Test – Corsair iCUE 7000X RGB

Après vous avoir proposé le très compact P200A de chez Phanteks en test, cette fois-ci, on s’attaque à un très gros morceau. Effectivement, Corsair annonce son boîtier iCUE 7000X RGB, un modèle au format grand tour. Ce dernier pourra accueillir de très gros radiateurs de watercooling ainsi qu’une très grosse configuration. Chez Vonguru, nous aimons bien passer d’un extrême à l’autre.

Du coup, à quoi ressemble ce nouveau mastodonte ? C’est ce que nous allons voir tout au long de ce test !

 

Déballage 

Dès la réception, nous savons que nous avons affaire à un gros boîtier puisque le carton est bardé d’autocollant : « caution, heavy » quand on nous dit pas qu’il faut deux personnes pour le manipuler.

Par ailleurs, malgré sa taille impressionnante, les protections internes, en mousse blanche, remplissent très bien leur office. Aucune casse n’était à déplorer lors du déballage et ce, malgré la présence de panneaux en verre trempé.

 

Caractéristiques globales 

Si la compacité était au rendez-vous avec le Phanteks P200A, avec cet iCUE 7000X RGB, ce n’est clairement pas le cas. Déjà, pour se faire une idée, c’est une référence qui acceptera sans broncher les cartes mères au format E-ATX. Bien entendu, l’ATX, le micro-ATX et le mini-ITX restent parfaitement compatibles… Bien que ridicules dans un tel format, vous en conviendrez.

Bref, assez parlé, entrons dans le vif du sujet avec les dimensions qui sont de 248 (L) x 550 (P) x 600 (H) mm. Le poids, quant à lui, n’est pas précisé, cependant, sur le carton, on peut voir 15 kg. On se doute dès lors que ce boîtier pèse entre 12 kg et 13 kg, de quoi développer son summer body lors du montage et de la réception.

Étrangement, pour ce qui est des matériaux, la marque ne fait pas le choix de l’aluminium. Au contraire, on retrouvera trois panneaux en verre trempé ainsi que de l’acier et du plastique. Acier qui sera présent sur le châssis quand le plastique prendra la relève sur les montants verticaux de la façade et du panneau de contrôle !

 

L’extérieur du iCUE 7000X RGB 

Corsair iCUE 7000X RGB

Avec son iCUE 7000X RGB, Corsair opte pour un design sobre et très monolithique. En effet, on retrouve une très jolie tour en verre, lisse avec un simple logo de la marque présent dans le bas de la façade. D’ailleurs, on remarquera, de part et d’autre, des rainures, à travers desquelles, l’air frais pourra s’engouffrer dans le boîtier. C’est là, le seul moyen retenu par la marque pour faire respirer son modèle.

Nous passons rapidement sur le dessus de ce modèle, avec un petit tour du panneau de contrôle. Il sera riche en connectique puisque l’on peut voir quatre ports USB 3.0 Type A complétés par un USB Type C de norme et de génération inconnue. Cette connectique est complétée par un bouton power et reset ainsi qu’une prise jack micro/casque.

Un peu plus loin, on remarque la présence d’un panneau en verre reprenant le même schéma que la façade. Nous avons donc des ouvertures latérales facilitant le flux d’air. De plus, ces parois vitrées sont maintenues grâce à un système « push-pin » permettant un retrait et une remise en place simplifiée. Enfin, sous cette vitre, nous avons un long filtre à poussière magnétique en nylon.

À l’arrière, c’est l’agencement classique avec l’emplacement de l’alimentation dans le bas tandis que la connectique de la carte s’insèrera dans le haut. Entre deux, nous avons huit slots d’extensions complétés par trois slots verticaux. Vous l’aurez compris, l’installation d’une carte graphique dans ce sens sera possible, à condition d’avoir le riser PCIe qui va bien.

Sous le boîtier, nous n’avons pas grand chose de particulier à noter si ce n’est la présence de pieds en acier peints en noir. Ils présentent aussi un revêtement en caoutchouc qui adhèrera bien au sol. Voilà qui ne nous facilitera la tâche lors des manipulations. Mais pensons au summer body encore une fois.

On terminera par mentionner la présence d’un filtre à destination de l’alimentation dans le fond du boîtier. Cependant, il se retirera latéralement et non par l’arrière. Au vu du bestiau, il est préférable qu’on n’ait pas à le bouger si on veut nettoyer la filtration.

 

L’intérieur du iCUE 7000X RGB 

Le passage à l’intérieur du boîtier se fait facilement puisque les panneaux latéraux sont maintenus grâce à un système push-pin. De plus, ces mêmes panneaux sont montés sur charnières, ainsi, ils pivoteront facilement et pourront même être retirés en tirant dessus à condition de dévisser la visse qui assure leur maintient.

Autrement, en interne, nous avons un agencement classique avec une carte mère s’installant au-dessus de l’alimentation. Alimentation, qui au passage, profite d’un cache ajouré.

