L’industrie automobile victime elle aussi de la pénurie de puces

La généralisation des « systèmes intelligents » au sein des véhicules place l’industrie automobile en concurrence avec le monde de l’informatique. Les soucis de production de semi-conducteurs pénalisent maintenant d’autres secteurs que ceux des consoles, cartes graphiques et processeurs de PC.

Toyota, Volkswagen, Peugeot et de nombreux autres ont du réduire leur production en raison de la pénurie mondiale de puces. En réalité, devant le début de l’épidémie du Covid-19, de nombreux constructeurs ont annulé leurs commandes de puces pour anticiper une chute de la production…Et les fonderies sont passées à d’autres clients en réaffectant leurs capacités sur d’autres projets. En d’autres mots, les clients de l’automobile ont perdu leur place dans la file d’attente.

 

L’automobile : un nain pour l’industrie des puces

Renault et Peugeot notamment sont contraints de mettre à l’arrêt plusieurs chaînes de montage dans leurs usines pour deux à trois jours.

Ford a dû arrêter la production dans le Kentucky en décembre 2020 et, en janvier, a ordonné une pause d’un mois dans une usine allemande produisant le modèle Focus.

Penurie Puces automobiles

En suspendant très rapidement leurs commandes de puces, les industriels de l’automobile pensaient avoir fait un acte de gestion déterminant pour limiter les dégâts pendant la crise sanitaire. Mais lorsque les restrictions relatives au COVID-19 se sont assouplies à certains endroits, la demande de nouveaux véhicules a rebondi fonderies avaient changé leur fusil d’épaule et leur capacité de production était mobilisé sur d’autres commandes.

Vous devriez regarder aussi ça :
Amazon lance la toute nouvelle Fire HD 10 en France

 

La pénurie de puces montre aussi la dépendance de l’industrie automobile

Malgré sa taille, l’industrie automobile n’est pas en mesure de peser lorsqu’il s’agit d’acheter des puces. pour le moment son volume d’achat représente environ un dixième de la production mondiale de fabrication de semi-conducteurs. Par conséquent, le goulot d’étranglement devrait durer des mois.

Juste pour se faire une idée, le taïwanais TSMC, est à l’origine de 70 % des circuits intégrés de petite taille (MCU) utilisés dans l’automobile ( pour la gestion du châssis au moteur en passant par les portes) … mais n’en tire que 3 % de son chiffre d’affaires.

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.