Test – Strong Atria Wi-Fi Mesh 1200 

Contexte

Avant de commencer ce test, nous voulions préciser un peu le contexte qui nous a amené à essayer ce type de produit. Nous vivons dans une grande maison de plus de 200 m². Dans cette dernière, nous avons deux abonnements internet distincts, c’est-à-dire, une box chez Orange et une autre chez Bouygues. La moitié de la maison est connectée à la box Orange en utilisant la Wi-Fi mais aussi un système de CPL. De l’autre côté, avec la box Bouygues (celle que nous utilisons personnellement), nous sommes obligés de n’utiliser que la Wi-Fi. Sauf que nos bureaux sont placés très loin de la box. De plus, vivant dans une ancienne maison, possédant des murs très épais… Nous étions forcément lésés à un moment donné. La connexion Wi-Fi de notre côté est très instable. Nous sommes constamment déconnectés du réseau. Ce qui est très pénible.

Comme la première box est déjà liée à un système de CPL, nous étions aussi coincés. Nous avons donc opté pour des boîtiers utilisant le Mesh (comme les Deco X20 de TP-Link) pour voir si ce système pourrait être LA solution à tous nos problèmes !

 

Déballage et présentation

Le boîtier Atria arrive dans une petite boîte carrée. Sur le devant, nous apercevons une représentation du boîtier ainsi que quelques spécifications techniques. On apprend notamment que l’Atria pourra supporter un débit allant jusqu’à 1200 Mbit/s (contre 1800 pour les Deco X20). Sinon, le boîtier en question propose un identifiant et mot de passe unique pour se connecter au réseau mesh mais aussi une « itinérance intelligente » afin de pouvoir capter le meilleur signal dans toute la maison. Un boîtier Atria permet de capter jusqu’à 100 m². On pourra ajouter jusqu’à 6 adaptateurs pour atteindre 600 m².

Strong atria wi-fi mesh 1200

Ouvrons la boîte : 

À l’ouverture de la boîte, on constate que l’adaptateur Atria est placé sur le dessus. Toute la connectique est dissimulée en dessous, séparée par une protection en carton.

Strong Atria Wi-Fi Mesh 1200

À l’intérieur de la boîte, on trouvera bien entendu le boîtier Atria mais aussi sa connectique d’alimentation, un câble RJ45 et de la documentation.

Strong Atria Wi-Fi Mesh 1200 - Bundle
Contenu de la boîte

Découvrons le boîtier Atria Wi-Fi Mesh 1200

Quand on découvre l’Atria pour la première fois, on découvre que cet adaptateur est assez petit. Il mesure 13 cm x 13 cm. Sur le dessus, nous trouvons la marque et un petit bouton « synchronisation » représenté par deux flèches. À l’avant, nous avons de nouveau la marque du boîtier et 3 icones (power, internet, synchronisation).

À l’arrière, nous avons un QR code, trois ports Ethernet, un bouton reset et pour terminer l’emplacement dédié à l’alimentation du produit. Sinon, sur les côtés, nous trouvons quelques ouvertures qui permettront de faire respirer l’adaptateur.

En dessous, on a tout simplement 4 patins en caoutchouc, les références du produit ainsi que son SSID (celui que vous trouverez sur le réseau) et le mot de passe à renseigner lors de la connexion.

Le boîtier est de prime à bord très simple, il est également petit et discret. Il ne jurera clairement pas à proximité d’une box internet. Toutefois, on aurait pu apprécier un bouton de synchronisation sur le côté par exemple. À cause de celui-ci, il ne sera pas vraiment possible de poser quelque chose sur l’adaptateur Atria (un téléphone fixe par exemple).

Par contre, à l’ouverture, si on compare avec des systèmes TP-Link tel que les Deco E4, on a vraiment l’impression d’être face à un produit un peu « cheap ». Le plastique n’est pas très épais, le boîtier craque quand il est manipulé. En bref, il n’est pas très engageant dans les mains. Surtout si on le compare à des solutions TP-Link Deco E4 qui sont dans un tarif plus ou moins similaire. On trouve ce boîtier Atria seul aux alentours de 49,99 €. Mais il existe également un lot de deux pour 69,99 € en moyenne. Les Deco E4 sont à 99,99 € pour trois boîtiers.

Mise en place

La mise en place du boîtier Atria n’est pas très difficile. En soi, il suffit de reprendre la documentation sur les instructions d’installation. La procédure est également disponible sur leur site internet. Par contre, ne vous attendez pas à des instructions écrites. Ici, nous n’avons que des images. Cela nous aura valu quelques essais infructueux au départ. De plus, leur site internet étant intégralement en anglais, ce n’est pas forcément évident de trouver des réponses aux éventuelles questions que l’on pourrait avoir.

À l’instar de TP-Link, on aurait apprécié que l’application serve de support pour la mise en place de l’adaptateur Atria.

Une fois l’adaptateur mis en place, nous souhaitions modifier le mot de passe présent par défaut. Pour cela, il faut se connecter sur le site de gestion du boitier Atria (http://atria1200.mesh). Toutefois, nous n’avons pas du tout réussi à nous connecter dessus, que ce soit en filaire, en Wi-Fi ou encore via l’application Smartphone de Strong (avec le téléphone connecté sur la Wi-Fi du boîtier bien entendu). Là où chez TPLink on peut passer par l’application, même sur ses solutions les moins onéreuses.