À l’arrière du boîtier, nous retrouvons les emplacements de stockage au nombre de neuf. Six d’entre eux se répartissent dans deux cages renfermant des paniers amovibles compatibles 2,5″/3,5″. Lesdites cages seront amovibles et pourront être totalement retirées dégageant encore plus d’espace pour l’alimentation. Notez que de base, Corsair mentionne une compatibilité de 225 mm pour les blocs d’alimentation. Enfin, les trois derniers emplacements sont des platines 2,5″ uniquement.

Toujours à l’arrière du iCUE 7000X RGB, on remarque la présence de petites choses très intéressantes. La première concerne la présence d’un boîtier Commander Core XT qui gèrera jusqu’à six ventilateurs Corsair ainsi que leur éclairage. On pourra piloter tout ce petit monde grâce au logiciel iCUE de la marque.

La seconde chose concerne le petit hub placé juste à sa gauche. Celui-ci permettra d’alimenter et de piloter jusqu’à six ventilateurs PWM grâce à la carte mère. Toutefois, il n’y aura pas de support logiciel le concernant.

Enfin, la marque propose tout un système de goulottes et de bandes velcros visant à simplifier la partie câblage. L’objectif étant de déposer vos câbles à l’intérieur et de les plaquer grâce aux bandes. Au vu de la quantité importante de connectique en tout genre, c’est une bonne chose qu’elles soient là.

 

Un petit mot sur le H170i Elite Capellix

En guise de refroidissement, nous avons choisi d’installer le tout nouveau H170i Elite Capellix de la marque. Il est question d’un système watercooling de type tout-en-un de grande taille. Effectivement, 420 mm, ça en impose et il faudra de la place pour l’accueillir… Place dont dispose justement le boîtier iCUE 7000X RGB que nous testons présentement.

Corsair iCUE H170i Elite Capellix

Brièvement, nous retrouvons un kit qui dispose d’un système de refroidissement avec un radiateur en aluminium. Ce dernier accueillera trois ventilateurs en 140 mm fonctionnant jusqu’à 2000 tr/min. À plein régime, tout ce petit monde génèrera un flux d’air de 97 CFM et une pression statique de 3,0 mmH2O.

Encore une fois, nous avons un support logiciel, le fameux iCUE de la marque qui permettra de tirer parti de l’éclairage RGB ou de gérer la vitesse des ventilateurs. Mais on vous en dira plus dans le test technique qui sortira prochainement sur Overclocking.com.

 

Le montage de la configuration 

Corsair iCUE 7000X RGB

Très clairement, l’installation de vos composants ne posera pas le moindre problème. En effet, ce boîtier est suffisamment grand pour y accueillir les cartes graphiques les plus imposantes : 450 mm au maximum. Comme vous pouvez le voir, notre RTX 2070 Strix signé Asus paraît toute petite alors qu’elle mesure 30,5 cm tout de même. Idem pour les ventirads CPU, aucune contrainte particulière n’est à déplorer avec 175 mm de hauteur.

Vous devriez regarder aussi ça :
Riot - Coup d'envoi pour la phase finale du VALORANT Champions Tour

Bref, le montage de notre configuration ne nous aura pas posé de problème particulier. La carte mère ainsi que l’alimentation venant s’installer simplement dans leurs emplacements respectifs. Le watercooling sera une véritable partie de plaisir, Corsair annonçant la compatibilité avec plusieurs radiateurs de grandes tailles :

  • Façade : 420/480 mm (3x 140 mm ou 4x 120 mm)
  • Haut : 420/360 mm (3x 140 mm ou 3x 120 mm)
  • Plateau de carte mère : 480 mm (4x 120 mm)
  • Arrière : 140/120 mm (1x 140 ou 1x 120 mm)

Toutefois, pour installer un si gros radiateur à côté de votre carte mère, il y aura une petite gymnastique à faire. Il faudra retirer les cages HDD placées sous le tunnel d’alimentation ainsi qu’un cache obstruant cet emplacement. Enfin, on viendra installer une nouvelle terminaison du cache alimentation libérant le bas du iCUE 7000X RGB.

De notre côté, nous avons simplement placé le radiateur du H170i Elite Capellix dans le haut. Ceci venant casser cet effet de vide à cet endroit. D’ailleurs, c’est l’un des problèmes des boîtiers grand tour, cet effet de vide lorsqu’il ne sont pas remplis.

 

Et le câblage, ça se passe comment ?

Corsair iCUE 7000X RGB

Pour la partie câblage, les choses ne sont pas aussi simples puisque le boîtier présente déjà un grand nombre de câbles. Insérer la connectique de l’alimentation dans les goulottes ne sera donc pas chose aisée puisqu’elles sont déjà surchargées par ce qui est déjà présent : ventilateurs, boîtier Commander Pro XT, etc. Ajoutez à cela, le second contrôleur de l’AIO et on s’y perd assez rapidement. Ce ne sera pas une tâche facile pour les néophytes.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, il y en a partout et ça part dans tous les sens. Malgré tout, nous avons tenté de regrouper les câbles dans le bas, au niveau du connecteur ATX 24 broches de l’alimentation à l’aide de colliers en nylon. Idem au dessus de l’alimentation avec la connectique en façade du boîtier.

