NumWorks – La calculatrice française innovante

NumWorks est une start-up française qui a lancé sa calculatrice graphique homonyme en 2017. Elle a rapidement réussi à se faire une petite place face aux concurrents Casio et Texas Instruments dans les lycées ainsi qu’en étude supérieure. La calculatrice open-source se veut beaucoup plus proche des codes actuels de la high-tech.

Unboxing

emballagde la Numworks

Le produit est emballé dans une boite sombre. On y retrouve le visuel de la face avant et arrière de la calculatrice sur ces mêmes faces de l’emballage. Sur la tranche de ce dernier, on y retrouve le nom de l’entreprise.

À l’intérieur, on y retrouve bien évidemment la calculatrice ainsi qu’un manuel, ainsi qu’un câble micro USB permettant la recharge assorti au jaune que l’on retrouve par pointe sur la calculatrice. Vous aurez aussi le droit à un autocollant à l’effigie de la marque.

Bundle Numworks

La calculatrice se trouve avec des dimensions très similaires à celles d’un téléphone moderne. Face aux modèles concurrents, on sera surpris par le centimètre d’épaisseur contrairement aux 2 cm que l’on peut retrouver chez la concurrence. Cette finesse se ressent aussi avec le fait qu’elle soit aussi plus légère de quelque dizaine de grammes.

Comparaison taille Numworks face au redmi note 5 Comparaison épaisseur Numworks face au redmi note 5

Photo Comparaison des dimensions face au Redmi note 5 (6 pouces)

Présentation

Une fois sorti de la boite, on peut retirer le capot de protection de la calculatrice afin d’apercevoir le clavier et l’écran. On reste sur un design épuré avec ce clavier blanc à touches de gris et de jaune. Sur la partie haute de ce dernier, on y retrouve des boutons qui permettront la navigation. En dessous on retrouvera l’ensemble des touches permettant de rentrer les calculs, tel que les fonctions mathématiques communes, les opérateurs et les chiffres.

Lors du premier démarrage de la machine, il sera possible de choisir la langue. Après cette étape, on tombe sur un menu avec des « applications ». Ce système de navigation similaire au smartphone permet l’organisation des fonctionnalités et une intuitivité assez naturelle. On retrouve de base neuf « applications » des plus évidentes comme Calculs ou Fonctions, à des moins comme Régressions, dont une permettant de modifier les paramètres. Dans cette dernière application, il est notamment possible d’activer le mode examen, modifier la luminosité de l’écran ou changer le format d’écriture des calculs et résultats.

On retrouve également le langage de programmation python, avec lequel il est possible d’écrire de petit code et d’en exécuter. Ce langage est celui qui a été retenu par l’éducation nationale pour être enseigné dans les lycées.

Menu HOME de la calculatrice

Caractéristiques techniques

Caractéristiques physiques
Couleur Blanc
Dimensions (L x l x h) 16,0 x 8,2 x 1,0 cm
Poids 167 g
Caractéristiques techniques
Processeur ARMv7 à 216 MHz
Flash ROM 8 Mo
SRAM 256 Ko
Connectique USB Micro-B
Batterie rechargeable 1450 mAh Lithium-Polymère
Écran
  • IPS LCD
  • 2,8 pouces
  • 320 × 240 pixels
Mode examen

 

Utilisation

Au moment où j’écris ces lignes cela fait deux ans que la Numworks est ma calculatrice principale, elle m’a suivie lors de la fin de mon lycée et maintenant dans mes études supérieures. Globalement la calculatrice offre toutes les fonctionnalités attendues à ce niveau-là et n’est pas restreignant. Au contraire, je trouve que l’on peut en retrouver pas mal d’assez pratique qui ne sont pas présentes ailleurs ou sont cachées dans les sous menus.

L’écran couleur avec une résolution correcte combiné avec un système d’exploitation adapté offre un confort visuel donnant une très bonne lisibilité des calculs et graphiques.

Vous devriez regarder aussi ça :
CONCOURS - Gagnez votre disque dur externe Seagate !

Visuel de calcul sur Numworks Visuel de graphique sur Numworks

Concernant l’autonomie, j’ai pris l’habitude d’utiliser la calculatrice avec une luminosité faible qui convient dans la plupart des situations d’intérieur. Dans ces conditions, je n’ai jamais eu de problème de manque de batterie en la rechargeant uniquement deux ou trois fois par ans en la branchant en USB, cela donne l’occasion de mettre à jour le système d’exploitation. Sinon lorsque la batterie est presque vide la calculatrice vous affiche un message, et à partir de ce moment-là vous n’aurez pas de problème pour finir votre journée en l’utilisant.

 

Le plus Numworks

Numworks offre une suite complète en ligne. En effet, c’est à partir de celui si qu’il sera possible de mettre à jour la calculatrice, pas besoins d’un logiciel spécifique. De ce site, il est également possible d’écrire des programmes python sauvegardés sur son compte. Il est ensuite possible de les partager à la communauté et de les injecter dans votre calculatrice.

Un point fort et la présence d’un émulateur, toujours sur le même site permettant d’utiliser une calculatrice virtuelle sans restriction dans l’objectif de se faire un avis sur celle-ci ou simplement utiliser une calculatrice complète. À noter aussi que le même simulateur existe en application iPhone et Android également gratuitement et sans restriction, cela permet d’avoir une calculatrice complète toujours dans la poche et de profiter des habitudes obtenues avec la vraie calculatrice sur téléphone.

émulateur en ligne de la Numworks

Le plus Open-source

La calculatrice étant open-source de manière matérielle comme logiciel, cela offre beaucoup de possibilité de modification personnelle ou trouvable sur internet.

De manière matérielle, il est donc facile de réaliser des projets de modifications électroniques ou sur la coque afin de l’améliorer à votre manière.

De manière logicielle cela permet de créer des « applications » et de les rajouter sur votre calculatrice. Un bon exemple est l’ajout d’un tableau périodique malheureusement absent de la Numworks de base. Pour cela un projet communautaire nommé Omega a notamment été créé, il propose notamment un système d’exploitation dériver de celui de base en ajoutant quelque options. On peut par exemple y retrouver un tableau périodique auquel on peut extraire les données vers la partie Calculs, ou encore la fonctionnalité de faire montre si vous le souhaitez. J’ai personnellement adhéré à ce projet et utilise le système d’exploitation d’Omega, il garde tous les bons points de celui initial tout en offrant une bonne touche de fonctionnalité en plus.

Le site de Omega offre tout comme celui de Numworks la possibilité de mettre à jour la calculatrice, un émulateur en ligne ainsi que sur téléphone Android uniquement et même 3DS si vous voulez. De plus, il est tout comme celui de base régulièrement à jour pour offrir de nouvelle fonctionnalité et il n’y a aucun problème pour alterner entre les deux.

Conclusion

La calculatrice Numworks offre toutes les fonctionnalités attendues pour une calculatrice à 79.99 € sur le site internet officiel ou maintenant chez la plupart des revendeurs internet ou physiques populaires. Et ajouté à cela une touche de moderne en s’inspirant des téléphones qui m’a particulièrement séduite dans l’usage quotidien. Le côté open-source est également un très bon point, car il permet de profiter facilement grâce à la communauté de fonctionnalité en plus, et il est également possible de créer ses propres « applications » si vous avez un besoin spécifique.

 

Or Award Vonguru

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.