Strong Atria Wi-Fi Mesh 1200

Test

Installation de l’adaptateur Atria

Comme évoqué lors de la partie installation de l’adaptateur Atria, tout se passe globalement assez facilement si vous avez l’habitude de manipuler ce type de matériel. Toutefois, on aurait apprécié des directives écrites, plus claires, (et non sous forme de dessin, ou alors au moins en complément) mais aussi pouvoir se servir de l’application smartphone comme support d’installation, comme pouvait le proposer TP-Link avec ses Deco (test des Deco X20 ici).

Vous devriez regarder aussi ça :
Test- Souris Deepcool MC310

 

Quelques relevés

Pour tester ce kit, nous avons effectué quelques relevés avant et après installation de l’adaptateur grâce au site Speedtest. À chaque fois, nous avons effectué trois relevés à la suite puis fait une moyenne des trois.

Tout d’abord, nous avons relevé qu’à environ 3 m de notre box et en Wi-Fi, nous avions un ping de 27 ms, un débit descendant de 13,96 Mbps et ascendant de 0,72 Mbps. Autant vous dire qu’à ce niveau-là, nous ne constations aucun soucis de débit. Cela commençait à se gâter à environ 10 m de la box en Wi-Fi. Le soucis principal n’était pas la distance mais le fait, qu’un large mur venait séparer le bureau de la box. Nous arrivions ici à un ping de 33, un débit descendant de 4,64 Mbps et ascendant de 0,68 Mbps. La plupart du temps, le chargement des pages internet était lent et pénible. Dès qu’une mise à jour devait se faire, cela était clairement difficile. Sans parler des déconnexions plus que fréquentes.

Une fois le boîtier Atria installé, même en étant situé à côté, nous avons remarqué que le réseau était assez instable. Avec notre smartphone, il était parfois difficile de le garder connecté à l’adaptateur de Strong. Alors, on vous laisse imaginer une fois au bureau…

Nous avons quand même réussi à effectuer un test avec Speedtest. Nous obtenions 0,66 Mbps de débit ascendant. Quant au débit descendant, nous arrivions à 14,27 Mbps. Pour finir, le ping était à 21. Globalement, les résultats sont corrects. Le soucis, c’est clairement la distance et les déconnexions fréquentes.

Finalement, le gros soucis avec l’Atria, c’est que nous n’avions qu’un seul boîtier. Dans notre situation, il nous en aurait clairement fallu deux autres afin d’avoir une meilleure couverture et ainsi, gagner en stabilité.

Design et qualité perçue

Le design et la construction de l’adaptateur Atria ne nous a pas convaincu. Malheureusement, le plastique craque quand le boîtier est manipulé. De plus, si on vient le comparer à des boîtiers TP-Link de même gamme environ (Deco E4), on voit clairement la différence de qualité. Toutefois, le boîtier Atria est petit et discret, beaucoup plus que les E4 donc il pourra, plus facilement se dissimuler dans une habitation. D’autant qu’il sera possible de l’installer sur un mur par exemple. Deux encoches étant présentes à l’arrière du boîtier pour y passer deux vis.

 

Quid du prix ?

On trouve ce boîtier Atria seul aux alentours de 49,99 €. Mais il existe également un lot de deux pour 69,99 € en moyenne. Si on vient comparer aux Deco X20 de TP-Link récemment testés, on est à des années lumières niveau tarif. Toutefois, ce ne sont pas non plus les mêmes exigences (1800 Mbps contre 1200 pour Atria par exemple). De plus, TP-Link propose lui aussi des solutions pour les plus petites connexions à des prix similaires à Strong avec les Deco E4 à 99,99 € pour trois boîtiers, soit environ 33 € unité.

Conclusion

Nous arrivons au terme du test de l’adaptateur Atria de Strong. Alors, qu’en avons-nous pensé à l’usage ?

Globalement, l’installation se passe plutôt facilement bien qu’on aurait apprécié une notice plus claire (annotations en français par exemple) et la possibilité de mener l’installation avec l’aide du smartphone (comme TP-Link). À l’usage, nous avons été déçus de ne pas pouvoir accéder à la plateforme de gestion, malgré la connexion en Wi-Fi ou filaire, nous n’avons pas pu lancer l’application mobile non plus, c’est dommage. On regrettera aussi la qualité de construction de l’Atria qui nous renvoie cette sensation un peu « cheap ». Par contre, le boîtier sait se faire discret de part son format et à sa taille d’autant que l’installation murale pourra être envisagée.

De plus, une fois le boîtier installé, nous avons constaté que la connexion n’était pas toujours très stable malgré que nous n’étions pas très loin de l’adaptateur. Si l’on compare avec les Deco E4 de TP-Link, on est très loin de la concurrence niveau fonctionnalités.

Pour nous, ce sera donc le bronze.

bronze vonguru

Merci à Strong de nous avoir fait parvenir l’adaptateur Atria.

Review 0
5 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • La discrétion de l'adaptateur
  • L'installation murale possible
  • Sa facilité d'installation
  • La possibilité de connecter jusqu'à 6 boîtiers
  • Son tout petit format
  • Contre
  • La notice peu claire
  • Son prix : une bonne vingtaine d'euros de moins aurait été intéressant
  • Site intégralement en anglais, donc difficile de trouver des infos
  • Impossible de se rendre sur la plateforme de gestion
  • Impossible de lancer l'application smartphone
  • La concurrence fait mieux pour moins cher
  • Le plastique un peu « cheap »
  • Design
    Prix
    Performances
    Facilité d'installation
    ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
    Classé par:

    Soyez le premier à donner votre avis

    User Avatar
    {{{ review.rating_title }}}
    {{{review.rating_comment | nl2br}}}

    Voir plus
    {{ pageNumber+1 }}

    Ailleurs sur le web

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.