D’ailleurs, vous pouvez le voir, le câble ATX 24 broches ne passe pas dans le système de gouttière puisque cela créer une surépaisseur empêchant la fermeture de la double porte… Bref tout un micmac. Néanmoins, avec un peu de patience, on finit par y arriver, mais disons que ce n’est pas la partie la plus simple du montage, loin de là.

 

Quelques relevés 

Pour tester ce boîtier signé Corsair, nous l’avons mis à l’épreuve sur le jeu Assassin’s Creed Odyssey, pendant 16 minutes de chauffe. À l’issue, nous effectuons deux
séries de relevés moyenné de 2 minutes chacune où l’on regarde la température du die du CPU ainsi que sa fréquence, idem pour le GPU, températures et fréquences sont relevées. Sachez aussi que nous laissons la configuration dans ses paramètres par défaut.

Ensuite, le bruit est mesuré grâce à un sonomètre à une quarantaine de centimètres à la fin des 20 minutes de test, toujours en jeu.

Températures 

Nous avons donc relevé la température de la carte graphique en jeu mais aussi du processeur. Nous avons noté une température moyenne de 63,1 °C pour le GPU et 34,9 °C pour le CPU. Grâce à l’espacement mais aussi à la ventilation présente de base dans ce iCUE 7000X RGB, notre configuration de test est plutôt bien refroidie. Pour la carte graphique, une Asus RTX 2070 Strix, elle est même plus froide que lors du test du P200A de Phanteks, qui pour rappel affichait 76 °C, soit plus de 10 °C de moins.

Fréquences

En ce qui concerne les fréquences, pendant notre partie de Assassin’s Creed Odyssey, notre carte graphique affiche une fréquence de 1890 MHz. Elle monte donc plus haut que lors du test du P200A de Phanteks où l’on avait relevé 1860 MHz. Cela signifie, que notre RTX 2070 respire suffisamment pour monter plus haut que le boost annoncé par Asus (1845 MHz pour rappel).

Concernant le processeur, notre Ryzen 7 1700X monte à 3,4 GHz de fréquences.

Bruit

Lors de nos relevés sur Assassin’s Creed Odyssey, nous avons relevé un bruit de 36 dB. Dans notre boîtier du jour, le bruit généré par notre configuration de test sera bien contenu. Il saura se faire oublier, d’autant plus si vous jouez avec les enceintes allumées ou même au casque.

Corsair iCUE 7000X RGB - Bruit en dB

Conclusion

Avec son iCUE 7000X RGB, Corsair nous propose un très gros boîtier au format grand tour. Comme bien souvent, nous avons là une tour imposante et surtout très lourde. Cependant, cela n’a pas que des désavantages puisque l’on pourra se faire plaisir côté montage avec un excellent support des composants, particulièrement côté watercooling.

Ce modèle débarque également avec un boîtier de contrôle permettant la gestion de six ventilateurs de la marque. La gestion pourra se faire via le logiciel iCUE grâce auquel on pourra en tirer la quintessence. Attention néanmoins au câblage, qui pourra s’avérer compliqué du fait de l’importante quantité de fils en tout genre apporté par ce contrôleur Commander Pro XT. Et ce ne sont pas les assistances au câblage, déjà saturées qui vous aideront beaucoup.

Corsair iCUE 7000X RGB

À côté de ça, nous avons là un boîtier très bien fini avec un joli design sobre. Malgré tout, certains pourraient trouver la teinte des panneaux trop prononcée, de notre côté, nous aimons bien, elle fait davantage ressortir l’éclairage RGB.

Enfin, on retrouve un boîtier avec une ventilation complète de base remplissant bien son office. Côté bruit, même constat, nous n’avons pas eu à nous plaindre et dans tous les cas, si le bruit venait se faire sentir, il sera possible de réguler tout ça grâce au logiciel de Corsair.

Bref pour toutes ses qualités, nous décidons de lui décerner l’or !

Or Award Vonguru

Concernant le H170i Elite Capellix, on entrera plus dans les détails lors du test sur Overclocking.com, même si pour l’heure, il nous a déjà fait forte impression !

Merci à Corsair

Corsair iCUE 7000X RGB
8 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Construction soignée et bonnes finitions
  • Très joli design (sobre et épuré)
  • Le panneau en verre trempé fumé qui donne un certain style
  • Assistances pour le câblage présentes
  • Ouverture facile des panneaux via système push-pin et charnières
  • Contient bien le bruit généré
  • Garde les composants au frais
  • La présence d'une filtration intégrale
  • Panneau de contrôle riche en connectique
  • Le nombre de ventilateurs RGB présents de base
  • Présence d'un boîtier Commander Core XT
  • La grande compatibilité avec presque tous les composants du marché
  • La possibilité d'installer de gros AIO ou radiateurs de watercooling
  • Support logiciel complet via iCUE
Contre
  • Câblage très difficile à cause du nombre de câbles présent de base...
  • ... Ce qui rend les assistances au câblage difficilement exploitables
  • Boîtier très lourd et difficile à manipuler seul
  • Prix pas à la portée de toutes les bourses mais on est sur du haut de gamme
Design
Silence
Refroidissement
Stockage
Assemblage
Qualité de Fabrication
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.