Notion : l’outil tout-en-un

En tant qu’étudiant, en tant que freelance ou en tant que n’importe qui, il est nécessaire d’avoir un logiciel pour prendre des notes ou créer une liste de tâches. Jusqu’à il y a quelques mois, ma stack de logiciel était assez large tant mes besoins étaient divers mais en même temps assez limité. Je devais en même temps pouvoir faire des tableaux Excel, prendre des notes avec pagination sur un Word ou sur Google Keep et bien d’autres. En fait, c’était un immense bordel et je passais mon temps à faire des alt-tab, je devenais fou. Rapidement, je suis parti à la recherche d’un soft qui regrouperait tout ça, ou du moins une grosse grosse partie.

 

« Mais Notion, c’est quoi ? »

OK, j’arrête mon vlog ici. Notion est une application web, iOS et Android optimisé pour la gestion de workspace. En gros, pour ceux qui ont déjà bossé dans des grosses boîtes, il s’agit d’un Confluence simplifié mais génial.

 

Les espaces

Dans Notion, vous créez des espaces qui peuvent être indépendants ou interdépendants. Ils sont classés par parents-enfants et vous pouvez donc créer autant d’enfants que vous le souhaitez. Ces espaces peuvent être rendus publics ou privés en fonction de si vous souhaitez les partager ou non.

 

Les blocs

Ces espaces peuvent être remplis avec absolument tout ce qu’on veut. Vraiment. La solution intègre des connexions à plein d’APIs pour intégrer des modules spéciaux à vos pages (musiques via Spotify, repo via GitHub…) et ça c’est cool, on n’a plus des liens qui trainent partout sur la page pour renvoyer à des services externes.

On retrouve aussi des modules propres à Notion comme des tableaux typés Trello en plus simples, des tableaux qui remplaceront des Excel ne nécessitant pas de calculs (c’est à dire 99% des miens).

Ensuite, on rédige ses textes comme on le souhaite, on peut même définir des priorités sur les titres (Heading 1, 2, 3…) qui on le verra plus tard seront intéressants si on souhaite exporter une page.

Chaque bloc peut être créé avec un raccourci commençant par un « / » :

  • Titre x : /headingx
  • Fichier : /file
  • etc…
Vous devriez regarder aussi ça :
Récap' cinéma : découvrez les sorties cinéma du 28 juillet 2021

Mine de rien, c’est le genre de feature qui fait gagner un temps monstre sur la durée, on gagne des automatismes qui nous rendent plus rapide et plus productif.

Interface de Notion

Pour les plus techniques d’entre vous, Notion est basé sur du Markdown. C’est-à-dire que le formatage est optimal. Il existe des blocs pour formatter du code selon un langage, styliser des équations…

 

Une collaboration simplifiée

Les espaces peuvent être partagés séparément avec vos amis, vos collègues ou votre famille possédant aussi un compte Notion. Cet aspect collaboratif est au centre de l’esprit Notion, puisque le nombre de personnes avec qui partager ses pages est l’une des seules choses qui pourrait vous faire prendre un abonnement payant, vraiment.

Dans un espace de collaboration, chaque parti peut modifier la page en temps réel pour les autres. S’il veut attirer l’attention de quelqu’un d’autre, il peut aussi le tagger où il le souhaite.

 

L’export : la propreté comme maître-mot

Vous avez déjà exporté un document Google Docs en PDF pour l’envoyer à quelqu’un ? C’est pas beau, hein ? Eh bien Notion sera la solution là-dessus. Grâce au Markdown (md) dont l’on parlait un peu plus tôt, les exports de Notion sont stylisés de manière particulièrement propre. Les marge, la pagination, tout est fait pour que le fichier soit prêt à envoyer à n’importe qui.

Un exemple ici d’export PDF à partir d’un simple texte, d’une image et d’un titre.

D’ailleurs, cela ne se limite pas à du PDF, de l’HTML, du Markdown ou du CSV sont aussi disponible (d’où l’utilisation du md).

 

Accessible partout

Peu importe votre workflow, il est toujours très agréable de travailler sur un logiciel minimaliste et accueillant visuellement. Notion se veut pour ça particulièrement propre.

Il est disponible sur iOS, Android, Windows et sous forme de web-app.

Pour la plupart des utilisations, Notion Personal (gratuit) suffira. Mais pour les équipes ou utilisateurs poussés, voici la grille tarifaire :

Conclusion

Il n’est pas toujours simple d’expliquer le fonctionnement de Notion tant les fonctionnalités sont larges. Par contre, l’essayer prend quelques minutes. L’article n’est absolument pas sponsorisé ni affilié. Nous n’en tirons rien.

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.