MDRILL One Pro : un micro polyvalent et discret

Avec la recrudescence du télétravail et des visio-conférences hebdomadaires, avoir un microphone de qualité chez soi n’est plus réservé aux joueurs ou aux vidéastes. Avoir une belle qualité audio pour communiquer avec ses collègues ou clients est aussi important que pour joueur efficacement avec ses mates.

Le problème c’est qu’acheter un microphone est souvent un vrai casse-tête : micro-casque, micro sur pied, en USB, en micro-Jack etc. Le MDRILL One Pro essaie de mettre tout le monde d’accord avec un micro aussi passe-partout que polyvalent.

 

Construction et design

Pour les fans de Mate Black (noir mat) à la MKBHD, vous allez être plus que conquis puisque l’entièreté du micro en est vêtu. Du pied jusqu’à sa grille il se veut des plus sobre, discret mais relativement agressif. On retrouve les racines gaming que l’on peut avoir sur certains concurrents (notamment chez Razer par exemple) mais qui ne le rend pas kitsch. Au contraire, cela lui donne un certain charme qui se fondra dans la plupart des setup, bien qu’un modèle blanc aurait été appréciable pour certains.

Le pied, ainsi que le corps du microphone sont construits d’un plastique dur très agréable au toucher et à l’allure robuste. La grille est quant à elle en aluminium. Bien que l’on n’atteigne pas les standards de premium que l’on pourrait par exemple avoir chez Sennheiser, la qualité est là et les finitions ne font pas cheap. Les charnières sont solides, aucun jeu n’est à déclarer bien qu’il faudra régulièrement penser à resserrer les deux vis latérales pour ne pas perdre notre configuration.

Un fin écran se trouve sur l’avant du microphone. Seul élément brillant, il ressort sans trop de problème et se veut agréable à regarder. Il s’éteint au bout de quelque secondes d’inactivités pour ne pas gêner l’utilisateur. Sur l’arrière se trouvent deux molettes destinées à régler le niveau sonore en sortie audio, ainsi que le gain en entrée. Elles sont grosses, bien finies et très précises.

Enfin, une bande LED entoure la base du microphone pour les fans de RGB. Elle est puissante, agréable et peut être changée de couleur en appuyant sur un bouton situé lui aussi à la base. Notez qu’elle peut être complétement éteinte.

 

Utilisation

Une des forces du MDRILL One Pro, c’est sa capacité à changer de mode de prise de son : cardioïde, stéréo, omnidirectionnel et bidirectionnel. L’emploi du terme polyvalence vient donc d’ici, chaque personne pourra selon le moment choisir entre le mode qui lui convient le plus. En réunion ? cardioïde. En conférence ? Omnidirectionnel. En train d’enregistrer un podcast ? Bidirectionnel ? Les cas d’utilisations sont très larges et c’est clairement ce qui fait sa force.

Vous devriez regarder aussi ça :
Comment Notion a remplacé plus de la moitié de mes logiciels

Le microphone se branche en USB-C à sa base et en USB 3.0 classique sur votre ordinateur. Maintenant devenu une norme, l’USB-C est ici de très bonne facture, de même pour le câble (tressé qui plus est).

Deux boutons à l’avant permettent pour l’un de mute-démute directement depuis le micro et pour l’autre de changer le mode d’utilisation. Le bouton micro passera au rouge (initialement en vert) si vous êtes muet. Au dessus, les quatre icones correspondant à chaque mode seront allumés en bleu s’ils sont sélectionnés.

À l’arrière, les deux molettes permettent donc de régler le gain en entrée et le volume de sortie. Pour le gain, rien de particulier à signaler. Pour la sortie audio, elle se branche en jack à la base du microphone. Les deux volumes sont visibles sur l’écran à l’avant du microphone.

 

Qualité sonore

Sans surprise, le MDRILL One Pro délivre une superbe qualité sonore et surtout pour sa tarif d’environ 120 €. En fait, le son est précis, assez chaud et plutôt bien filtré. Il s’agit du premier microphone que je teste sur lequel je peux choisir entre cardioïde, bidirectionnel etc… Il faut avouer qu’on se surprend rapidement à jouer avec et écouter les différences. Elles sont assez faible dans un environnement calme mais dans certains open-space, il est clair qu’il peut être bénéfique de pouvoir rapidement laisser, ou non, passer la voix de ses collègues.

Voici quelques enregistrements (via notre bon vieux Audacity et sans retouches) :

 

Conclusion

Acheter le Thronmax MDrill One Pro

Pour conclure c’est un excellent micro. Je n’ai pas grand chose à ajouter si ce n’est qu’il hérite d’un beau design, des belles finitions, d’une utilisation plug&play aux petits oignons, d’un son plus que correct et une polyvalence rare. Pour 120 €, foncez.

Un VG d'or ! award

Thronmax MDRILL One Pro
9 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Design sobre mais élégant
  • Réglages audio depuis des boutons physiques
  • Finitions très propres
  • Qualité audio
Contre
  • Réglage sur un axe unique
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.