Souris Razer Orochi v2 : du sans-fil à pile optimisée pour la durée de vie

Si on ne présente plus Razer de par leur célébrité, il n’est pas sans rappeler que la marque ne cesse d’innover. En effet, son fer de lance sur ces dix dernières années aura été d’améliorer ses produits déjà bien implantés sur le marché. C’est le cas notamment du Blackwidow qui en est à sa troisième version. Ici, on va se focaliser sur le renouveau de la Orochi, une souris sortie initialement en 2009 et faisant peau neuve à présent. Sans plus de surprise, il s’agit de la première souris Razer sans fil fonctionnant à pile. Un aspect déroutant mais qui se justifie selon la marque par une durabilité accrue. Vendue au prix conseillé de 79.99 euros, que penser de cette nouvelle génération de produit ?

Pour ce test, nous avons disposé du tout nouveau Razer Sphex V3

Unboxing de la Orochi v2

Si comme moi, vous êtes familier des produits Razer, vous connaissez par cœur leur packaging vert et noir. Mettant en avant au premier plan la souris, on y voit rapidement la forme de celle-ci. Néanmoins, il n’est pas possible de voir par ce biais que la souris est destinée uniquement aux droitiers. Les boutons latéraux se confondant avec l’arrière plan.

La boîte a souffert du trajet, mais la souris est en parfaite condition

La seconde mise en avant se fait sur les spécificités. On y voit rapidement deux moyens de connexion : le Razer Hyperspeed (ou le dongle fourni avec l’appareil) ainsi que la connexion Bluetooth. De quoi vous donner l’embarras du choix pour vos périphériques. Ce qui aura su retenir mon attention, c’est surtout la mention sur la durée de vie. En effet, la marque met en avant ceci comme pouvant aller jusque 950 heures de durabilité avec une seule pile. Pour paraphraser, il faudrait donc compter environ 118 jours de jeu à raison de 8 heures par jour pour la vider. Un argument de choix qui pourrait peser dans la balance.

Enfin, à l’arrière de la boîte, on va retrouver les différents axes techniques sur lesquels s’oriente la Razer Orochi v2. Bien évidemment, on retrouve les mentions citées précédemment mais également le fait que la souris fonctionne aussi bien avec une pile de type AAA que AA. De quoi donner une versatilité intéressante (ou la possibilité de taxer celles de la télécommande ou d’un ustensile au hasard chez vous).

 

Caractéristiques techniques

  • Poids de 60 grammes (pile exclue) pour une souris ultra légère facile à manier
  • Capteur optique avancé Razer 5G – Maximum 18000 DPI
  • Switchs mécaniques de souris Razer de deuxième génération
  • Patins 100% PTFE
  • Mémoire de profil intégrée
  • 6 boutons personnalisables
  • Connexion via dongle USB fourni ou Bluetooth
  • Coque supérieure interchangeable
  • Dimensions 108 x 62.6 x 38.5mm
  • Garanti 2 ans

Bonus – Une apparence totalement personnalisable

Suite au fait qu’il faut retirer la façade avant pour placer la pile, Razer a imaginé par ailleurs un concept de coque personnalisable. Ainsi, il vous est possible de varier vos envie ou votre design en fonction de vos préférences. Naturellement, il faudra prévoir un supplément de vingt euros par rapport au prix initial de la souris. Si pour le moment ces dernières ne sont pas dissociable à la commande, on peut facilement s’attendre à un marché parallèle dans les prochaines semaines.

 

Razer Orochi v2

 

Première rencontre avec la nouvelle Orochi

Dans un premier temps, on va chercher à mettre en marche cette petite nouvelle. Pour cela, rien de plus simple, vous trouverez une petite encoche sur la partie inférieure de la souris pour soulever la paroi. Sous celle-ci, on retrouve le dongle USB ainsi que l’emplacement de la pile. Attention cependant, s’il y a deux emplacements un seul à la fois doit être utilisé.

Comme pour de nombreux produits de la gamme, la première installation va vous proposer d’installer le fameux logiciel de la firme, Razer Synapse. Étape primordiale de votre installation, il est question ici de pouvoir la configurer à votre sauce. Passé cet étape, on découvre malheureusement qu’il n’est pas possible de directement afficher la durée de vie restante sur votre barre des tâches. Aussi, il vous faudra vérifier périodiquement où en est la pile. Qu’a cela ne tienne, au moment d’écrire ces lignes après deux semaines d’usage, elle n’a toujours pas bougé d’un pouce.

