui va vous permettre de caler correctement vos épaules. Une façon pour la firme de penser au maintien de votre dos ! Comme pour tout fauteuil neuf, la mousse se veut au départ assez rigide. Le temps de vous habituer à cela et vous aurez un fauteuil qui vous correspond parfaitement.

Un petit détail que j’ai pu relever également par rapport aux précédent produits est son silence intégral. Disposant d’un parquet, il arrive fréquemment que le déplacement de mon fauteuil se fasse bruyant. Ici, aucun son n’est à déplorer et de la même façon, le fait d’incliner son dossier ne grince pas, chose assez fréquente lorsqu’on utilise un fauteuil revêtu de similicuir.

Au niveau des accoudoirs 4D, Oraxeat a fait le choix cette fois-ci de petits boutons imbriqués dans ces derniers. Ce qui nous permet de les avoir à portée de pouce sans chercher pendant des heures. Des petits détails qui vont nous permettre d’apprécier d’avantage les différentes fonctionnalités que peuvent nous offrir un outil aussi simple qu’un fauteuil. Il en va de même pour le levier d’inclinaison qui fait partie intégrante du design.

 

Utilisation & confort au quotidien

Dans le cadre de son utilisation, la firme française nous indique bien le fait que ce dernier soit utilisable pour le gaming de longue durée mais également le télétravail. Deux formes d’occupation qui pourraient se ressembler mais qui diffèrent parfois. On pensera notamment au degré de concentration et également, le fait de devoir effectuer des réunions via Meets ou autre logiciel du genre.

Pour le côté professionnel, le design du fauteuil se veut passe partout, ce qui permet de ne pas trop jurer lors de vos entretiens. Au contraire même, il donne à mon sens un petit côté habillé à votre arrière plan. (Cela reste bien sûr très subjectif !). Pour ma part, je trouve que le côté confort du fauteuil quant à lui se rejoignent quel que soit la tâche choisie.

Comme indiqué un peu plus haut, le constructeur s’est basé sur du tissu, ce qui donne une sensation à mon sens plus agréable, lisse. À cela vient s’associer la mousse du fauteuil relativement dense mais qui vient quasiment jouer un rôle de mémoire de forme sur le long terme. Ce qui nous permet d’obtenir un fauteuil littéralement sur mesure en quelques jours. Rappelons une nouvelle fois qu’Oraxeat a fait le choix d’un tissu hydrophobe, très pratique pour son entretien donc, mais aussi lorsque vous avez de jeunes enfants à la maison…

 

Et donc, nouvel atout du télétravail ?

Oraxeat a fait un pari risqué en changeant de revêtement par rapport à ses précédentes productions. Pour ma part, c’est un détail qui fait mouche, la matière se veut beaucoup plus agréable. De plus, la densité de la mousse reste similaire à ce que la marque présente habituellement donnant une assise confortable (et sur mesure avec le temps). S’il reste toujours la question évidente du ressenti en été, nous avons face à nous un produit fiable.

En ce qui concerne le prix de 549,99 euros, il pourrait s’avérer élevé. Mais si on prend en compte la garantie constructeur de 10 ans, on peut s’attendre à ne prévoir cette dépense que très occasionnellement. Autant se faire plaisir de temps en temps !

Or Award Vonguru

 

Oraxeat TK800F
10 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Siège ergonomique
  • Montage facile
  • Garantie constructeur 10 ans
Contre
  • Le tissu demande plus d'entretien que le cuir
  • Prix un peu élevé mais qui peut se justifier
Montage
Finitions
Confort
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.