Rest in Peace – Soyez la meilleure famille de fantômes

Si j’ai toujours été fan de jeu de société de manière générale, j’ai parfois été frustré par le fait que je joue principalement en duel avec ma chère et tendre. Ceci empêchant sur certains jeux d’utiliser au maximum les possibilités offertes, cela reste une configuration optimale voire obligatoire pour certains jeux. C’est le cas de Rest in Peace que j’ai pu tester récemment. Sorti durant le mois de janvier 2021, ce jeu d’enchères créé par Fabien Gridel (dont c’est le premier jeu), illustré par Anne Heidsieck (WelcomeMeeple WarWhen I Dream) et édité par Blue Cocker (Save the MeeplesARGH) voit deux joueurs de huit ans et plus s’affronter dans des parties d’une quinzaine de minutes.

Le principe de Rest in Peace est simple. Chaque joueur représente une famille de fantômes dont le but est de hanter le plus de manoirs et/ou châteaux (résumés sous le terme de Demeures) possibles. Pour tenter de prendre possession de chaque Demeure, les deux joueurs utiliseront leurs cartes Fantômes chiffrées et les cartes Medium qu’il récupèreront au fur et à mesure de la partie. La famille qui aura hanté et donc récupéré quatre manoirs ou trois châteaux gagne la partie. Le tout est présenté autour d’une direction artistique exquise sur laquelle nous reviendrons.

Rest in Peace test - Boîte

Rest in Peace – Mise en place

Rest in Peace fait partie des jeux rapides à comprendre et mettre en place. En effet, quelques instants suffisent pour comprendre les règles générales et si on passera plus de temps à comprendre les spécificités de chaque carte Médium, ces dernières sont résumées sur des fiches d’aide de jeu très pratiques. La mise en place de Rest in Peace n’est pas en reste en ce qui concerne la facilité, car quelques secondes suffisent.

Les 29 cartes Medium sont tout d’abord mélangées et on pioche au hasard neuf d’entre elles (le jeu conseillant d’utiliser les 9 premières cartes du jeu pour les premières parties). Ces 9 cartes sont posées face visible entre les deux joueurs. En dixième position, on place la carte Médium spécial dixième manche face cachée.

On mélange ensuite les dix jetons Demeures (six jetons manoirs et quatre jetons châteaux) qu’on place aléatoirement sur chaque carte Médium placée au préalable. Ainsi, chaque carte demeure représentera une manche à l’issue de laquelle un joueur remportera un jeton Demeure quand son adversaire recevra la carte Médium correspondante. Chaque joueur récupère alors cinq cartes Fantômes parmi celles de sa famille et la partie peut alors débuter.

Rest in Peace test - jeu

Rest in Peace – Déroulement d’un tour

Les deux joueurs représentant les deux familles de fantômes vont donc s’affronter lors de dix tours maximum afin de récupérer le plus de Demeures possibles. À tour de rôle, chaque joueur pourra jouer des cartes Fantômes afin de surpasser la valeur totale des fantômes adverses. La famille gagnante remporte alors la Demeure en jeu quand la famille perdante se console en récupérant la carte Médium associée. Cette dernière propose des pouvoirs particuliers (par exemple, les chiffres pairs sont augmentés de 1 ou révéler une carte de la main adverse) que la famille pourra utiliser lors d’un tour suivant.

À son tour, chaque famille peut donc jouer face visible autant de cartes qu’il le souhaite, y compris aucune suivant sa stratégie. Ce peut être une ou plusieurs cartes Fantômes et/ou une ou plusieurs cartes Médiums. En outre, la famille qui perd le tour peut placer une carte de sa main face cachée au niveau de la dixième carte et ainsi déjà placer des « pions » sur la dernière demeure.

Vous devriez regarder aussi ça :
HDMI 2.1 ou DisplayPort 2.0 ? Les choix à faire en 2021

À la fin du tour, chaque joueur pioche deux nouvelles cartes Fantômes dans sa pioche et peut alors commencer le tour suivant. Après la neuvième manche, si aucune famille n’a accumulé le nombre de Manoirs ou Châteaux requis pour gagner, chaque famille révèle alors ses cartes jouées face cachée sur la dixième manche. La famille y ayant accumulé la plus grande valeur remporte alors la dernière demeure. Si aucun gagnant n’est encore déterminé, c’est le nombre de Demeures, quelles qu’elles soient, qui prévaut.

Rest in Peace test - jeu zoom

Rest in Peace – Avis

La première chose qui marque lors d’une partie de Rest in Peace est l’excellente direction artistique proposée par Anne Heidsieck. Le style cartoon adoptée est particulièrement adapté au jeu. Si la boîte est jolie et attire l’œil, ce sont surtout les détails qui font la différence. Chaque carte Fantôme représente un membre spécifique de votre famille, même le manuel est rempli d’illustrations rappelant la direction artistique et égayant encore le thème du jeu.

Rest in Peace test - Manuel

Le jeu propose par ailleurs des parties stratégiques et qui savent se renouveler. En effet, si les premières parties permettent de bien comprendre le principe avec les dix premières cartes Medium relativement simples, les parties plus poussées peuvent devenir particulièrement stratégiques. Il devient vite rentable de ne pas miser du tout sur une manche afin de se concentrer sur une Demeure suivante (ou récupérer une carte Medium particulière). Les retournements de situation et de stratégie sont de plus légions tellement les pouvoirs utilisables par chaque famille sont originaux et nombreux.

Les cartes Medium étant au nombre de 29, aucune partie de Rest in Peace ne ressemble à la précédente. Malgré tout, on ne peut pas reprocher une trop grande part d’aléatoire au jeu, les 9 cartes Medium de chaque partie étant présentées face visible tout au long d’une partie. Lors d’une partie avancée et accrochée, le suspens autour des cartes placées sur la dixième manche est donc à son paroxysme.

Rest in Peace test - Présentation

Il m’a été difficile de mettre en exergue de gros défauts pour Rest in Peace. Le jeu tient totalement ses promesses comme jeu rapide d’enchères en duel, mais a malgré tout quelques petits points négatifs. Si le design et le côté « très carton » des pions Demeure déçoit (surtout en comparaison au reste de la D.A. du jeu), cela ne gâche en aucun cas le plaisir de jeu. Enfin le choix de placer ces pions de manière aléatoire peut rendre certaines parties très (trop ?) rapides et donc moins intéressantes (surtout si l’un des joueurs a vraiment très peu de chance lors de la pioche de ses cartes Fantômes), mais nous restons face à des défauts très négligeables.

 

Rest in Peace – Conclusion

Vendu une quinzaine d’euros, Rest in Peace est un jeu de duel d’enchères qui tient totalement ses promesses. Doté d’un aspect stratégique plus poussée qu’il n’y paraît lors des premières parties, d’un concept original, le tout enrobé d’une direction artistique de premier ordre, j’ai beaucoup aimé jouer à Rest in Peace qui restera parmi les jeux de duels que je sortirai le plus souvent.

Un VG d'or ! award

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.