Razer Orochi
Un aperçu de l’état de la batterie sur Synapse

Une fois que celle-ci est installée, on découvre par ailleurs que le dongle Razer Hyperspeed est prévu pour recevoir les fréquences de tous les appareils Razer sans fil compatibles. Un énorme point que l’on peut attribuer pour l’avancée technologique. On peut donc ainsi rêver d’une seule prise USB pour trois voire quatre périphériques pour les plus gourmands.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Soundcore Life P3 : des écouteurs toujours aussi efficaces

Sur des aspects plus esthétiques, on constate que la souris est relativement petite. Pour ma part, la paume de la main se retrouve sur le tapis là où une souris plus conventionnelle va accueillir la base du poignet. Ceci étant, il est très facile de s’adapter à celle-ci quelque soit votre posture favorite, les claw grip et les palm grip sont tout à fait possible et facile à appliquer.

 

Ce qui nous intéresse, c’est le jeu !

Comme pour chacun des appareils, le tout est de savoir ce que vaut la Orochi en jeu ! Compte tenu de son manque de boutons supplémentaires, on fera vite l’impasse sur les MMORPG. Dans le cadre de ces essais, on va d’avantage se focaliser sur les FPS et les MOBA, deux des genres prédominants actuellement.

Razer Orochi
Configurez vos boutons en fonction de votre jeu

En ce qui concerne les FPS, on s’est donc focalisé sur une sensibilité très basse (450Dpi). Sans aucune surprise, la maniabilité se veut relativement intuitive. L’absence de fil rend les mouvements plus fluides et sa légèreté est opportune pour offrir un maximum de précision dans vos actions. Étonnamment, on ne ressent que trop peu le sans fil et la réactivité de cette dernière est proche voire identique à une souris filaire. Les deux boutons latéraux suffisent à leur peine et le fait qu’ils soient positionnés juste au dessus du pouce est bien pensé. Impossible d’appuyer dessus par inadvertance et ruiner vos plans futurs.

Razer Orochi

Pour les MOBA, il en va de même à l’exception que les mouvements se veulent moins amples et nerveux en règle générale. On va donc penser à une sensibilité plus haute au profit de mouvement fluides mais précis. Comme pour les FPS, on retrouve l’ensemble des atouts que l’on recherche avec une souris filaire mais sans les inconvénients de restriction. Pari assurément gagné pour Razer sur les deux plans.

Sur la durée maintenant, il s’agit tout de même d’une petite souris. Si votre maintien n’est pas optimal et qu’une pause régulière n’est pas prévue, votre canal carpien risque d’en prendre un coup comme cela a pu arriver à votre humble serviteur. Le bras maintenu en l’air trop longtemps et c’était fini de la session du jour. Avec plus d’attention, vous pouvez facilement enchainer une journée sans aucun soucis ergonomique.

Que penser de la Orochi et son fonctionnement à pile ?

La Razer Orochi V2 semble avoir tout pour plaire, depuis son avancée technique en terme de sans fil polyvalent jusqu’à sa durée de vie encore hypothétique. Si la page du produit semble vouloir calculer approximativement sa durée de vie. Il n’en reste pas plus efficace que le test lui-même. Si l’on doit se donner rendez-vous d’ici une centaine de jours pour faire le point, alors le calendrier est déjà marqué.

Côté fonctionnalité, on est en droit d’attendre tout ce qui est proposé depuis la fiabilité jusqu’à la précision des mouvements. Ceci dit, la seule ombre au tableau que je puisse dénoter jusqu’à présent est la taille mini prévue pour ce modèle. Vendue au prix de 79.99 euros, il s’agit d’un budget conséquent pour une souris. Mais cette dernière s’avère prometteuse pour les autres futurs produits similaire chez Razer. On appréciera tout particulièrement le fait de disposer de coques interchangeables, de quoi toujours renouveler votre style en toute situation.

Un VG d'or ! award

Razer Orochi v2
8 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Très bonne prise en main
  • Revêtement non dérapant même sur la durée
  • Durée de vie de la pile impressionnante
  • Légère comme une souris à trou
  • Molette précise
Contre
  • Un peu petite
  • Pas de RGB (justifié pour ne pas épuiser la batterie)
  • Pas de visibilité rapide sur l'état de la pile
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.