Falcon et le Soldat de l’Hiver, on regarde ?

Bien évidemment, après le succès de WandaVision auprès de ma maisonnée, j’ai enchaîné sans me poser de questions avec la nouvelle série à gros budget signée Marvel Studios et Disney, à savoir Falcon et le Soldat de l’Hiver ou en anglais, The Falcon and the Winter Soldier. Cette dernière est une mini-série américaine, comprenez donc qu’il n’y aura pas de saison 2, de six épisodes diffusée depuis le 19 mars 2021 sur la plateforme de streaming Disney+, à hauteur d’un épisode par semaine. Produite par Marvel Studios, il s’agit de la deuxième série de l’univers cinématographique Marvel (la première étant WandaVision, vous suivez ?) sur cette plateforme et elle fait partie de la phase IV.

Voici donc sans plus attendre la vidéo trailer ainsi que le synopsis de la série, histoire de bien vous mettre dans le bain.

« Quelques mois après la fin des évènements liés à Thanos, Bucky Barnes fait équipe avec Sam Wilson, qui possédait le bouclier de Captain America avant de le remettre au gouvernement. Les deux hommes vont se lancer dans une aventure planétaire et vont devoir faire face aux Flag-Smashers, un groupe terroriste possédant des capacités physiques hors du commun, cherchant à faire revenir le monde à son état pendant l’éclipse, et dirigé par Karli Morgenthau.

Ils ont obtenu leurs capacités en volant du sérum de super-soldat à PowerBroker, le dirigeant de l’île criminelle de Madripoor. Ils sont également confrontés à John Walker, un ancien militaire choisi par le gouvernement pour être le nouveau Captain America et qui a, par conséquent, récupéré le bouclier.

Afin de faire face aux Flag-Smashers, Sam et Bucky vont faire évader leur vieil ennemi Helmut Zemo de prison afin de conclure une alliance avec lui et tous les trois vont faire cavale ensemble. Ils vont aussi croiser la route de Sharon Carter qui, après les événements de Captain America : Civil War, est devenue une ennemie d’état et s’est justement réfugiée à Madripoor, où elle fait maintenant du trafic d’œuvres d’art. »

 

Sérieux et humour

Difficile de ne pas se laisser séduire par les nouvelles super-productions de Disney, surtout lorsqu’elles s’attaquent à l’univers Marvel. Qu’on aime ou non, il faut encore une fois saluer le travail titanesque réalisé pour le MCU. De mon côté, j’aime réellement le format série, qui m’offre chaque semaine du cinéma dans mon salon et en ces temps où la culture est au point mort, je ne peux qu’apprécier le bien que cela fait à mon moral !

Et alors que je rêve d’une séance de cinéma à l’ancienne avec mon amoureux, pop-corn à la main, je me laisse facilement tenter par les histoires post-Thanos, bien que ces dernières n’exploitent, pour le moment tout du moins, clairement pas assez les conséquences que le Snap Reverse a eu sur la planète, les gens qui sont revenus, ceux qui n’étaient jamais partis etc. Ici avec Karli et son groupe, qui cherchent à faire revenir le monde à son état « Thanotien », on commence à effleurer tout doucement, et seulement du bout du doigt cette problématique. Car oui, faire revenir tout le monde, c’est bien joli, et cela apporte beaucoup de bonheur à certains, mais cela créé également un énorme bordel !

Vous devriez regarder aussi ça :
Récap' cinéma - découvrez les sorties cinéma du 13 octobre 2021

Snap Reverse

Rappelons que Thanos n’est pas le méchant tout méchant qu’on nous peint à chaque fois, notamment chez Disney. La surpopulation de la planète est un problème (même en vrai !). Par exemple, si tout le monde vivait comme des français moyens, il faudrait 2,5 planètes Terre. Alors imaginez passer de – 50% de la population, toutes espèces confondues, à de nouveau 100% après 5 ans.

Passé ce point, revenons à notre série. Un autre point reste à souligner, celui de New Captain America qui, dès son apparition dans l’épisode 1, nous indique clairement le rôle qu’il va jouer d’entrée de jeu : le méchant. Comment le sait-on ? À sa tête. C’est écrit sur son visage, et je me souviens avoir dit à mon mari : « Bon, c’est dommage de nous spoiler l’intrigue juste avec le choix de l’acteur », et spoiler, ça n’a pas loupé !

Faucon et le soldat de l'hiver

Parlons maintenant un peu de la « méchante », Karli, très Thanotienne, car son but est noble, mais les décisions qu’elle prendra le seront un peu moins. Karli fait parti de ceux qui pensent que rien ne bouge sans violence, sans décision radicale. On retombe sur ce que je disais plus haut, concernant les conséquences du Snap Reverse, mais je trouve malheureusement toujours qu’elles ne sont pas assez exploitées, assez expliquées, assez creusées.

La série n’apporte pas grand chose, soyons honnête. Tout est tracé d’avance, vous allez tout voir venir à des kilomètres (ou presque) et pourtant, elle suit le chemin du MCU que Disney a tracé, et reste à prendre en compte pour la suite des évènements, que j’ai hâte de voir. Autre aspect que j’ai beaucoup apprécié avec The Falcon and the Winter Soldier, c’est bien le côté politisé qui fait écho aux très tristes actualités américaines. Vous n’êtes pas sans savoir que des émeutes éclates aux quatre coins du pays suite aux meurtres de personnes de la communauté noire perpétrés par des policiers. Un autre message fort est également présent lors du dernier épisode, montrant qu’il ne faut pas attendre d’avoir l’approbation des autres, et qu’il faut savoir prendre le taureau par les cornes par moment. Sans vouloir spoiler, évidemment, je vous laisserai juger par vous-même… Ici, l’Amérique ne semble pas prête à avoir un Captain America noir. Enfin…

S’il fallait cependant retenir un point fort à The Falcon and the Winter Soldier, c’est bien son humour ! Chaque épisode dispose de quelques punchlines qui vous feront sourire VOIRE rire. Un équilibre difficile à trouver pour une série sérieuse, et pourtant, cela fonctionne à merveille.

Si la série se regarde et s’apprécie, elle est tout de même entachée par l’épisode final, comme toujours, trop américanisé, trop centré sur les USA. Peut-être serait-il temps qu’Hollywood comprenne que les USA ne sont pas le reste du monde, et surtout, qu’on commence sacrément à se lasser de ce genre de fin.

 

Alors, on aime ?

Même si nous sommes clairement à des années lumières de la série de l’année, Falcon and the Winter Soldier se laisse regarder sans aucun problème pour tous les fans de Marvel, ou tout simplement ceux qui apprécient l’univers.

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.